fbpx

L’espadrille, une histoire de traditions

Espadrille histoire de traditions

À l’approche de l’été, des températures estivales, une envie de nouvelles chaussures souffle. Et si, cette année, on se tournait vers l’incontournable sandale ? L’espadrille, une histoire de tradition. Notre zoom fashion.

Une histoire de traditions

Qu’est-ce qu’une espadrille ? Il s’agit d’une chaussure légère en toile, dont la semelle est faite de cordages tressés. On la trouve au Pays basque (français et espagnol), en Catalogne et jusque dans notre Sud-Ouest. La sandale est donc un trait d’union entre les deux côtés des Pyrénées.  

L’histoire de l’espadrille est une histoire millénaire. En effet, on retrouve cette chaussure, il y a 4000 ans. Notons que nos ancêtres utilisaient déjà des sandales aux semelles en corde. Cependant, on considère que sa forme moderne est apparue au XIIIème siècle. Un document catalan de 1322 nous parle d’ailleurs d’espardenya… Au Moyen-Âge, ce sont notamment les soldats légers qui la chausse. Preuve de son confort.

 La traditionnelle espadrille traverse alors les montagnes et les habitants des Pyrénées- Orientales l’adoptent immédiatement. Ils la portent pour la vie quotidienne mais aussi dans les champs, la montagne ou pour jouer au rugby. Eh oui, elle cache bien son jeu !

Tourments et renouveau

Vers 1860, on industrialise la sandale. Il faut vivre avec son temps ! Ainsi, la fabrication s’implante alors en France, surtout dans une commune frontalière : Saint Laurent de Cerdans. La chaussure se déplace alors dans tout le Sud-Ouest, conquis. Il ne la quittera presque plus désormais.

Néanmoins, entre 1950 et 1970, entre la guerre d’Espagne et la Seconde Guerre mondiale, l’espadrille connaît une crise majeure. Effectivement, elle perd son usage d’utilité, considérée comme fantaisie, la demande chute et la production s’effondre. La sandale de toile n’est plus symbole de modernité et trop folklorique, les Catalans s’en détachent. La dictature nationaliste est passée par là…

 Le XXIème, lui, a décidé de soutenir la chaussure aux semelles cordées. Depuis quelques années, les Catalans et les habitants du Sud-Ouest mettent en avant leurs traditions et savoir-faire. Les ateliers se battent donc pour perpétuer sa fabrication ancestrale. Et nous revendiquons notre histoire et nos coutumes en chaussant nos espadrilles qui ne déçoivent jamais.   

L’espadrille : notre sélection

 Nous avons choisi de mettre en avant des créateurs qui continuent de fabriquer ces chaussures à l’ancienne. Petits ateliers ou plus grandes maisons, ils valorisent des gestes, des techniques transmis depuis des générations. Ils font rayonner un savoir-faire unique et à protéger. Parce que nous souhaitons soutenir ceux qui chérissent une histoire, surtout en ces temps compliqués.

Au-delà de cet aspect essentiel, les espadrilles sont un indémodable de l’été. Confortables, pratiques et résistantes pour qui en prend soin, elles se sont imposées comme une alternative fashion aux tongs et autres claquettes. On les retrouve sur les plages de la Méditerranée ou de l’Océan, dans les villes et les campagnes. Les grands créateurs s’y sont même essayés. Colorées, à plat ou à talons, les sandales sauront ravir tous les styles et même les porte-monnaie.

espadrilles dam é drôles
Espadrilles compensées Dam é drôles
espadrilles Donquichosse
Espadrilles petite plateforme Donquichosse
espadrilles maison de l'espadrille
Espadrilles traditionnelles La Maison de l’Espadrille
espadrilles toni pons
Espadrilles compensées Toni Pons
espadrilles nicole pariès
Espadrilles mules Nicole Pariès
espadrilles
Espadrilles à lacets Création Catalane
espadrilles bayona
Espadrilles traditionnelles Bayona

Et vous ? Quelles espadrilles adopterez-vous cet été ?

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.