La mode et son univers fascinent les cinéastes. De la France aux États-Unis, nombreux sont les réalisateurs qui filment ce monde complexe et mystérieux. Ils dressent ainsi les portraits de celles et ceux qui font et défont les tendances. Biopic ou fiction, drame, reportage ou comédie, voici 15 films et documentaires mettant en scène la mode au cinéma.

LA FIGURE DU CREATEUR

Coco avant Chanel, A. FONTAINE, 2009

Comment Gabrielle Chanel, orpheline et sans avenir, est-elle devenue la grande Coco Chanel ? Ce film met en lumière les premiers pas de la créatrice, dans une esthétique à l’image de la maison de couture : élégante, raffinée et chic. On suit la jeune femme, déterminée et autodidacte sur le chemin tortueux vers la gloire et la lumière. Un film inspiré et inspirant qui donne envie de se lancer et d’oser croire en soi.

Coco Chanel et Igor Stravinsky, J. KOUNEN, 2009

Paris 1913. Au théâtre des Champs-Élysées, Coco Chanel assiste, subjuguée, à la création du Sacre du Printemps de STRAVINSKY. Le ballet est pourtant très controversé et suscite une vive émotion dans la Capitale. Sept ans plus tard, le compositeur fuit la Révolution russe et est accueilli, avec sa famille, par Gabrielle. Se noue alors entre les deux artistes à fleur de peau, une histoire passionnelle où musique et mode s’entremêlent

Yves Saint Laurent, J. LESPERT, 2014

La fabuleuse destinée d’Yves Saint Laurent commence en 1957. Il prend la direction artistique de la maison de Haute-couture Dior. Le succès frappe à la porte dès sa première collection. Il fait alors la rencontre de l’homme de sa vie Pierre Bergé, soutien, amant et mentor de toute une vie. Le film nous offre un Yves Saint Laurent émotionnel, torturé, tout dévoué à son œuvre. Cette mode au cinéma est alors intemporelle et féminine. On y suit la vie tourmentée d’un homme devenu légende dans un hommage vibrant.

Saint Laurent, B. BONELLO, 2014    

Yves Saint Laurent est déjà une star, adulé par les médias, les clientes et le monde entier. Pourtant ce succès le ronge. Ses démons, ses peurs l’envahissent de plus en plus. L’ambiance y est électrique et pop. Le film se déroule entre 1967 et 1976, période où règne insouciance et liberté. Il met en lumière une autre face de Saint Laurent, plus méconnue. En effet, le couturier traverse cette décennie entre révolution esthétique, addictions et remise en question

Phantom Thread, P.T. ANDERSON, 2018

Dans le Londres de l’après-guerre, règnent le couturier Reynolds Woodcock et sa sœur Cyril. Ils habillent toute la haute société : héritières, aristocrates, stars de cinéma,… Pourtant le couturier est confronté à ses peurs, se pensant maudit en amour. Il rencontre alors Alma qui va surpasser toutes les autres maîtresses. Elle devient, petit à petit, bien plus qu’une simple muse éphémère. Le film nous immerge dans la tradition de la couture anglaise. S’en dégage une allure délicate, épurée, où lumières et couleurs, dessinent une atmosphère passionnée.  

LA MODE AU CINEMA 

Drôle de frimousse, S. DONEN, 1957

La jeune libraire new-yorkaise Jo Stockton ne se destinait pas à devenir mannequin. Sa route croise celle de Maggie Prescott, rédactrice en chef du Qualité magazine et du photographe de mode, Dick Avery.  Ce dernier la persuade de devenir modèle pour le prochain magazine dont les tenues seront signées Paul Duval. Ils s’envolent tous pour Paris où se tient le shooting , mais Jo a bien l’attention de rencontrer son idole coûte que coûte : le philosophe Flostre. Le film dépeint les coulisses du journalisme de mode et magnifie cet art. Coloré et entrainant, il est une vision idéale et poétique de cet univers.

Le diable s’habille en Prada, D. FRANKEL, 2006

Prenez garde à Miranda Priestly, rédactrice en chef du magazine Runway ! C’est pourtant le poste de son assistante que décroche Andrea Sachs, journaliste débutante. Malgré son mépris pour le monde de la mode, la jeune femme déterminée se retrouve prise dans ses tourments . Exploitée par sa terrible patronne, elle tente de garder son identité. Il s’agit d’un des films les plus coûteux en terme de costumes puisque le casting est habillé par de célèbres maisons. Il explore en profondeur l’univers du journalisme de mode, dur et éblouissant et ses excentriques acteurs.

Haute couture, J.MOORHOUSE, 2015

 Et si Haute-couture et vengeance s’accordaient ? Tilly Dunnage a fait de sa passion pour la mode son métier. Ayant voyagé pendant vingt ans à travers le monde, elle rentre dans son Australie natale.  Sa raison : régler ses comptes avec ceux qui l’ont blessé durant son enfance. Elle va alors utiliser son savoir-faire pour se défendre. On se retrouve aux premières loges de la confection de modèles haute-couture qui ravivent les habitants. Sa venue chamboule la vie paisible de ce petit village perdu. Ce film allie justement le drame à la comédie. Et son message nous rappelle qu’un vêtement peut changer le cours d’une vie

The Neon Demon, W. WINDING REFN, 2006

Jesse arrive à Los Angeles avec pour rêve de devenir mannequin. Elle se lie d’amitié avec quelques filles qui convoitent déjà son apparence. Alors que son ascension est fulgurante, nombreuses sont celles qui la jalousent. Elles sont alors prêtent à tout pour prendre sa place et sa beauté angélique.  Le réalisateur propose une fable hantée, mise en scène de l’envers du décor du mannequinat, souvent glamourisé. On plonge alors dans une esthétique percutante, sombre et délurée. Avec son parfum dérangeant, ses multiples détails, le film est séduisant et puissant.     

Prêt à porter, R.ALTMAN, 1995

Paris, mars 1994. La fashion week prêt à porter bat son plein. Tout un monde gravite alors autour. Mais, un meurtre vient bouleverser les festivités : celui du président du syndicat du prêt à porter ! Deux journalistes, totalement différents, sont chargés d’enquêter sur cette affaire où tout le monde à un bon mobile. Cette plongée dans l’agitation des défilés de la fashion week est une comédie légère et cocasse, aux personnages attachants, nous offrant un moment de mode au cinéma décalé. La galerie de caractères est à l’image de son casting : époustouflant !  

LE DOCUMENTAIRE DE MODE

The September Issue, R.J. CUTLER, 2009

On ne présente plus Anna Wintour. Rédactrice en chef du Vogue américain, elle est une icône puissante de la mode et du journalisme. C’est une première que de la voir à l’œuvre car elle n’avait jamais autorisé les caméras dans ses bureaux. On suit la création du Vogue de Septembre, avec tous les secrets et les détails qui font la renommée du journal.

Franca, Chaos and Creation, F.CARROZZONI, 2016

Rencontre intime avec l’ancienne rédactrice du Vogue Italie, Franca Sozzani. Sous l’œil de son fils, s’esquisse le portrait d’une femme volontaire, grand nom influant de la mode. Elle fut toujours à la recherche de la nouveauté et de l’avant-garde. C’est cet esprit libre qui nous ait montré ici.

Signé Chanel, L. PRIGENT, 2005

Comment conçoit-on une collection Chanel ? C’est ce qu’explique ce documentaire. Immersion dans la maison de Haute Couture, on pénètre dans ses coulisses bien gardées. Nous allons des croquis de Karl Lagerfeld, en passant par le travail des couturières et des artisans pour aboutir au défilé.  C’est toute l’organisation et les rites de la maison qui se dévoilent avec humour et tendresse.

McQueen, I. BONHOTE et P. ETTEDGUI, 2018

Ce documentaire est un sublime hommage au couturier disparu en 2010. On y découvre sa vie et son œuvre. Entre témoignages et archives, se dévoile un homme dévoué à son art, à l’âme torturée. Un instant de mode au cinéma suspendu dans le temps. On a alors l’impression de découvrir à nouveau l’enfant terrible.

Martin Margiela: In His Own Words, R.HOLZEMER, 2019

Quel est l’héritage du créateur belge à la mode ? Sans nul doute, le goût de la différence, de la provocation et l’envie d’aller toujours plus loin. On revient sur 20 ans de mode, lorsque le créateur était à la tête de sa maison. En s’intéressant aux collections iconiques, on comprend d’avantage l’univers et le processus de création du couturier.

Il ne vous reste plus qu’à bien vous installer pour une petite séance cinéma! Quels sont vos films préférés sur la mode? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.