Finaliste en 2018 de la première saison du télé-crochet The Four : Battle For Stardom diffusé sur la Fox aux États-Unis, la jeune chanteuse  Zhavia, 17 ans poursuit son chemin dans le monde de la musique avec son dernier single intitulé Deep Down aux sonorités hip-hop et R&B avec une touche de pop et de reggae. Une artiste à découvrir.

Fraîchement auréolée de sa quatrième place dans l’émission musicale américaine The Four : Battle For Stardom, l’artiste américaine a signé en mai dernier un contrat avec la maison de disques américaine Columbia Records qui a vu défiler dans ses studios de nombreux artistes : Barbra Streisand, Adele, Leonard Cohen, Pharrell Williams ou bien encore Mariah Carey.

Son premier single Welcome to the party est un featuring avec Diplo, French Montana et Lil Pump, autant dire des pointures sur la scène urbaine de l’autre côté de l’Atlantique. Fort de ses 93 millions de vues sur Youtube, le morceau aux influences rap et dubstep dessine en creux le style musical de Zhavia.

Son single suivant Candlelight, cette fois en tant qu’artiste principale, traite du sujet de la dépression à la suite d’un problème personnel de la chanteuse. Le public a entendu le message avec les 10 millions de clics depuis la mise en ligne du clip en juillet dernier.

L’ancienne candidate du télé-crochet revient avec son nouveau titre Deep Down, sorti fin août. Moins mélancolique mais toujours dans un esprit urbain et hip-hop, Zhavia continue de tisser sa toile avec un son efficace et entraînant qui prône la persévérance dans les épreuves de la vie. La chanteuse de 17 ans a déclaré en août dernier dans le magazine américain People cette phrase : « Selon moi, écouter son courage au plus profond de soi est très important car c’est ce qui compte réellement. »

Croire en soi, tel est le message de cette artiste qui a réussi à percer dans la musique grâce à son talent tout en gardant la tête sur les épaules malgré son jeune âge.

À méditer… Nous vous proposons sans plus attendre de découvrir la vidéo de Deep Down tournée à Londres. Retenez bien son nom, elle s’appelle Zhavia.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.