fbpx

Découvrez les réadaptations des classiques de Jane Austen

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Les réadpation des romances de Jane AUsten

Les romances de Jane Austen sont une valeur sûre autant pour la romance littéraire que cinématographique. Ils ont été nombreux à reprendre l’univers de celle-ci en y a ajoutant leur style. Ils ont remis au goût du jour les romances intemporelles de cette écrivaine de génie qui a su dénoncer certains faits de son époque – et qui sont toujours actuels. Nous vous proposons une sélection de réécriture et de réadaptation cinématographique modernisées de ses œuvres.

Bridget Jones 

Nous commençons cette sélection avec un film qui est encore populaire aujourd’hui. Il s’agit de Bridget Jones, réalisé par Sharon Maguire en 2001. L’auteur, Helen Fielding, a clairement chipé quelques idées (à quelques détails près) de Jane Austen. Les thématiques d’Orgueil et Préjugés restent les mêmes : ce début de rencontre tendue entre les deux personnages principaux ainsi que le triangle amoureux inévitable. Helen Fielding a su moderniser une Elisabeth Bennet, plus folle-folle et plus maladroite en comédie. Finalement, le charme de l’héroïne se résume dans son imperfection.

Bridget Jones
Sharon Maguire, 2001 – Renée Zellweger

Coup de Foudre à Bollywood, une réadaptation indienne d’Orgueil et de Préjugés

Nous retrouvons une nouvelle réécriture d’Orgueil et Préjugés, mais en version indienne : Coup de Foudre à Bollywood. Avec un titre légèrement cliché, mais que nous pardonnons volontiers, car c’est bien trouvé – dans cette retranscription d‘une culture à une autre. La question du mariage reste la même malgré les continents qui les séparent. Nous sommes dans une adaptation colorée, musicale et exotique avec en rôle principal la sublime Aishwarya Rai. Une réadaptions de génie qui nous fait voyager grâce à la réalisatrice Gurinder Chadha en 2004. Une belle fraîcheur bollywoodienne, à l’eau de rose, mais qui n’en est pas moins banale. Un nouveau souffle pour l’aspect victorien du roman.

Coup de Foudre à Bollywood, une réadaptation indienne d'Orgueil et de Préjugés
Gurinder Chadha, 2004 – Aishwarya Rai

Clueless, une réadaptation de Emma 

Clueless a marqué les années 90 par la réalisatrice Amy Heckerling ! Les « fashionistas » risquent d’adorer ce film. La tendance « nineteens » qui revient en force depuis quelques temps, ne peut que vous inspirer dans ce film ! Il s’agit d’une réadaptation d’une autre romance de Jane Austen, Emma. Le personnage principal est remplacé par Cher, mais le scénario reste le même. Dans son quotidien de lycéenne, Cher s’ennuie et décide de jouer les entremetteuses. A la différence de la petite campagne anglaise, Cher habite à Beverly Hill et elle est la fille la plus populaire de son lycée. C’est un film plutôt sympathique, drôle et « mode » avec une petite touche de peps pour cet hommage à Jane Austen !

Clueless, une réadaptation de Emma
Amy Heckerling, 1995 – Alicia Silverstone

From Prada to Nada, une réadaptation de Raison et Sentiments 

From Prada to Nada nous plonge dans une ambiance de beaux quartiers, mais cette fois ci, nous côtoyons deux héroïnes. Rien que cet indice peut vous mettre la puce à l’oreille, car c’est une réécriture de Raison et Sentiments. Deux sœurs, fortunées un jour et le lendemain, dépouillées de tous leurs biens. Et elles se retrouvent à habiter chez des parents issus d’un milieu modeste et d’origine latino. Deux sœurs aux tempéraments différents qui se voient de confronter une nouvelle vie inattendue. Un film réalisé par Angel Gracia en 2011. Il n’est pas très connu du grand public, mais celui-ci reste un plaisir à découvrir.

From Prada to Nada, une réadaptation de Raison et Sentiments
Angel Gracia, 2011 – Camilla Belle et Alexa Vega

Crazy Rich Asian 

Enfin, nous terminons cette liste avec Crazy Rich Asian qui n’est pas tout à fait une réadaptation de Jane Austen, mais qui en est très proche. Les thématiques sont les mêmes, notamment la principale : le mariage mixte de deux milieux sociaux contrastés. Ce film de Jon Chu en 2018, rassemble la communauté asiatique et les rapports sociaux – celui d’une famille aisée et totalement popularisée dans le pays d’origine. C’est dans cette ambiance que Rachel Chu rencontre sa future belle famille et se rend compte que se faire accepter parmi eux n’est pas une mince à faire. Kevin Kwan, l’auteur du livre, a clairement été influencé par Jane Austen sans pour autant la copier, pour, cela nous pouvons lui dire un grand BRAVO !

Crazy Rich Asians - film 2018 - AlloCiné
Jon Chu, 2018 – Henry Golding et Constance Wu

Des problématiques qui finalement n’ont pas bougé d’un poil malgré les siècles qui nous séparent. Il y a encore beaucoup de complexes sur les rapports familiaux comme sociaux, notamment sur la question du mariage. Et en parlant de classiques, nous vous invitons à lire notre article : Agatha Christie : replongez dans les classiques cet été !

Laisser un commentaire