fbpx

Les codes de la maison Dior (2/2)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Les codes de la maison Dior

Tailleur Bar, sac Lady Dior, Saddle bag… toutes ces pièces sont des icônes de l’univers Dior. Au fil des années, la maison s’est construite sa légende à travers ces classiques inoubliables. Décryptage de ces codes de la maison Dior.

Christian Dior a imaginé un style et des codes devenus des références pour la maison de couture et la mode. Et les créateurs qui lui ont succédé ont à leur tour contribué à faire rayonner la marque. Marc Bohan, John Galliano, Maria Grazia Chiuri, chacun a ainsi apporté sa touche tout en conservant l’élégance et le style du créateur originel. Ils ont eux aussi imaginé des pièces devenues des icônes de Dior. Raison pour laquelle la marque de luxe est toujours une des plus célèbres au monde. Découverte de ces codes nouvelle génération qui font la maison Dior.

La toile Oblique

La toile Oblique, l'un des codes de la maison Dior
© Dior

Elle est LE monogramme iconique et l’un des codes de la maison Dior. La toile Oblique, c’est une superposition des lettres DIOR qui créent comme une illusion d’optique. Cet imprimé a toujours été présent dans l’univers Dior. Il était simplement caché à l’intérieur des vêtements. Et oui, il s’agissait du motif de la doublure ! Imaginée par le créateur Marc Bohan, la toile Oblique fait son apparition pour la première fois en tant que véritable imprimé sur un sac de la collection Haute Couture printemps-été 1969-1970.

Son nom est une référence à la collection Oblique dévoilée par Christian Dior en 1950. Marc Bohan va en draper plusieurs éléments de bagagerie et maroquinerie durant son exercice à la tête de la marque. Et les créateurs qui lui succèdent se l’approprient à leur tour. John Galliano, en pleine époque logomania, va ainsi se faire une joie de l’apposer sur toutes les pièces possibles. Plus c’est exubérant et inattendu, mieux c’est. Aujourd’hui, Maria Grazia Chiuri continue à l’utiliser. Elle en a même fait une toile pour sneakers qui cartonne. Kylie Jenner, Maluma, Angèle, toute cette nouvelle génération est elle aussi une inconditionnelle de ce code de la maison Dior aux 52 ans d’existence.

Le Saddle Bag

Il est l’un des sacs mythiques de la marque de luxe. C’est John Galliano qui l’imagine et le présente lors du défilé printemps/été 2000. John Galliano incarne la période la plus extravagante de Dior. Les couleurs, les matières, les formes des pièces, tout est exubérant, sexy, provoquant. Et ce sac phare est forcément dans cette veine. Comme son nom l’indique, le Saddle emprunte donc sa forme aux selles d’équitation. Pour pousser l’imitation jusqu’au bout, il est agrémenté en son milieu d’un étrier se terminant par l’initiale D en majuscule dorée. Autre particularité, le sac, à la sangle très courte, se porte juste sous l’aisselle. Pour ajouter du bling bling, cette sangle se termine par les initiales C et D en or. Le Saddle s’orne à sa sortie de la fameuse toile Oblique ou d’un imprimé journal.

Le Saddle bag dans sa version originale avec la toile Oblique
© Dior

Il s’inscrit pile dans la tendance « folie des logos » qui marque les années 2000 tape-à-l’oeil. Ce n’est pas pour rien qu’il est adopté par les filles en vogue de l’époque, que ce soient Paris Hilton, Nicole Richie ou Kate Moss. C’est LE sac de cette période. Et puis, comme toutes les tendances, il disparaît peu à peu au début des années 2010. Il finit même par ne plus être commercialisé par la maison.

Mais, comme l’a dit Coco Chanel, « La mode est un éternel recommencement ». Preuve en est, Maria Grazia Chiuri, nouvelle créatrice à la tête de Dior depuis 2016, décide de se plonger dans les archives. Elle tombe sur le Saddle et décide de le remettre sur le devant de la scène en 2018. Très vite, les modeuses les plus pointues se l’arrachent, que ce soient les sœurs Hadid ou Lena Situations. Ce code de la maison Dior, qui opère un come-back remarqué, est aujourd’hui imaginé dans une multitude de couleurs, formes et matières.

Le Lady Dior, un des codes les plus emblématiques de la maison Dior

Le Lady Dior, l'un des codes de la maison Dior
© Dior

Les sacs Dior ont décidément su s’imposer comme des must-have de la marque. Celui-ci nous plonge en 1995. Lady Diana est alors séparée du prince Charles mais pas encore divorcée. C’est donc seule qu’elle se rend à l’exposition sur le peintre Cézanne qui se tient à Paris, au Grand Palais. Pour l’occasion, la première dame française de l’époque, Bernadette Chirac, décide de marquer le coup. Elle souhaite faire plaisir à Diana et a donc l’idée de commander à Dior un sac, « Le Chouchou ». Lors du passage à l’Elysée de l’ex princesse de Galles, elle lui offre ce cadeau spécial au nom prédestiné. Il devient en effet le favori de Diana. La jeune maman s’affiche avec à de nombreux événements.

Le micro Lady Dior, l'un des codes de la maison Dior version mini
© Dior

Il faut dire que son allure ne laisse pas indifférent. Original, il s’agit d’un petit carré rigide avec un cannage matelassé reproduisant celui des chaises Napoléon III. C’est sur celles-ci que s’assoient les invités lors des défilés de la maison. Porté à la main, ses deux anses sont rigides et l’ouverture est zippée dans cette version originale. Des breloques épelant le D I O R de la marque pendent depuis une des anses. Le modèle que reçoit Lady Di de la part de Madame Chirac est en cuir noir. Diana l’apprécie tellement qu’elle va même le commander dans tous les dérivés proposés par la marque.

Une passion pour cet accessoire qui donne l’idée à la maison de couture de le renommer le « Lady Dior » en son honneur. Rapidement, toutes les stars de l’époque comme Monica Belluci l’adoptent elles aussi. Mais ce qui n’aurait pu être qu’une tendance passagère se transforme en un véritable classique de la marque. En vingt-cinq d’existence, le succès du Lady Dior n’a ainsi jamais faibli. C’est même devenu un des sacs de luxe les plus iconiques au monde. Les filles les mieux habillées de la planète comme le groupe de pop coréenne Blackpink s’affichent avec très régulièrement. Tout comme le Saddle bag, il a même eu droit à sa version mini pour la collection « Micro-Bags » dévoilée le 23 juin dernier.

Le T-shirt féministe

Engagée. C’est un des termes qui définit le mieux Maria Grazia Chiuri et sa vision de la mode. Première femme à la tête de la maison Dior, elle fait de ses créations une tribune pour dénoncer le patriarcat et le sexisme. Dès sa première collection, la créatrice plante le décor. En effet, les mannequins défilent avec des T-shirts flanqués des slogans de théoriciennes féministes comme « I say I », « Sisterhood I Global », parfois revisités comme « Dio (R) evolution ». Les collections qui suivent sont à cette image. On retient en particulier une collaboration en 2020 avec l’écrivaine Chimamanda Ngozi Adichie qui aboutit à la création des T-shirts iconiques « Nous devrions tous être féministes ».

Les T-shirts féministes sont la marque de fabrique de Maria Grazia Chiuri
© Flickr Domaine Public

Elle fait également régulièrement appel à des artistes femmes pour créer les décors de ses défilés. On pense notamment aux bannières de l’artiste Judy Chicago pour le défilé printemps-été 2020-2021 ornées de questions comme « Et si les femmes dirigeaient le monde ? ». Maria Grazia Chiuri délivre ainsi un message féministe tout en mettant en avant le travail d’autres femmes engagées. Une prise de position à travers le vêtement qui ne peut être qu’un des nouveaux codes de la maison Dior.

A lire également: Les codes de la maison Dior (1/2)

Le Book Tote, dernier né des codes de la maison Dior

Le Book Tote, le petit dernier des codes de la maison Dior
© Dior

Le Book Tote est le petit dernier des icônes de la marque. Shopping bag, fourre tout pour les déplacements ou les voyages, sac de plage, il est multi-usage. Fan de lecture, Maria Grazia Chiuri l’a imaginé pour y transporter ses livres préférés, d’où son nom. Il se doit donc d’être résistant ce qui nécessite une fabrication minutieuse de la part des ateliers de la maison. Le Book Tote apparaît pour la première fois sur les podiums lors du défilé printemps/été 2017 -2018.

Le must ? Il est possible de personnaliser le sac en remplaçant les mots Christian Dior, brodés au milieu du Book Tote, par ses nom et prénom ! Son succès est immédiat. Les filles en vogue comme Hailey Bieber ou Chiara Ferragni sont ainsi photographiées à la sortie des aéroports ou en bord de mer accompagnées de ce cabas. Coïncidence ou pas, ce sac a exactement la taille pour rentrer dans le compartiment du dessus des chariots d’aéroport !

En seulement quatre ans, Maria Grazia Chiuri et son talent ont réussi à hisser le Book Tote au rang de code de la maison Dior. Avec déjà deux codes de la maison Dior à son actif en seulement cinq ans, la créatrice n’a pas fini de marquer l’histoire de la marque et de la mode. Elle incarne ce qui fait la force de Dior, cette capacité à faire évoluer son style pour s’adapter à son époque tout en conservant l’esprit de la maison. Ce qui lui permet de créer en permanence de nouveaux classiques. C’est pour cela que Christian Dior, après 75 ans d’existence, est toujours l’une des maisons de couture les plus célèbres et adorées au monde.

La femme française en quatre clichés
Actu société

La femme française en quatre clichés

Toujours élégante et stylée, libérée sexuellement, mince en mangeant tout ce qu’elle veut… les stéréotypes sur la femme française sont nombreux. A l’international, ce mythe fait vendre des centaines de milliers d’ouvrages et de magazines. Décryptage de ces clichés étrangers sur la femme française.

Lire la suite »

Laisser un commentaire