fbpx

Les douceurs bucoliques et estivales made in Café Pouchkine

Café Pouchkine - Ô Magazine

Le Café Pouchkine n’est pas simplement un salon de thé, c’est avant tout une institution chargée d’histoire et de culture. C’est pourquoi, vous vous fondez naturellement dans une ambiance du XVIIIème et XIXème siècle. Le décor est élégant, feutré et à l’image d’une véritable maison de luxe, les pâtisseries se nichent dans des coffrets en hommage à la Bayadère.

La carte sucrée est le fruit du travail de Nina Métayer (chef de création) et Patrick Pailler (chef de pâtisserie exécutif). Une complicité créative s’est nouée entre ces deux virtuoses du mélange de saveurs, dans le temple de la gourmandise. Leur atout : le mariage parfait entre modernité et ancien temps.

Le printemps, c’est la période de magnificence des fleurs en pleine éclosion mais aussi la saison des douces notes sucrées du côté de chez Pouchkine…

Vous allez vous enflammer pour ces gâteries riches d’une double culture franco-russe, pour deux fois plus de plaisir et de gourmandise ! Faites le plein d’exotisme avec ces péchés mignons aux appellations qui réveillent une musicalité endormie et nous donnent qu’un envie : prendre l’avion. Alors, prêts pour un décollage immédiat direction Moscou ?

  • Matriochka Cerise Griotte Amande : comme une pièce de haute couture, cet entremet féminin en volume vaut le détour ! Un dessert tout en légèreté composé d’une mousse de fromage blanc, délicatement parfumée à l’amande. Et comment ne pas succomber d’ivresse à la surprise de ce confit cerise griotte, enrichi de morceaux de cerises fraîches … Pour le côté frenchy, détour chez nos amis les bretons avec le sablé qui sert de socle. Le tout surmonté d’une rosace fleurie et dentelée.

Son prix : 7 euros.

  • Pavlova pêche groseille : Encore une fois, des notes délicates et fruitées. Une étoffe à l’allure scandinave, travaillée avec finesse et détail, pour nous proposer une douceur aux écailles et à la couleur rose poudrée. Les saveurs ? Ce tutu chantilly amande renferme un cœur de pêche blanche et de groseilles acidulées. Une délectation immense et zéro culpabilité !

Son prix : 7,20 euros.

  • Panna Cotta cerise : Faites place à une friandise originale et innovante, avec l’association d’une crème onctueuse infusée au thym et du caractère d’un coulis de cerise noir. La cerise sur le gâteau : un biscuit Joconde qui va vous faire fondre d’allégresse !

Son prix : 7 euros.

  • Tarte soleil rhubarbe : c’est THE dessert girly, tendance et estival. Entrez dans un petit conte de fées rien qu’à la vue de ce gâteau qui ressemble à un bonbon acidulé. Des couleurs pepsy : dégradé de rose grenadine et vert pomme. Et pour nous faire gazouiller le ventre, zoom sur la composition… Un sablé vanille et fleur de sel, une ganache montée à la rhubarbe, un succulent confit de fraises  et une touche aérienne de rhubarbe.

Son prix : 7,80 euros.

Plus une minute à perdre : vous avez entre le 5 juin et le 24 septembre pour tomber sous le charme de ces œuvres d’art savoureuses. Alors foncez !

Marion Tabard

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.