fbpx

Cinq raisons de ne pas craindre l’échec

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
5 raisons de ne pas craindre l'échec

Qu’il soit scolaire, professionnel ou personnel, l’échec n’a pas bonne presse dans notre société. Pourtant, ce dernier peut s’avérer bénéfique pour les individus. Loin d’être une fatalité, il représente une chance inouïe pour rebondir. Découvrez sans plus attendre nos 5 conseils pour transformer vos échecs en autant de forces pour votre avenir ! 

« Pensez comme une reine. Une reine n’a pas peur d’échouer. L’échec est un tremplin à la grandeur ».

Citation de la présentatrice et journaliste américaine Oprah Winfrey.

1 – Échouer pour mieux comprendre

Premièrement, ne vous dévalorisez pas après un échec ! Effectivement, il n’y a aucun mal à se tromper. Bien au contraire. L’erreur est humaine. De ce fait, connaissez-vous une personne qui a tout réussi sans aucune note imparfaite ? Eh bien, navré de vous décevoir : elle n’existe pas. Tous les plus grands de ce monde ont essuyé des revers avant de réussir dans leurs domaines respectifs. Artistes, sportifs, chefs d’entreprise… La liste est longue et diverse. Pour y arriver, ils ont compris et appris de leurs échecs. Comment ? En prenant le temps de s’arrêter sur ce qui n’a pas marché.

2 – Réinventez-vous

Plutôt que de broyer du noir, considérez l’échec comme une chance de vous réinventer. Pour commencer, n’optez pas pour le déni. En clair, ne vous appesantissez pas sur cette mauvaise passe en blâmant autrui pour votre malheur ! Face au tourbillon que représente notre époque, saisissez cette opportunité pour méditer tranquillement. De plus, les échecs peuvent également faire bifurquer votre existence vers des chemins non encore explorés. La vie est courte. Vous souhaitez changer de vie ? Alors, pourquoi ne pas vous lancer ? Osez le changement et croyez en vos chances de réussite !

3 – L’échec n’est qu’une étape avant la réussite

Malheureusement, vous devrez cohabiter avec l’échec durant cette longue aventure nommée la vie. Un colocataire bien encombrant, nous vous le concédons ! Effectivement, les échecs font partie de notre existence. Pour le pire mais aussi… pour le meilleur ! Dans ce cas de figure, focalisez-vous sur ce dernier élément. En ce sens, considérez les revers que vous rencontrez comme des passages salutaires avant d’atteindre vos objectifs. Pour ce faire, définissez vos buts de long terme dans le cadre de votre projet. Ensuite, séquencez ces derniers pour créer des étapes intermédiaires à franchir au fur et à mesure. Ainsi, en cumulant les niveaux, vous surmonterez progressivement vos difficultés. À votre rythme.

4 – L’humilité découle de l’échec

Nous vivons dans un monde où chacun cherche à tirer la couverture à soi. De fait, l’échec permet de siffler la fin de la récréation. De quelle manière ? Avec humilité. Effectivement, quand nous échouons, nous avons comme un goût d’inachevé. Ne vous morfondez pas dans de telles considérations douloureuses ! En ce sens, les échecs recentrent les individus sur l’essentiel. Telle une remise à jour mais à dimension humaine. Dans cette optique de reprogrammation, évaluez sereinement les valeurs positives que vous pouvez en tirer. Ainsi, en analysant là ou cela a coincé, vous ne réitérerez pas les mêmes erreurs à l’avenir. Avec, toujours, cette idée de conserver un sentiment de modestie.

5 – Vous n’êtes pas seul(e) !

Vous vous sentez vulnérable à la suite d’un échec cuisant ? Sachez que vous n’êtes pas seul(e). Pour vous accompagner, n’hésitez pas à communiquer avec vos proches. Autorisez-vous un moment pour discuter et dénouer les éventuels problèmes. De plus, vous pouvez également faire appel à un intervenant externe tel un coach de vie. Pourquoi ? Son regard extérieur et son détachement émotionnel formeront le duo idéal pour vous accompagner. Le tout, sans préjugé ni jugement de valeur. À travers son travail, le professionnel vous aiguillera dans votre manière de surmonter les échecs. En mettant notamment en lumière des angles de réflexion encore inconnus ! Le tout, dans l’écoute, avec empathie et rigueur. En définitive, apprenez à lâcher prise.

« Redouter l’échec, c’est redouter le ridicule, il n’y a rien de plus mesquin. Aller de l’avant – c’est justement ne pas craindre de devenir la risée de ses semblables ».

Citation de l’écrivain roumain Emil Cioran extraite de ses Cahiers 1957-1972.

Comme Emil Cioran, ne craignez plus l’échec ! Croyez en vous. Vous avez en votre possession tous les atouts pour surmonter les échecs et réussir dans votre vie. Surtout, n’oubliez pas de rester humble dans un monde qui manque cruellement d’âmes charitables.

Laisser un commentaire