fbpx

15 termes à connaître quand on suit l’actu série

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
15 termes à connaître quand on suit l'actu série

Que vous soyez fan ou non, il est aujourd’hui impossible de passer à côté de l’engouement autour des séries TV. Avec l’arrivée des plateformes de streaming et les networks qui proposent des shows toujours plus ambitieux, le paysage télévisuel et ses codes ont changé. On revient ici sur 15 termes à connaître quand on suit l’actu série ou tout simplement pour la culture générale.

Pilote

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas forcément le premier épisode d’une nouvelle série ! Notion peu familière en Europe, mais très importante aux États-Unis, d’autant plus que le pilote a une valeur de « crash-test ». Selon les résultats d’audience, s’il est diffusé à la télévision (ou les critiques si le public est plus restreint); la production va décider ou non de continuer la série. Le pilote doit permettre de convaincre les chaînes de télévision d’acheter la série complète. Souvent, elle n’est pas encore entièrement tournée (c’est pourquoi son budget est souvent supérieur à celui d’un épisode normal). Si le pilote ne convainc pas, il peut se transformer en téléfilm ou être retourné si l’idée de base est prometteuse.

  • Columbo : Le premier épisode avait été conçu comme un téléfilm, mais son succès surprise a conduit la production à tourner un deuxième épisode. Celui-ci est considéré comme un pilote, et la série a été lancée.
  • The Last of Us : le pilote est le moment où la production montre ses ambitions et pour cela, elle peut faire appel à un réalisateur connu comme un gage de qualité. Johan Renck, en charge du pilote, est connu pour avoir travaillé sur Chernobyl, mini-série sortie en 2019.
  • Lost : son pilote est souvent considéré comme un des meilleurs pilotes de l’histoire de la télévision. Il a coûté 10 millions de dollars et séduit 18,6 millions de spectateurs en 2004.
15 termes à connaître quand on suit l'actu série.
Pilote: Lost

Prequel

Série dont l’action se déroule avant une autre qui existe déjà mais qui est tournée après.

  • Better Call Saul est le prequel de Breaking Bad (mais aussi son spin-off).
  • L’inverse du prequel est le sequel : on trouve plutôt cela au cinéma avec Harry Potter ou le Seigneur des Anneaux.

Spin-off

Traduit par « série dérivée ». Il reprend un personnage récurrent ou un schéma narratif spécifique lié à un univers fictionnel. Cela fera l’objet d’une nouvelle série.

  • JAG/NCIS : avant NCIS, il y a eu JAG. Arrêtée en 2005, elle a donné naissance à NCIS : Enquêtes spéciales qui a poursuivi avec NCIS : Los Angeles et NCIS : New Orléans (on parle alors de franchise, comme pour Les ExpertsCSI en anglais). NCIS : Red n’a lui pas assez convaincu pour voir le jour. Avant d’apparaître dans NCIS : Los Angeles, certains personnages sont passés dans la série mère NCIS : Enquêtes spéciales.
  • Ravenswood : spin-off de Pretty Little Liars qui met en scène Caleb Rivers, présent depuis la première saison dans la série mère. Composée d’une saison, l’histoire se déroule en parallèle de celle de la quatrième saison de PLL.

Crossover

Production qui réunit des personnages provenant normalement de séries distinctes. Cela peut la forme d’une invitation d’un personnage dans un autre show et qui peut devenir momentanément un personnage majeur. Pour les épisodes partagés, il faut parfois jongler entre les deux séries pour comprendre l’intégralité de l’histoire.

  • Arrowverse : exemple d’univers de fiction partagé entre plusieurs séries télévisées diffusées sur The CW et qui se base sur les personnages de DC Comics. On y retrouve Green Arrow, Flash, Supergirl ou bien l’ensemble des acteurs de la série Legends of Tomorrow.
  • Buffy contre les vampires/Angel : Angel est le spin-off de Buffy. Un crossover qui a marqué les fans et commencé durant un épisode d’Angel (saison 1, épisode 7). Il a continué dans Buffy (saison 4, épisode 8) et s’est achevé dans Angel.

Cliffhanger

Signifie « accroché à une falaise ». Le terme est le plus souvent associé à une fin d’épisode, quand le récit s’achève juste avant le dénouement. En donnant envie de voir la suite, le cliffhanger a pour but de fidéliser l’audience. Il peut aussi apparaître avant une coupure publicitaire ou lors du « season finale ».

  • Dallas : un des exemples les plus célèbres de cliffhanger est le dernier épisode de la troisième saison, lorsque J.R. Ewing est victime d’une tentative d’assassinat. Les téléspectateurs doivent attendre plusieurs mois avant de savoir qui lui a tiré dessus et s’il est toujours vivant. On peut mesurer son impact en se souvenant des tee-shirts que portaient les gens à cette époque avec l’inscription « Who shot J.R. ? ». C’est allé plus loin pendant la campagne présidentielle avec la diffusion de pins portant la mention : « a Democrat killed JR. »
  • Cliffhanger : Traque au sommet : sorti en 1993, le film marque le grand retour de Sylvester Stallone. L’affiche du film illustre bien cette notion de suspens, avec Stallone se tenant d’une seule main à une falaise.
15 termes à connaître quand on suit l'actu série.
Cliffhanger : Dallas, le final de la saison 3 (couverture du Time Magazine).

Flashback/Flashforward

Le premier renvoie au passé et le second au futur. C’est l’occasion de revenir sur le passé d’un personnage à l’aide d’une compilation d’extraits (et de procurer ainsi une bonne dose de nostalgie au spectateur). À l’inverse, le flashforward va permettre de susciter la curiosité du spectateur en lui révélant des bribes de ce qui va arriver dans un futur plus ou moins proche.

  • How I Met Your Mother : chaque épisode commence par la voix-off de Ted qui raconte, au détour de nombreuses digressions, comment il a rencontré sa femme.
  • NCIS : le flashforward est la marque de fabrique de la franchise. Ils ponctuent chaque épisode et font ainsi office de chapitres.

Tropes TV

Ce sont des figures de style récurrentes, souvent utilisées par les scénaristes car entrées dans l’inconscient collectif.

  • Le « cop/not a cop » : trope du consultant qui s’associe à un ou une flic pour résoudre des enquêtes. Le parfait exemple est celui de Castle, écrivain spécialisé dans les thrillers qui devient consultant pour la police après avoir résolu l’enquête concernant un tueur en série qui copiait les meurtres de l’un de ses romans. On peut aussi citer Mentalist ou encore Lucifer.
  • Les « Glowing eyes of doom » : dans les séries fantastiques, ils s’utilisent pour signifier qu’un personnage est en réalité un démon ou un alien. Les yeux se mettent alors à changer de couleur. Souvent face caméra, le plan s’adresse plutôt aux téléspectateurs et n’est pas intégré de manière très subtile à la narration.
  • Le « He/she’s right behind me, isn’t he/she? » ou encore le “will they/won’t they? ».

Anthologie

Série sans personnages récurrents (qui apparaissent périodiquement durant la saison et qui ne sont pas crédités au générique mais mentionnés juste après), ni personnages réguliers. Popularisée dans les années 50 aux États-Unis, elle a connu un regain d’intérêt, notamment à partir de 2011 avec la création de la série American Horror Story.

  • Alfred Hitchcock Presents : série composée de petites histoires noires, à la chute souvent inattendue et où le célèbre réalisateur faisait une apparition au début et à la fin de l’épisode. Les épisodes sont liés par une thématique commune, comme c’est aussi le cas dans Black Mirror par exemple, qui traite de la technologie et de ses conséquences.
  • American Horror Story : pour en revenir à cette série, les épisodes ne sont eux pas clos sur eux-mêmes. C’est en réalité les saisons qui sont indépendantes les unes des autres. On retrouve ainsi certains acteurs d’une saison à l’autre mais dans un rôle et un lieu différents.
15 termes à connaître quand on suit l'actu série.
Anthologie : Alfred Hitchcock Presents.

Soap opera

Feuilleton quotidien diffusé du lundi au vendredi, en fin de matinée ou d’après-midi. Dans les années 50 aux États-Unis toujours, il était destiné aux femmes au foyer et financé par des fabricants de lessive, d’où son nom. Il raconte une histoire mélodramatique mettant en scène des familles riches et rivales. Il se base sur une narration qui privilégie les histoires qui s’étendent sur plusieurs épisodes et les intrigues parallèles. Alors qu’aux États-Unis, les personnages sont beaux, riches et glamour, en Grande-Bretagne, ils sont davantage accessibles, les situations ont souvent pour cadre le milieu ouvrier et peuvent intégrer des éléments comiques. Autre élément important, les soap operas peuvent être quotidiens ou hebdomadaires. Si la production et le tournage sont quotidiens, les intrigues et les acteurs changent régulièrement.

  • EastEnders : soap opera britannique mettant en scène le quotidien des habitants du quartier fictif de Walford, à l’est de Londres. Créé en 1985, il compte à ce jour 6126 épisodes de 28 minutes.
  • Les Feux de l’amour : record de longévité pour ce show qui compte 11 920 épisodes à ce jour (mais encore loin derrière Haine et Passion qui en compte 15 762).

Formula-show

Contrairement au feuilleton qui désigne une série dont les épisodes sont à regarder dans l’ordre chronologique (Prison Break, The Walking Dead), le formula-show est une série dont tous les épisodes sont construits sur le même schéma narratif, à l’instar des séries policières comme la franchise des Experts. On trouve aussi le terme de série-feuilleton qui désigne alors une série dont chaque épisode raconte une histoire complète, avec une trame pouvant s’étendre à toute la série. Ainsi, cela assure la fidélisation du spectateur, sans pour autant que celui-ci ait à regarder tous les épisodes.

Sitcom

Contraction du terme « situation comedy » qui désigne une série humoristique. En Europe, les rires sont des enregistrements, alors qu’aux États-Unis, le tournage se fait souvent devant un vrai public.

  • The Big Bang Theory : de 2007 à 2019, ce show a mis en scène la vie de quatre scientifiques et leur incapacité à bien gérer les relations humaines. En jouant la carte « geek » et en promouvant la culture pop, la série a su conquérir un large public. Avec ses 12 saisons, la série a battu un record : 276 épisodes diffusés, ce qui en fait la plus longue sitcom jamais tournée en « multi-caméras », devançant ainsi Cheers et ses 275 épisodes.
15 termes à connaître quand on suit l'actu série.
Sitcom : The Big Bang Theory.

Bingewatcher

Inspirée du binge-drinking (boire avec excès), il s’agit d’une pratique qui consiste à visionner à la suite un grand nombre d’épisodes d’une même série. Phénomène culturel observé avec la montée des services de streaming comme Netflix ou Amazon Prime. L’intégralité d’un programme étant parfois disponible immédiatement, cela favorise le fait de tout consommer rapidement. On peut bingewatcher sans s’en rendre compte. Finir une saison en une semaine est considéré comme « lent », mais cela rejoint cette pratique.

  • En 2019, on retrouvait au sommet du classement des séries les plus binge-watchées : Lucifer, Friends, Grey’s Anatomy, Brooklyn Nine-Nine et Stranger Things.
15 termes à connaître quand on suit l'actu série.
Bingewatcher.

Upfronts

Période de l’année où l’on découvre quelles nouvelles séries verront le jour dès la rentrée. Il n’y avait pas de calendrier fixe jusqu’en 1962, lorsque la chaîne de télévision américaine ABC s’est associée aux fabricants automobiles en bouleversant les grilles pour mieux synchroniser ses lancements avec la sortie de nouveaux modèles de voitures. Les upfronts se déroulent en général vers la mi-mai à New York. Les networks américains (ABC, NBC, CBS et la FOX) présentent leurs programmes (séries, late shows, etc.) et les journalistes relaient les informations, notamment sur les séries qui sont renouvelées ou annulées. Avant tout, c’est le moment pour les chaînes de séduire des annonceurs qui vont acheter des espaces commerciaux. Après les upfronts, il y a les screenings. Cette fois-ci, ce sont les studios qui cherchent à vendre leur production à l’étranger. En France, le MIP TV qui se tient chaque année à Cannes, fait office de grand marché international pour les programmes télévisés.

Emmy Awards/Golden Globes Awards

Depuis 1949, les Emmys récompensent les meilleurs émissions et professionnels de la télévision américaine. Il existe également des organisations sœurs qui décernent des Emmys aux programmes sportifs et aux meilleurs documentaires. Les Golden Globes sont plus anciens encore. Depuis 1944, la Hollywood Foreign Press Association décernent des récompenses de cinéma et de télévision américaine. Ce sont l’équivalent des Oscars du petit écran, des Grammys (pour la musique) et des Tony Awards (pour le théâtre). L’organisation, qui s’occupe de départager tout ce petit monde, se compose de journalistes spécialisés dans le cinéma américain (toutefois, ces derniers dépendent des publications étrangères aux États-Unis).

  • La 71e cérémonie des Emmy Awards a eu lieu en septembre 2019 à Los Angeles. Parmi les lauréats, on peut citer Game of Thrones (meilleure série dramatique), Chernobyl (meilleure série limitée) ou encore le Saturday Night Live (meilleure émission de divertissement à sketches).
  • La 77e cérémonie des Golden Globes a eu lieu en janvier 2020 et a récompensé entre autres : 1917 de Sam Mendes (meilleur film dramatique), Joaquin Phoenix (meilleur acteur pour son rôle dans Joker) ou encore Parasite (meilleur film en langue étrangère).

Showrunner

Last but not least, le showrunner est un terme un peu compliqué à appréhender. Le showrunner est en général l’un des scénaristes, réalisateurs ou créateurs de la série. Son nom n’est pas crédité en tant que tel, mais plutôt comme producteur délégué ou exécutif. Il a la main mise sur tout le processus de production et il est porteur de l’identité de la série. Toutefois, il n’est pas forcément le créateur de la série. On a pu lui confier les rênes du show car il avait les épaules pour le porter. Multi-casquette, c’est le boss du show, mais qui a néanmoins toujours des comptes à rendre au patron de la chaîne. Quelques showrunners célèbres :

  • J.J. Abrams pour Alias et Lost : Les disparus.
  • Shonda Rimes pour Grey’s Anatomy, Scandal et How to Get Away With Murder.
  • Alexandre Astier : celui qui s’en rapproche le plus côté français, avec sa série Kaamelott.

Pilote, soap opera, upfronts : vous voilà incollables sur le sujet ! Suivre l’actu série sera désormais plus instructif sachant que vous en maîtrisez les termes techniques. En bonus : vous pourrez partager vos connaissances lors d’une discussion endiablée concernant votre nouvelle série préférée !

L'anxiété 2.0 : le syndrome FOMO
Actu santé

L’anxiété 2.0 : le syndrome FOMO

Notre quotidien est souvent rythmé par les flux d’informations que nous recevons chaque jour. Et plus particulièrement, les jeunes générations. Hyper connectées, elles sont celles

Lire la suite »

La publication a un commentaire

  1. Florence

    Article très détaillé
    Merci pour vos éclaircissements sur le monde des séries

Laisser un commentaire