Roger&Gallet comme un retour chez les maîtres parfumeurs d’antan

A l’occasion de la réouverture de la demeure Roger&Gallet au 195 rue Saint-Honoré, la rédac’ a voulu vous en dire plus sur cette marque emblématique, qui vous enivre d’un art de vivre à la française. R&G s’est offert une cure de jouvence esthétique mais pas que : un éventail de nouveaux produits olfactifs a fait son entrée. Coup de projecteur sur un écrin fait de rose poudré, de rêverie utopiste et de féminité.

Dès que l’on fait son entrée dans cette boutique, l’imaginaire se délie. On est comme transporté dans un conte merveilleux, où fleurs et senteurs viennent subtilement nous effleurer. A l’origine de ce projet de réhabilitation : Nicolas Vigier. Ce designer a su se mettre dans la peau d’une femme. Bien plus encore, il a restitué les codes des Incroyables et Merveilleuses du XVIII ème siècle. Ce patrimoine hautement versaillais se combine dorénavant aux impératrices des temps modernes.

Crédits photos : Marion Tabard

On commence notre visite le mur des cultissimes flacons d’Émeris de 500 millilitres, unique en France. Notre parcours prend ensuite le chemin de la table olfactive dite table de diagnostiques. En effet, l’ADN de la maison, c’est celui d’un savoir-faire de parfumeurs apothicaires. Dans un coin de ce cocon rose bonbon, on se retrouve nez à nez avec une coiffeuse, fortement inspirée de celle d’une dénommée Marie-Antoinette.

Crédits photos : Marion Tabard

Mais soudain, notre curiosité est attisée par un boudoir feutré, un étage plus haut. On l’aperçoit à travers la “gloriette“, non sans rappeler les abat-jours des robes d’autrefois ou les coupoles des grands magasins haussmanniens. Après avoir franchi la porté dérobée, changement de décor et d’ambiance. L’univers poétique se dissipe pour laisser place au lieu des confidences, dans un salon de conversations tamisé et intimiste. Tout est empreint de détails : du paravent en passant par le fauteuil ultra instagrammable.

Crédits photos : Marion Tabard

Le plus réside en ce cabinet de curiosités, car l’héritage de l’enseigne a embelli plusieurs siècles, par son adresse de l’Art du parfumage à la française.

Bref, le 195 rue Saint-Honoré, c’est un livre ouvert sur deux univers qui se complètent, pour montrer la société aristocratique d’une époque dans son raffinement et sa majestueuse la plus profonde. Comme Choderlos de Laclos dans les Liaisons Dangereuses, Nicolas Vigier s’est lui aussi évertué à dresser le portrait de l’Art Mondain. 

Crédits photos : Marion Tabard

Chez Roger&Gallet, Art et Histoire ont toujours été étroitement lié. Tout débute en 1862, lorsque les héritières du fameux brevet de l’Eau de Cologne Jean-Marie Farina transmettent ce joyau à leurs époux respectifs : Armand Roger et Charles Gallet. Ces derniers se complètent : l’un  plutôt visionnaire et l’autre entrepreneur. A partir de ce moment, ce n’est qu’une profusion d’inventions cosmétiques, qui raviront le cœur des dames d’hier et d’aujourd’hui : le savon rond cuit au chaudron et parfumé à cœur (vers 1900), le tube de rouge à lèvres ou encore la Cologne pour bébés.

Outre la classe mondaine, ce sont les cours royales européennes et les stars hollywoodiennes qui se sont fournies chez le parfumeur parisien. L’exemple le plus iconique reste Napoléon Ier, qui fut le premier ambassadeur, consommant jusqu’à 60 flacons de Cologne par mois.

La marque a décidé de prendre un tournant résolument contemporain et novateur. Pour élargir sa gamme et réinventer la Cologne, le spécialiste olfactif a fait appel à des parfumeurs passionnés, qui ont le plaisir de créer et ont été sélectionné pour leur virtuosité. Par ailleurs, une myriade de choix de produits s’offre à vous : eaux parfumées bienfaisantes, eaux de parfum intenses, eaux de Cologne ou encore extraits de Cologne.

La cerise sur le gâteau, c’est l’expérience personnalisée que propose la boutique aux effluves odorantes : la cérémonie du My Me Time. La parenthèse enchantée débute par le bain (avec le savon et le gel douche), puis l’infusion (avec le lait, l’huile et la crème pour les mains) et enfin la diffusion de votre parfum, comme un couronnement final.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre dans le magasin, vous pouvez opérer en ligne un test parfum afin de découvrir celui (ou ceux) qui vous convient(nent) le mieux.

Crédits photos : Marion Tabard

Allez jeter un coup d’œil dans cet antre magique et magistral, où vous serez accueillis pour une équipe dynamique et professionnelle. N’hésitez-pas à vous faire plaisir avec ces prix tout doux et venir découvrir les eaux fraîches en éditions limitées !

Un grand merci à Laetitia Vanwouwe pour le partage de sa passion du parfumage à la française.

Marion Tabard

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.