fbpx

L’ASMR : la méthode relaxante pour combattre le stress

L'ASMR : méthode relaxante pour combattre le stress

L’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) est une technique de relaxation par les sensations. Il s’agit de sensations agréables de picotements ou de frissons au niveau de la peau en réponse à des stimulus. Ceux-ci sont généralement visuels et auditifs. Il s’agit donc d’une sensation de bien-être intense qui peut aider à combattre le stress ou à mieux dormir.

Comment marche cette technique de détente ?

Il s’agit d’une méthode composée de sons et de paroles chuchotées. C’est-à-dire que les sensations éprouvées déclenchent un bien-être intense à la surface de la peau. La plupart des sensations sont déclenchées par un stimulus sensoriel (auditif et/ou visuel). En effet, nous parlons d’une vraie stimulation sensorielle qui permet un état de détente plus ou moins intense. Par ailleurs, la relaxation s’obtient avec une série de déclencheurs ASMR (froisser une feuille, frater un coussin, tapoter un objet, chuchoter, l’éclatement de papier bulle…). Ainsi, les déclencheurs sonores de cette relaxation sont des bruits, des images, des sons.

L’état de relaxation arrive dans des conditions particulières. Souvent, les personnes qui regardent des vidéos ASMR le font le soir, couchées dans leurs lits. Le silence environnant et le port d’écouteurs sont les deux conditions fondamentales afin d’y trouver sa détente et sa relaxation. Les personnes sensibles à l’ASMR affirment avoir ressenti de réels effets physiques (décontraction musculaire, ralentissement du rythme cardiaque, sensation d’apaisement). En effet, parmi les effets partagés par les internautes, il y des sensations satisfaisantes, des picotements allant du cuir chevelu à la colonne vertébrale, frissons, aide au sommeil. Ainsi, cette technique peut être utilisée comme un réel rituel à l’aide au sommeil et la réduction du stress.

À lire également : nos articles sur la relaxation par l’hypnose et sur la méthode de relaxation par la lithothérapie.

L'ASMR : la méthode relaxante pour combattre le stress.
L’ASRM : la méthode relaxante pour combattre le stress – Ô Magazine
Source : Ô Magazine.

Comment savoir si je suis sensible à l’ASMR ?

Il est important de ne pas oublier que l’ASMR n’est pas une science. Il s’agit d’une simple méthode de relaxation. En regardant certaines vidéos d’ASMR, certains ressentent un sentiment de plénitude et pour d’autres, une sensation désagréable. La meilleure manière de savoir si l’on est sensible est de visualiser une vidéo. Sur Internet, un large choix de vidéos est proposé. Parfois, des consignes explicatives ou des conseils sont donnés. Cette méthode s’étend à une large communauté.

Si vous ressentez une sensation de relaxation mentale, alors vous être sensible à l’ASMR. Lorsque vous vous détendez, vous pouvez être plus perspicace pour résoudre les problèmes de la vie. Cependant, cela n’assure qu’une relaxation temporaire. Si cette méthode continue de susciter un engouement croissant, elle reste encore en manque de preuve sur son efficacité et son mode d’action. Il n’y a pour l’instant pas d’étude scientifique rigoureuse sur la méthode.

En fonction de votre niveau de stress, cette méthode peut être plus ou moins efficace. Cependant, il ne s’agit pas d’un remède miracle contre le stress et l’anxiété. Concernant votre état de nervosité générale, plusieurs solutions existent et peuvent vous être conseillées.

Votre entourage, votre médecin et vous-même pouvez trouver d’autres moyens possibles à la gestion de votre stress. Toutefois, cette méthode reste une expérience à tenter. Les vidéos ASMR comptent maintenant plusieurs millions de vues à travers le monde !

Elki Keller

Rédactrice Web Freelance - ô magazine Certificat professionnel en rédaction Web et stratégie digitale - Le Comptoir des rédacteurs - Diplômée d'un Master II en Sciences humaines et sociales - avec mention -Université Paris Diderot 7 - Baccalauréat Littéraire, option littérature contemporaine

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.