fbpx

Pour ou contre la télé-réalité ?

Pour ou contre la télé-réalité ?

La télé-réalité est un personnage récurrent de nos vies. Depuis 2001 avec Loft Story, ce format est devenu l’un des plus visionnés en France. Cependant, de nombreux spécialistes pointent du doigt certaines méthodes et messages de ce programme. Pour ou contre la télé-réalité ? Notre match !

Camp 1 : contre la télé-réalité

Une image de la femme discutable

Que reproche-t-on à la télé-réalité ? Tout d’abord, on peut se pencher sur l’image de la femme. Celle véhiculée dans ces médias se rapproche de la bimbo opportuniste, niaise ou bien à une enragée qui hurle à toute heure de la journée. Certains programmes ont décidé d’agir en proposant, dans un premier temps, plus de femmes dans leurs divertissements. Prenons Koh Lanta par exemple. Il met en avant des femmes combattives et déterminées, loin des stéréotypes genrés que l’on trouve ailleurs. De plus, la société et les chaînes imposent une pression sur l’apparence physique sur les candidats : des filles aux formes normées, aux visages parfaitement symétriques, des hommes ultra-musclés, au dents blanches et chevelure abondante… Loin de ce que l’on voit dans le monde réel.

Marketing et éthique

Alors peut-on dire que le candidat de télé-réalité est un produit marketing ? En effet, on va se servir de lui pour promouvoir des marques, des sites ou encore monter des marques. Si on investit dans un candidat, on doit attendre de lui une rentabilité. Un donnant-donnant plutôt malsain et qui questionne la dimension éthique de ces divertissements. Par ailleurs, si la télé-réalité est censée montrer la vie quotidienne des participants, on sait que des situations, des disputes, des départs sont écrits au préalable. Or, on ne peut rien prévoir en avance. Les rapports humains prennent alors une teinte artificielle et factice.

Un impact négatif sur les jeunes

On sait que la plupart des télé-réalités sont diffusées à l’heure de fin des cours. En rentrant de l’école, les pré-adolescents et adolescents se mettent devant ces programmes et se détendent. Soit. Mais sont-ils adaptés à tous âges ? Si on en croit les chercheurs, pas vraiment. N’oublions pas les images véhiculées par certaines télé-réalités, des gestes, des comportements qui, en dehors d’une villa, seraient déplacés et parfaitement inadaptés. Ce public fragile est très influençable. Il est donc à même de reproduire ce qu’il voit, sans le questionner. En outre, selon la fréquence de visionnage, les programmes auraient un impact négatif sur la scolarité des enfants.

Appauvrissement de la culture ?

Enfin, la télé-réalité peut-être signe d’appauvrissement de la culture. Effectivement, si la seule ouverture à la culture passe par la télé-réalité alors l’enfant ne développe dans son imagination et son ouverture d’esprit comme il le ferait avec des œuvres classiques ou autre. La télé-réalité doit être vue comme un complément à la culture en général. Elle ne représente pas une base solide pour élever l’intellect, pour nourrir artistiquement un enfant. De plus, elle est verbalement pauvre et ne permet pas de diversifier son langage. Tous ces éléments tendent à remettre en question l’intérêt de la télé-réalité en termes d’ouverture à la culture. Ils mettent aussi en lumière les fractures sociales qu’elle peut engendrer.

Pour ou contre la télé-réalité ?
Effectivement, si la seule ouverture à la culture passe par la télé-réalité alors l’enfant ne développe dans son imagination et son ouverture d’esprit.

Camp 2 : pour la télé-réalité

Chaînes et candidats : opportunités et survie

Cependant la télé-réalité offre des opportunités. En effet, les candidats accèdent via le programme ou bien par la suite à des emplois, des opportunités dont ils ne bénéficiaient pas auparavant. Ce tremplin dans le monde de l’influence leur permet ainsi de réaliser des projets, de se développer… De plus, ces divertissements permettent aux chaînes de la TNT de survivre. Face à l’offensive Netflix ou autres plateformes de streaming, les chaînes gratuites peinent à proposer des programmes attractifs. Les télé-réalités maintiennent donc la diversité du paysage télévisuel français et surtout la garantie de continuer pour les chaînes du service public.

Le divertissement

La mission première de la télé-réalité est de divertir le spectateur. On se pose et on laisse la pression de la journée retomber. Ces programmes sont comme un défouloir. Les candidats font ce que l’on aimerait faire parfois et on se projette donc dans leurs actions. C’est un moment où le temps se met en pause et les problèmes de la journée s’effacent. Notons aussi que certains programmes nous permettent de voyager dans des lieux qu’on n’a pas la chance de voir, comme une évasion hors du quotidien. Ils ouvrent à des cultures qui ne sont pas les nôtre comme avec Keeping Up with the Kardashian par exemple, nous montrant ce que peut être la vie aux États-Unis.

Mener un débat

La télé-réalité c’est aussi débattre. Entre enfants et parents, amis, collègues, tout le monde à un avis dessus ou regarde une émission en commun. Ces programmes offrent donc la possibilité de créer des liens sociaux, d’échanger avec autrui et ainsi de se faire une opinion variée et en évolution de la télé-réalité. L’argumentation est un excellent exercice de toute façon. Il faut bien l’avouer : on a tous vu une émission de télé-réalité ! La diversité des programmes touche, en effet, une grande partie de la population. De plus, l’importance des réseaux sociaux leur a donné une visibilité internationale. D’ailleurs, Kim Kardashian est l’une des personnalités les plus suivies sur Instagram et fait partie de ces figures de la télé-réalité qui font débattre des milliers de gens.

Télé-réalité et éducation

Pour finir, ces programmes ont un aspect éducatif. Grâce à leur popularité, ils redéfinissent les normes et aident à leurs spectateurs à s’accepter tels qu’ils sont. Outil pédagogique, la télé-réalité pousse les jeunes, par des exemples bons ou discutables, à acquérir de l’autonomie dans leur vie et leur donne la confiance de se donner les moyens. Elle illustre donc des comportements à avoir pour une société plus équilibrée, souvent par des réactions contre-exemple. En outre, si on continue de suivre les candidats, on peut découvrir une facette très positive de certains d’entre eux avec leurs évolutions, leurs combats, leurs aventuresDes candidates véhiculent des messages qui font du bien, de leur empowerment en tant que femmes et de leur volonté de se dépasser.

Pour ou contre la télé-réalité ?
Grâce à leur popularité, ils redéfinissent les normes et aident à leurs spectateurs à s’accepter tels qu’ils sont.

 En conclusion, il nous est difficile d’émettre un avis tranché sur la question. On trouve aussi bien un mauvais qu’un bon aspect dans la télé-réalité. Cependant, prenons un peu de recul dessus. Divertissement, il faut le prendre comme tel et s’interroger sur ce que l’on attend de lui.  

Donnez-nous votre avis en commentaire !

Découvrez nos articles sur les icônes de la télé-réalité et les moments cultes !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.