Les années folles font danser la mode d’aujourd’hui !

les années folles

Les années folles envahissent la mode. 100 ans après, cette esthétique rétro s’impose sur les podiums et dans la rue. Zoom sur ce come-back revu à travers un prisme contemporain.

La mode est un éternel recommencement. Une phrase entendue des dizaines de fois, certes, mais qui est bel et bien vraie. La preuve, 100 ans plus tard, le style des années folles fait son retour sur la scène mode. Cette époque de fête et d’insouciance marque le début de la mode telle qu’on la connaît. Elle est alors fortement influencée par le style Art Déco avec son caractère épuré, ses formes géométriques et ses couleurs. C’est aussi l’essor des grands couturiers comme Vionnet, Lanvin ou Chanel.

La Première Guerre Mondiale a montré au monde que les femmes étaient tout à fait capables de travailler. Les tenues se font donc bien plus confortables et pratiques. Elles sont tout simplement adaptées aux femmes actives. D’un autre côté, les tenues du soir font la part belle aux paillettes, sequins et autres extravagances. L’heure est à l’amusement. Un style qui regagne aujourd’hui ses lettres de noblesse. Avec des twists contemporains bien-sûr.

Les franges : coiffure type des années folles

robe à franges
Crédit: Canva

Pour attirer tous les regards en soirée, les franges sont l’idéal. Elles donnent en effet un côté théâtral à chaque mouvement. Effet garanti ! Elles ont fait leur grand retour sur les défilés comme Chloé. Depuis, elles agrémentent robes, tops et jupes à l’envie. Version noire, elles deviennent l’élément chic par excellence. Mais les franges se déclinent aussi en version glitter ou métallisées pour une allure party girl assumée. Côté couleur, le rose, le bleu et l’argent sont du plus bel effet. Elles font également souffler un vent bohème lorsqu’elles agrémentent une veste ou des bottes. Woodstock n’est pas loin !

La robe taille basse

Dans les années folles, le corset ultra contraigants disparait peu à peu. Il en est de même pour la robe volumineuse aux multiples jupons. Ils laissent la place à la fameuse robe droite taille basse. Fini les formes mises en avant. On joue ici la carte du masculin féminin avec des pièces qui n’épousent plus le corps. Aujourd’hui, la robe droite connaît  un retour en force. Pour un supplément rétro, elle adopte la taille basse. Un mix entre années 20 et 2000 !

Côté couleur, rien de tel que l’indémodable petite robe noire, imaginée par Chanel dans les années 20. C’est elle qui démocratise cette couleur pour les vêtements. Auparavant associée au deuil, cette teinte devient le summum du chic. Cette pièce est depuis un basique de la garde-robe. Elle se décline aujourd’hui de multiples façons. Pour calquer les tendances de saison, direction les versions cut out, transparente ou naked.

Les slingbacks des années folles

La slingback, c’est l’une des tendances chaussures phares du moment. Imaginée en 1927 par Chanel (oui encore elle), elle constituait « le dernier point de l’élégance » selon elle. Sa caractéristique principale : son ouverture à l’arrière du pied. La cheville est alors maintenue par une bride. Beige à bout noir et talon carré à l’origine, elle se décline aujourd’hui de multiples façons. Mule, escarpin, mocassin, il y en a pour tous les styles. Elle peut aussi bien s’associer à un jean et un crop top pour la journée qu’à une robe sexy le soir. Elle ajoutera dans tous les cas une note chic au look. Pour s’approprier à fond l’esthétique rétro, on les choisit à strass 3D ou paillettes.

Les gants opéra

gants opéra
Crédit: Canva

C’est sur les réseaux sociaux et les podiums de défilés comme Fendi que les gants opéras ont connu un succès inattendu. Adoubés par les filles en vogue comme Dua Lipa ou Olivia Rodrigo, ils s’imposent peu à peu sur la scène mode. Leur esthétique rappelle forcément les stars d’Hollywood et les élégantes d’autrefois. Ils se dédramatisent en 2022, associés à un jean cargo et un tee-shirt ou un corset pour une touche sensuelle. En soirée, on peut jouer la carte premier degré avec une slip dress longue. Pour un supplément d’élégance, on les choisit dans des matières nobles comme le satin, la soie ou le velours.

Les touches glitter

Si les coupes dans les années folles se font simples, l’accent est en revanche mis sur les embellissements. Avec un seul mot d’ordre : le glitter. Sequin, paillette, effet métallisé, rien n’est trop beau. Le brillant vient cette saison ajouter du peps à n’importe quelle pièce. Et on n’oublie pas les accessoires à l’image des chaussures ou des sacs. Ils prennent eux aussi des accents shiny. Le supplément de style du moment : les strass.

Symbole des années folles : les plumes

Impossible de calquer le style des années 20 sans ajouter une touche de plumes. Que ce soit sur les boas, les robes ou les serre-têtes, les années folles en regorgent. Depuis quelques saisons, ce sont les plumes d’autruches qui ont clairement la côte. Elles viennent agrémenter l’ourlet des tops, jupes et robes ou s’imposent en total look sur la pièce. Elles ajoutent ainsi une touche chic à n’importe quelle tenue. Pour les mettre en valeur, on mise sur des couleurs flashy tendances comme le rose ou le orange. Mention spécial pour les bustiers, à porter avec un jean pour décaler, ou une mini jupe en mode sexyness assumée.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies