fbpx

Des coffrets pour ces fêtes de 2020, une évidence

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Femme et cadeau de Noël

2020, l’année difficile (moi j’aurais plutôt dit « merdique », Kaamelott) se termine et nous sommes contraintes de la fêter autrement qu’à l’ordinaire. Donc cette année, je vous recommande d’offrir et de vous offrir et d’apporter des coffrets. Je m’explique, et je vous dis lesquels rendront votre fin 2020 (enfin) heureuse.

Contexte

Il y a eu « 1515 Marignan », il y a eu « la grande guerre de 14 », il y a eu « mai 68 »… et nous sommes en train de vivre the year of the confinement, l’année 2020. En attendant que les bruits de réseaux lui donnent un nom internationalement partagé, on croise les doigts pour que 2020 soit la seule année confinée.

Donc pour ces fêtes de fin d’année, que vous les passiez 6 adultes à table, sur Zoom, en pirate ou dans la salle d’attente de l’hôpital, au milieu de la covid-suspission, après vous être ouverte avec le couteau à huître, vous ne devez pas manquer les deux clins d’œil suivants. Ils nous permettront d’exorciser les horreurs vécues durant cette année dans la 4e dimension.

2020 : année masquée

Tout d’abord vous devez organiser des soirées masquées. Venise à l’honneur (gros foyer de la première contamination). Sinon les masques BDSM peuvent être bien perçus par ceux qui se font tester sans symptôme. Enfin les irrespirables masques en latex d’animaux rappelleront la liberté reprise par la faune naturelle pendant notre enfermement de mars. Ou alors des masques d’hommes politiques bien connus, de tous les pays, permettent de rappeler des répliques poilantes qui ont pu être affirmées et invalidées partout autour du globe.

2020 : année coffrée et coffret

Bon alors, pour rappeler que nous avons été heureuses enfermées dans les boîtes que sont nos petits appartements parisiens, que sont les petites voitures louées pour aller en urgence vivre en province dans une petite maison à jardin, que sont aussi les bureaux plastifiés de partout, et que sont les petits écrans (seule petite fenêtre sur un monde devenu tout petit), ou symboliquement que sont nos vies depuis que sortir et s’amuser sont devenus les dangers #1, alors offrez des coffrets pour Noël, pour le Nouvel An, pour entre les deux, pour après… Mais n’en prévoyez pas pour la fin des restrictions, car nul ne peut savoir de quoi demain sera fait (j’ai des frissons dans le dos).J’ai donc trouvé des idées de coffrets vraiment bien, parce qu’on n’a qu’une seule vie et que peut-être que c’est la fin du monde, alors rien ne sert d’épargner pour sa retraite.

En premier de liste, le coffret sexy

Bien évidemment, l’objectif est ici de remplir la boîte de temps à passer et à expérimenter. Il faut tout plein de choses pour en être excitée : des sextoys pour moi, pour lui et pour nous + un jeu de cartes pour varier les plaisirs +… Et plein d’autres aides à des amusements diversifiés. Pour essayer, faire des bêtises, s’assumer sérieusement. Jouer à être adulte. La liberté sexuelle confinée dans une boîte prête à ouvrir. À chacune d’estimer la taille du coffret en fonction de l’ampleur de la solitude passée en 2020.

J’ai trouvé deux coffrets culture et art

C’est le plus drôle et le plus triste : on ne sait pas du tout quand on pourra l’utiliser. (Dans mes pis cauchemars, on ne le pourra jamais). Mais c’est un acte qui démontre qu’on y croit : on croit et on investit dans la culture. On croit en la fin des restrictions, des confinements, des couvre-feux, que la vie pourra être autre chose que Métro (infection), Boulot (diffusion), Dodo (incubation). On croit en un mot étrange… l’avenir.
Donc sans la culture, rien ne sert d’être humaine. On investit dans la box culture hebdo ou one shot.

Classique & Romantique : le coffret caviar

J’ai choisi des coffrets principalement pour 2. Ils sont pleins de symboles simples d’une vie luxueuse et même un peu luxurieuse. Ils en sont comme la revendication des joies de ce bas monde, à 100 à l’heure, sur place. Très bon complément au coffret sexy, en attendant de pouvoir visiter le coffret culture. J’ai moi-même validé le caviar, il est très bien. Je préfère avec la vodka, mais sans obligation ; le champagne c’est très bien aussi si, exceptionnellement ici, on le frappe.

Le clou sera le coffret bricolage

Non, là c’est une blague. Mais il y a des promos en fin d’année, qui peuvent être utiles, sachant qu’à force de rester enfermées, on a jointé des fuites, changé un siphon, repeint des murs, blanchies les portes, revissé des meubles, changé des ampoules… on est toutes devenues bricol-girls.

Joyeux Noël et tenez le coup !

Par Bénédicte, toujours confinée dans un coffret.

Laisser un commentaire