Une ode au luxe et à l’art : escale au sein du Comité Montaigne

Alors même que les Journées du patrimoine nous plongerons dans un bouillon de culture du 15 au 16 septembre prochain, le Comité Montaigne ouvre ses portes au public du 14 au 16 septembre 2018. En effet, pour la 4ème fois, le groupe réitère la “Promenade pour un objet d’exception”. Mais alors, que se cache derrière cette dénomination énigmatique ? Ô Magazine lève le voile sur l’évènement à ne pas rater, avec en bonus des exclusivités sur ce qui vous attendra en ces jours précieux…

Crédits photos : capture d'écran comitémontaigne.fr

Le Comité Montaigne, c’est juste le symbole d’un art de vivre bien particulier : celui du savoir-faire à la française. Réunissant le triangle d’or de 3 rues mythiques à savoir la rue François Ier, la rue Marignan et l’avenue Montaigne, la bulle luxueuse compte des maîtres dans les domaines artistiques que sont la mode, la maroquinerie ou encore la beauté. Parmi les marques ambassadrices de cette balade onirique parisienne, on retrouve Chanel, Chloé, Dior, Givenchy ou encore Louis Vuitton, pour ne citer que quelques exemples.

Que referme la “Promenade pour un objet d’exception” ? Lancée en 2012, cet évènement, sorte de jeu de piste grandeur nature à travers les arcades made in Paris, vous fait découvrir le monde très esthétique du luxe dans un versant ludique. Vous serez ainsi époustouflés de porter votre regard sur ces fameux “Objets Extraordinaires“, fondements et témoins des créateurs de pièces artistiques, chargées d’un patrimoine historique et culturel.

Et comme on vous l’avait promis, voici en exclusivité deux objets pourvus d’esthétisme, d’harmonie et de finesse, éléments moteurs de cette “véritable galerie d’art à ciel ouvert“.

Commençons notre périple du côté de chez Jimmy Choo, blason londonien réputé internationalement pour sa confection haut de gamme de chaussures. Pour l’occasion, ce dernier met sur le devant de la scène l’escarpin à talon en daim, prénommé SOPHIA. Véritable hymne poétique, l’imaginaire se délie face à une chaussure mêlant esprit bucolique, élégant et sexy. Les matériaux utilisés sont propres à cette maison : broderies à l’aide de fils métallisés et appliqués de plumes noires. Voici les propos recueillis auprès de Sandra Choi, directrice artistique chez Jimmy Choo : “Puisant mon inspiration dans l’héritage glamour de Jimmy Choo, je souhaitais que la collection reflète une beauté attrayante à la fraîcheur contemporaine“.

Crédits photos : Comité Montaigne

Pour continuer notre escapade, la maison parisienne Zadig & Voltaire dévoile non pas une pièce de prêt-à-porter, mais une œuvre de l’artiste allemand Günther Förg, qui a bâti tout une réflexion sur la modernité, ses signes et l’usure du temps. Aujourd’hui présent dans moult musées d’art contemporain à l’image du MOMA à New York ou de la Tate Modern à Londres, l’homme est comme le miroir des valeurs Z&V, de part cette rupture avec la production conventionnelle de son époque. Ici est mis en évidence un tableau aux teintes pepsy et printanières, brisant les codes du formalisme et de l’abstraction.

Crédits photos : Comité Montaigne

Bref, un véritable voyage artistique et culturel à effectuer en famille, entre ami(e)s ou même seul, à travers les richesses des rues de la capitale !

Marion Tabard

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.