fbpx

Pourquoi adopter le maillot de bain menstruel ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Pourquoi adopter le maillot de bain menstruel ?

Cette année, 44% des femmes n’iront pas à la plage pendant leurs règles d’après un sondage réalisé auprès de 1285 femmes par Intimina. En effet, l’inconfort de cette période nous coupe parfois l’envie de profiter pleinement de nos vacances. C’est pourquoi le maillot de bain menstruel semble être un bon compromis, tant pour notre bien-être que pour l’écologie. Découvrez les raisons d’adopter ces nouvelles protections féminines.

Meilleur pour la santé, beaucoup mieux pour l’écologie et de grosses économies

Aujourd’hui, on peut garantir la présence de produits chimiques dans les tampons et serviettes hygiéniques. Des tests réalisés en 2016 ont mis en évidence la présence de nombreuses substances aux effets cancérogènes, telles que les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) par exemple. En ce qui concerne le maillot de bain menstruel, il n’y a aucun produit toxique. De plus, les tissus respectent votre muqueuse.

Les maillots de bain sont zéro déchet ! Si vous souhaitez réduire votre impact sur l’environnement, quoi de mieux que d’arrêter de jeter des dizaines de tampons dans les toilettes ? Une femme connaît en moyenne 450 cycles menstruels dans sa vie. Imaginez le nombre de protections utilisées ?

Économiquement, un maillot de bain coûte entre 60 et 100 euros. Une boîte de 22 tampons super plus s’achète plus de trois euros. La durée de vie du maillot de bain menstruel s’élève à des années. Vous n’avez qu’à effectuer un calcul rapide : vous allez réaliser d’importantes économies au fil des mois par rapport aux autres protections hygiéniques.

Le maillot de bain menstruel est une solution durable pour votre santé et pour la planète. C’est pratique, efficace, confortable, facile à nettoyer et agréable à porter. Il est garanti anti-fuite, anti-odeur et très facile à entretenir. Il suffit de le rincer à l’eau froide après usage et de le passer en machine, à 30°C, en programme délicat. Vous pouvez aussi le laver à la main. Laissez-le sécher à l’air libre. Attention, pas de sèche-linge ou de séchage sur le radiateur car la chaleur abîme les tissus.

Meilleur pour la santé, beaucoup mieux pour l'écologie et de grosses économies.
Maillot de bain de la marque Célisette (source : Célisette).

Célisette, une marque environnementale au but informatif

Vidéo informative sur les pertes blanches à l’adolescence (source : compte YouTube de Célisette).

Célisette est une marque familiale de protections menstruelles fondée en 2020 par Céline Samama. Le nom provient de la contraction entre Céline et ses deux filles : Élise et Juliette. Cette start-up a d’abord vu le jour grâce à la volonté d’améliorer le quotidien d’adolescentes qui s’interdisent parfois certaines activités à cause de leurs règles. Diplômée en pharmacie, Céline s’est associée à des gynécologues, sexologues et médecins spécialisés en infections uro-génitales pour mettre au point la technologie Gyncare. Ce système absorbant est anti-odeur, imperméable et respirant, selon les recommandations gynécologiques.

« Chez Célisette, nous souhaitons que les femmes prennent soin de leur santé intime en choisissant des protections saines pour le corps et la planète. Nous nous engageons à développer des produits en soutien des recommandations gynécologiques et à  »normaliser » l’éducation sur l’intime féminin, dès la puberté. »

Céline Samama.

La gamme propose aussi bien des culottes que des maillots de bain. Leur capacité est l’équivalent de trois tampons super et plus, parfait pour les flux abondants. De plus, tous les tissus sont européens et certifiés Oeko-Tex. Après avoir travaillé dans le marketing, la dernière expérience professionnelle de Céline en gynécologie l’a conforté dans ce projet. En effet, Célisette, c’est aussi une démarche informative avec une série de vidéos #quetcequimarrive. La puberté de sa fille aînée lui a donc ouvert les yeux sur le besoin d’apporter des informations aux mamans et aux jeunes femmes en matière de féminité. En plus de proposer des protections féminines saines pour le corps et pour la planète !

Célisette, une marque environnementale au but informatif.
Texte informatif sur le col de l’utérus (source : Célisette).

À lire également : Les culottes menstruelles, pourquoi est-il temps de franchir le pas ?

Moodz, un maillot pailleté idéal pour l’été

Cette marque de culotte menstruel a également développé une gamme de maillot de bain. À la différence de Célisette, elle est idéalement conçue pour les débuts et fins de cycle, lorsque le flux n’est pas trop abondant. Les tissus sont certifiés Oeko-Tex et le maillot dispose d’une doublure anti-tâche. Il s’utilise donc en complément d’un tampon ou d’une cup. Le maillot existe en deux coloris : noir ou rose pailleté. Idéal pour l’été, le design ne laisse absolument pas penser à un maillot de bain menstruel.

Réjeanne, une marque française de maillots menstruels

Confectionnés en France dans des ateliers bretons et lyonnais, ces maillots made in France sont beaux et agréables à porter. Le maillot se compose de trois couches : une drainante, une absorbante et une imperméable. Pour un confort optimal, il s’utilise lorsque le flux est léger.

« Douze fois par an. 3500 jours dans une vie. Les règles, ce n’est pas rien ! Évidemment, derrière Réjeanne, il y a une pensée écologique. Parce que jeter ses protections hygiéniques à la poubelle pendant 2 280 jours, ça fait beaucoup. »

Réjeanne.

De plus, les créatrices reversent une partie des fonds à des associations de soutien aux femmes comme par exemple l’Institut Gustave Roussy, centre de soins, de recherche et d’enseignement dans la lutte contre le cancer du sein. Ou encore l’association Règles Elémentaires, association française de lutte contre la précarité menstruelle.

D’après une étude réalisée par auféminin, sur 1765 femmes, 77 % utilisent des serviettes hygiéniques. Près de 41 % préfèrent les tampons, contre 12,7 % pour la cup et seulement 5,5 % pour les culottes lavables. Les critères de choix principaux sont la capacité d’absorption, le confort et le côté pratique. Les culottes et maillots de bain menstruels répondent à ces critères. La composition, le prix et la garantie sans odeur sont d’autres facteurs s’y superposant, que l’on ne retrouve pas forcément dans les autres protections hygiéniques. Alors, qu’attendez-vous pour sauter le pas ?

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire