fbpx

Les différentes méthodes psychothérapeutiques pour aller mieux

L’EMDR, l’ICV, le brainspotting… sont les différentes méthodes psychothérapeutiques qui nous permettent de nous libérer de nos traumatismes. Pourtant peu de personnes en France les utilisent, en voici leurs définitions ! 

L’EMDR (eye-movement desensitization and reprocessing ou désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires)

Pour commencer, L’EMDR a été créée en 1987 par Francine Shapiro, une psychologue américaine. C’est durant ses recherches à l’Institut de Palo Alto qu’elle a démontré que les événements traumatiques s’ancrent physiologiquement dans le cerveau.

C’est pour cela que L’EMDR grâce à  des mouvements oculaires aide le patient à considérer de nouvelles représentations positives. Celles-ci sont liées à des états de stress post-traumatique (TSPT). Les TSPT peuvent être liés à des agressions, des attentats, un deuil, ou encore des suites d’une maladie chronique (cancer, vaginisme…).

Pendant une séance d’EMDR, le thérapeute stimule le patient. En effet, il doit effectuer des mouvements oculaires rapides (ou des Stimulations Bilatérales Alternées rythmiques). Autrement dit, on cherche à modifier la trajectoire du regard. Au début, le patient revit son souvenir traumatique. Et doit garder à l’esprit tous les aspects sensoriels (image, son, odeur, sensation physique). Ainsi que les émotions que ce souvenir lui procure. 

Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 minutes et le nombre de sessions d’EMDR dépend de chaque personne. Il s’adresse à tous : enfants, adolescents et adultes. Et il n’est pas recommandé pendant la grossesse. Et certaine précaution doivent être prises en compte en cas de pathologies psychiques ou physiques lourdes. 

L’ICV (intégration du cycle de la vie) 

L’ICV a été développée par Peggy Pace, une psychothérapeute américaine. C’est une thérapie psycho-corporelle qui permet de se reconnecter à ses ressources d’auto-guérison (processus automatique du corps humain qui consiste à éliminer les déchets sans aide extérieur). Et de créer un lien entre les souvenirs, les images de notre cerveau, et notre ressenti corporel. 

L’outil de base de l’ICV est la « ligne du temps » qui correspond à notre liste de souvenirs chronologiques depuis notre naissance jusqu’à aujourd’hui. Au cours des répétitions de la ligne du temps, d’autres souvenirs vont apparaître. C’est ce qu’on appelle des « élargissements » de souvenirs. Il existe plusieurs protocoles pour différents traumatismes (protocole de naissance, du syndrome de stress post traumatique, d’accordage…). Cette thérapie nous permet de nous comprendre et nous facilite l’acceptation de certains souvenirs négatifs. Ils perdent ainsi de leur « toxicité ». 

Le brainspotting 

Et pour finir, voici le brainspotting (BSP) une méthode psychothérapeutique intégrative découverte en 2003 par David Grand. Cette méthode est une psychothérapie de pleine conscience. En effet, le thérapeute et le patient sont centrés sur l’instant présent dans le processus. Elle permet d’identifier, traiter et libérer des souffrances émotionnelles et corporelles. 

Le principe est d’utiliser le champ visuel et les émotions pour accéder au cerveau « profond » où sont enregistrées les expériences traumatiques. Le thérapeute va d’abord chercher à trouver le « spot » (place) du patient. C’est-à-dire son lieu de souffrance. On l’estime guéri lorsqu’il peut retourner dans la situation traumatisante sans en ressentir les effets physiques et/ou psychologiques.

Le patient est invité à décrire son problème, puis à remarquer ce qui se passe dans son corps avant de rechercher le spot où il ressent le plus de perturbations émotionnelles ou corporelles : jambes qui s’agitent, secousses dans le bras, tremblements, sensation de peur, froncement de sourcils, déglutition, toux, mouvement de tête, réflexe oculaire, sursaut…

Il lui est demandé de vivre l’expérience sans la juger ni essayer d’établir des liens. Une musique ou des sons naturels peuvent l’aider à se connecter à sa mémoire et créer une sorte de cocon. En général, à la fin de la séance, le patient se sent plus calme et a pris de la distance par rapport à son problème.

Toutes ces méthodes se sont révélées efficaces et continuent aujourd’hui de se diffuser partout dans le monde. Si vous avez subis des traumatismes, troubles émotionnels n’hésitez pas à contacter des spécialistes sur le site docteurz.com.  Je vous conseille également de vous intéresser au livre de Francine Shapiro « Dépasser le passé »  ou encore  « Pratiquer l’icv l’intégration du Cycle de la vie » de Peggy Pace.  

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.