fbpx

Matrix vu par ses costumes

Matrix vu par ses costumes

Si je vous dis Matrix, immédiatement des images bien précises se forment. Celles de ces inoubliables looks qui continuent d’inspirer toute une génération. La saga de science-fiction est devenue un phénomène culturel d’une ampleur immense. Aujourd’hui, nous nous intéressons à Matrix vu par ses costumes.

Une collaboration futuriste pour Matrix

La costumière Kim Barrett signe les costumes de Matrix et avec sa première collaboration avec Les Wachowski. Elle avait designé, en 1996, les costumes de Roméo+Juliette. Elle explique que toutes ses inspirations proviennent du scénario, suffisamment riche et novateur pour créer un panel de tenues.

Matrix se présente comme une dystopie steampunk avec de nombreuses références bibliques. C’est un classique intemporel qui marque plusieurs générations même encore aujourd’hui. Une de ses caractéristiques, ce sont ces costumes. Une dualité s’observe alors entre le monde réel et le monde dans la matrice. Une vibe très futuriste et pourtant actuelle se dessine.

Matrix vu par ses costumes
Matrix se présente comme une dystopie steampunk avec de nombreuses références bibliques.
©Warnerbros

Matrix, vu par ses costumes, offre surtout un aspect visuel et identifiable de cette séparation mais également d’une nécessaire collaboration. En effet les deux mondes ne sauraient exister l’un sans l’autre. Et les costumes nous rappellent cela.

Les costumes de Matrix, sont le reflet de la modernité, de l’avant-garde du film. Certains ont été réalisés en impression 3D d’autres utilisent de nouvelles technologies de textile. Par exemple, la technologie des combinaisons des astronautes s’emploie dans le traitement des tenues grâce à des échanges avec la NASA. Ainsi, machines et hommes travaillent dans le processus de réalisation.

Matrix vu par ses costumes
Les costumes de Matrix, sont le reflet de la modernité, de l’avant-garde du film. ©Warnerbros

Pour les besoins des scènes, on crée parfois, plusieurs versions d’un même costume. En effet, on va utiliser des tissus différents pour l’adapter à chaque scène. Puis le tissu est imprimé pour donner une impression d’une esthétique identique. C’est le cas pour les scènes très techniques comme celle du combat final. En effet, ils peuvent ainsi conserver leurs mouvements aussi bien lors des cascades ou des changements de météo. Mais, une fois de plus, le spectateur n’y voit que du feu.

Matrix vu par ses costumes

La saga Matrix ce sont trois films. On suit donc une évolution logique des personnages. Prenons Neo par exemple. Dans le premier style il porte un manteau très sombre, très rigide. Il reflète ainsi l’apprentissage que fait le personnage. Il n’est pas encore tout à fait complet et donc n’a pas totalement la liberté de mouvement.

A contrario, dans les deux autres films, il aborde un manteau moins rigide et moins artificiel que dans le premier. Il a en effet gagné en puissance et en confiance ce qui le rend plus souple. L’étoffe laineuse est donc plus épurée esthétiquement et souligne la montée en puissance du personnage. Enfin, Neo se distingue par son manteau puisqu’il a le statut de “the one”. Effectivement, il est le héros de cette saga et cette pièce est un peu sa cape.

Matrix vu par ses costumes
Neo se distingue par son manteau puisqu’il a le statut de “the one”. ©Warnerbros

Matrix vu par ses costumes, c’est un travail sur la texture. Même si elle est lisse, elle reflète la profondeur des personnages. Grâce à ses aspérités, elle montre leur profonde humanité. D’ailleurs, les vêtements hors de la matrice sont ceux de combattants. Il s’agit là de vêtements militaires. Ils racontent le combat mené par ces rebelles.

Matrix vu par ses costumes
D’ailleurs, les vêtements hors de la matrice sont ceux de combattants. ©Warnerbros

On sait que lors du premier opus, le budget était très limité. Mais l’envie de faire quelque chose de nouveau prévalut sur ce détail. Ainsi les costumes sont taillés dans des tissus peu chers et retravaillés pour paraître d’excellente qualité. C’est ce qu’on appelle l’embellissement. Et lors des gros plans, d’autres tissus servirent. L’art de l’illusion est donc primordial dans le costume de Matrix.

Une esthétique nouvelle et révolutionnaire

L’esthétique peu complexe évolue. C’est ultra simplicité, c’est ultra stylisé permet de se concentrer sur la forme du vêtement. Ce procédé est emprunté du comic. En effet la forme du costume est dans storytelling du passé du personnage et de sa personnalité. Elle permet alors d’identifier immédiatement le personnage.

 Dans ces silhouettes iconoclastes, les costumes sont non genrés. En effet, la matrice traite tous les êtres de la même manière. Le costume est alors engagé car gender fluid. C’est la performance qui prime et pas les paillettes sur une jupe. Prenons l’exemple de Trinity. C’est une femme badass, puissante et courageuse. La silhouette du personnage est alors entre la deuxième peau et l’armure. Elle renforce à la fois le côté soldat, battante et pourtant humain de Trinity.

Matrix vu par ses costumes
La silhouette de Trinity est alors entre la deuxième peau et l’armure. ©Warnerbros

Les inspirations de Matrix sont nombreuses et on les retrouve forcément dans les costumes. En effet comment ne pas voir des allusions aux samouraïs Japonais ou aux cow-boys de western ? La puissance des costumes de Matrix les ont fait rentrer dans la pop culture. Ils sont un véritable personnage indissociable de l’univers de la saga et sont naturellement associé au film. Matrix vu par ses costumes renforce l’idée qu’ils sont un langage subconscient : la représentation des mots visuelle et distinctive.

Les costumes dans Matrix sont la preuve de l’impact visuel que ce dernier peut (et devrait) avoir sur le spectateur. Il se pense et se façonne pour un personnage. Ce dernier peut alors prendre vie. Le vêtement devient donc un reflet de la personnalité du héros. Le costume garantit la liberté de mouvement mais également fait avancer les nouvelles technologies,  ce qui est évidemment en résonance avec le film.

Lisez également notre article sur les costumes de Crimson Peak

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.