fbpx

Quelles sont les alternatives à la chaudière fioul ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Quelles sont les alternatives à la chaudière fioul ?

La chaudière au fioul fonctionne de manière simple. Dans une chambre à combustion, le brûleur va mélanger le fioul et l’oxygène. La température du fioul va augmenter. La chaleur dégagée se charge alors de chauffer l’eau qui circule dans le système de chauffage central. Cette eau chaude alimentera ensuite les radiateurs. De même, elle sera utilisée pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Le fioul domestique est une énergie fossile. Malheureusement, la demande mondiale en pétrole ne cesse de croître, alors que les ressources tendent à diminuer considérablement. Résultat ? Son prix fluctue en fonction des cours du marché. Aujourd’hui, force est de constater que ce type de chauffage est de plus en plus coûteux pour les ménages. Très polluante, la chaudière au fioul affiche un volume d’émission de C02 et de particules fines très important. En plus de l’odeur désagréable qu’elle dégage, la chaudière au fioul est devenue vétuste. Ce système de chauffage produit de l’acide sulfurique. Les émissions de CO2 sont quant à elles susceptibles de provoquer des pluies acides.

Soucieux de poursuivre son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique, le gouvernement a annoncé qu’à compter du 1er janvier 2022, l’installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite dans les logements français. Si votre habitation est encore équipée avec ce système de chauffage et que vous souhaitez le remplacer, découvrez dans cet article les alternatives possibles à la chaudière au fioul.

La pompe à chaleur, pour un système de chauffage plus économique

Cet équipement qui rencontre désormais un franc succès auprès des foyers français leur permet de réaliser de véritables économies d’énergie.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

En remplacement d’une chaudière fioul, la pompe à chaleur s’avère idéale. Il s’agit d’un dispositif thermodynamique qui se base sur les énergies renouvelables. La pompe à chaleur (PAC) récupère les calories contenues dans l’air, la terre ou l’eau pour produire de la chaleur. En d’autres termes, elle prélève les calories contenues dans l’énergie ambiante pour les transformer en chaleur.

Ensuite, via des transformations d’un fluide frigorigène, cette chaleur sera transférée et diffusée à l’intérieur de votre logement. En plus de chauffer votre logement de manière optimale, elle peut également assurer votre production d’eau chaude. La pompe à chaleur est composée d’un module extérieur et d’une unité intérieure reliés entre eux. Le premier se charge de prélever les calories via un fluide frigorigène puis de transmettre la chaleur vers votre réseau de chauffage.

Les différents types de pompes à chaleur

La pompe à chaleur est disponible soit en air/air, soit en air/eau, soit en modèle géothermique, soit en eau/eau. Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur air récupère les calories présentes dans l’air par le biais du module extérieur. L’unité intérieure redistribue ensuite l’énergie thermique dans votre logement via un ventilo-convecteur.

La pompe à chaleur air/eau prélève quant à elle les calories de l’air extérieur. Seulement, cette fois-ci, l’énergie thermique sera distribuée dans le circuit d’eau du logement. Elle alimente donc le chauffage central et l’arrivée d’eau chaude dans votre logement. Côté installation, la pompe à chaleur air/eau est compatible avec votre réseau de radiateurs. Certains modèles ont également l’avantage d’être réversibles. En d’autres termes, en plus de la chaleur qu’elle offre en hiver, elle peut aussi rafraîchir vos pièces en été.

La pompe à chaleur géothermique utilise des capteurs pour extraire de l’énergie provenant du sol. Une fois transformée, cette énergie sera injectée dans le circuit de chauffage central. Enfin, la pompe eau/eau extrait l’énergie dans les nappes phréatiques. Via le procédé d’aquathermie, cette énergie sera transformée en énergie thermique. Cette dernière sera alors distribuée dans le circuit du chauffage central et dans l’arrivée d’eau chaude de votre logement.

Les avantages de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est une alternative écologique. Sachant que la pompe à chaleur se sert uniquement d’énergies renouvelables pour chauffer l’intérieur de votre logement, il s’agit d’un appareil écoresponsable. Concrètement, cet appareil réduit les émissions de CO2. En plus d’être un chauffage plus performant, la PAC est aussi une alternative économique.

Il convient de faire à un professionnel afin de bénéficier d’une installation de qualité. Dans cette optique, nous vous recommandons de faire remplacer votre système de chauffage avec Hellio, un spécialiste de la rénovation énergétique, afin de réduire votre facture énergétique. Remplacer une chaudière à fioul par une PAC vous fera réaliser jusqu’à 50% d’économies sur votre facture de chauffage.

Sous réserve d’éligibilité et du recours à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE), le remplacement de votre chaudière à fioul par une PAC vous permet aussi de bénéficier des aides à la rénovation thermique telles que MaPrimeRenov’, le prêt Eco-PTZ et une TVA réduite à 5,5%.

installation pompe à chaleur

La chaudière gaz à condensation

Autre alternative à la chaudière fioul, la chaudière gaz à condensation s’invite également dans les foyers français.

Qu’est-ce qu’une chaudière gaz à condensation ?

Pour leur maison ou leur appartement, il faut avouer que la chaudière reste la première option des Français en matière de chauffage. Excellente alternative à la chaudière à fioul, la chaudière gaz à condensation utilise le gaz naturel pour assurer le chauffage d’un logement. Plus concrètement, il est nécessaire que votre logement soit raccordé au réseau de gaz naturel, car ce dernier servira à produire de la chaleur.

De manière simplifiée, lors de la combustion de ce gaz naturel, la chaudière gaz à condensation récupèrera la chaleur contenue dans la vapeur d’eau dégagée. Ces fumées avoisinant les 160 degrés passeront ensuite par un échangeur/condenseur qui aura pour tâche de faire baisser leur température. Cette baisse de température permettra par la suite de créer la vapeur d’eau.

Contrairement aux chaudières classiques qui enregistrent des pertes thermiques considérables, la chaudière gaz à condensation emmagasine une chaleur supplémentaire : la chaleur latente. Cette dernière facilite le passage de l’état gazeux à l’état liquide.

Les différents modèles de chaudière gaz à condensation

De manière générale, vous avez le choix entre le modèle mural ou le modèle au sol. La chaudière gaz à condensation murale est facile à installer. Elle se fixe soit au mur de votre cuisine, soit sur la paroi de votre buanderie pour plus de discrétion. Compacte, légère et surtout moins chère, elle remplit parfaitement sa fonction dans un appartement.

D’autre part, la chaudière gaz à condensation au sol exige un espace au sol relativement important. Souvent très volumineuse, elle se pose à même le sol. Seulement, il est préférable de l’installer dans le garage, surtout si elle est équipée d’un ballon d’eau chaude à volume important. Puissante, elle est idéale si vous avez une grande maison.

Les avantages de la chaudière gaz à condensation

Idéale pour une maison ou pour un appartement, la chaudière gaz à condensation est moins onéreuse que la chaudière au fioul (7,29 cts/kWh). Véritable alternative économique, la chaudière gaz est un bon investissement pour diminuer votre facture de chauffage. En effet, grâce à la récupération de la chaleur latente, cette chaudière vous fera réaliser près de 30% de gain énergétique.

Certes, elle demande un entretien annuel d’un budget de 80 à 175 euros. Cependant, ce budget d’entretien sera compensé par les économies d’énergie que vous réaliserez.

Par ailleurs, contrairement à la chaudière au fioul, la chaudière gaz rejette une quantité inférieure de CO2 dans l’atmosphère. En d’autres termes, elle compte parmi les chauffages les plus respectueux de l’environnement. Aussi, en optant pour la chaudière gaz, vous pouvez bénéficier de la subvention MaPrimeRénov’ en fonction de vos revenus dans le cadre d’une rénovation thermique.

chaudière à gaz

La chaudière à granulés de bois

En France, 2,5 nouveaux arbres sont plantés toutes les secondes. Il n’est donc pas prétentieux d’affirmer que le bois constitue une source d’énergie inépuisable. La chaudière à granulés de bois est l’énergie la moins chère du marché pour remplacer votre traditionnelle chaudière au fioul.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés de bois ?

Comme son nom l’indique, la chaudière à granulés de bois utilise du bois compacté, plus communément appelé des pellets, à la place du fioul. Techniquement, ces granulés sont acheminés automatiquement ou manuellement dans la chaudière. Ensuite, la combustion des granulés permettra de chauffer l’eau de votre circuit de chauffage. L’eau chauffée sera alors acheminée dans la tuyauterie jusqu’au chauffage.

Reliée à votre plancher chauffant ou à vos radiateurs, la chaudière apporte la chaleur dans toutes les pièces de votre logement. De plus, reliée à un ballon d’eau chaude, elle sera en mesure de produire de l’eau chaude sanitaire pour votre douche, votre baignoire et vos éviers. La chaudière à granulés de bois est efficace pour chauffer la totalité de votre logement. Aussi, elle fournit l’eau chaude à votre cuisine et votre salle de bains.

Les modes d’alimentation d’une chaudière à granulés de bois

Stockés dans une pièce à part ou dans un silo, les granulés de bois sont acheminés de deux manières. Ils peuvent l’être automatiquement : un système de vis sans fin est relié à un silo de stockage. Ce type de chaudière à granulés est relié à l’électricité. Cette dernière fait tourner un tube incliné alimentant la chaudière en bois. Simple et directe, il suffit que les granulés soient stockés juste à côté de la chaudière pour qu’elle fonctionne.

Les granulés peuvent aussi être acheminés manuellement. Il convient alors d’alimenter la chaudière une à deux fois par semaine de granulés de bois.

Les avantages de la chaudière à granulés de bois

La chaudière à granulés de bois ne manque pas d’atouts. D’abord, il s’agit d’un système de chauffage très performant. Elle se sert de la haute performance calorifique des granulés. Cela lui permet d’atteindre un rendement énergétique supérieur à 90%. Pour davantage de performances, vous pouvez l’équiper d’appareils de régulation tels qu’une installation domotique, un programmateur ou un thermostat.

Les pellets représentent également une énergie peu coûteuse. Concrètement, ils sont moins onéreux qu’un abonnement au gaz ou à l’électricité. Si vous optez pour l’achat de sacs en gros ou pour une livraison annuelle de plusieurs tonnes de granulés, le prix reste très raisonnable.

La chaudière à granulés de bois est une solution écologique. En effet, les granulés de bois sont faits à partir de la récupération de copeaux ou de sciures de bois. Pour cette raison, nous pouvons dire qu’elle est un excellent compromis écologique, comparé au fioul.

Rentable, la chaudière à granulés de bois ne requiert pas de travaux trop importants si un réseau de chauffage est déjà en place. Notez que l’investissement de départ pour une chaudière à granulés de bois est relativement important (3500 à 12 000 euros). Le coût d’installation varie aussi entre 1000 et 3000 euros. Quoi qu’il en soit, ce système de chauffage vous permettra de réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie.

Enfin, ce système de chauffage est éligible aux aides financières. Catégorisée dans les équipements de chauffage écologique, la chaudière à granulés de bois vous donne accès à plusieurs subventions dans le cadre d’une rénovation énergétique. Sous réserve d’éligibilité de votre foyer, ces subventions sont les suivantes : MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, la TVA au taux réduit de 5,5% et les aides de l’Anah.

climatisation réversible chauffage

La pompe à chaleur hybride

Pour remplacer facilement votre vieille chaudière à fioul, pourquoi ne pas opter pour la PAC hybride ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur hybride ?

La pompe à chaleur hybride combine deux sources d’énergie : la pompe à chaleur air/eau et la chaudière gaz à condensation. En fonction de la température souhaitée dans le logement et de la température extérieure, un système automatisé choisit s’il faut solliciter la pompe à chaleur, la chaudière ou les deux.

Quoi qu’il en soit, la plupart du temps, c’est la PAC qui va fonctionner. La chaudière gaz ne prend la relève que lorsque les températures extérieures sont trop négatives. La chaudière gaz veille à votre confort malgré les températures négatives extérieures. En plus de faire appel à une énergie renouvelable, la PAC hybride profite des multiples avantages de la chaudière gaz à condensation.

La PAC hybride intègre un générateur qui se charge du bon fonctionnement de la pompe à chaleur et de la chaudière. C’est ce générateur qui fait basculer votre mode de chauffage en fonction de vos besoins et de la température extérieure.

Les avantages de la pompe à chaleur hybride

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, ce système de chauffage associe deux équipements. A cet effet, la PAC hybride combine à elle seule les nombreux avantages de la PAC et de la chaudière gaz à condensation.

Elle permet aussi de diviser votre facture d’énergie par deux. Vous réaliserez alors près de 40% d’économies d’énergie. En rénovation, elle s’installe simplement à la place de votre ancienne installation.

Laisser un commentaire