Les années 50 avec leurs jupes à pois, des Mary-Jane aux pieds, en buvant du Coca glacé, pendant un été torride. Les années des premières femmes curvy! Gil Elvgren, illustrateur américain, donnera une nouvelle image aux femmes de cette époque : beauté et naïveté. Un cocktail parfait pour un érotisme gentil et coquin en même temps. Bienvenues dans l’univers des Pin-Up! 

Gil Elvgren et ses pin-up avant et après.
Gil Elvgren et ses pin-up avant et après. © The Art of Pin-up of Gil Elvren FB

Gil Elvgren : naissance du génie des Pin-Up

Elvgren: rendre les métiers sexy.
Elvgren: rendre les métiers sexy. ©The Art of Pin-up of Gil Elvgren FB

Né en 1914 et fils de Alex Aner, commerçant suédois, et de Goldie Alice Gillette, américaine. Enfant, Elvgren montre déjà un grand intérêt pour l’art et surtout pour la peinture. En 1932 il s’inscrit à la Fac de architecture de l’Université du Minnesota. Mais le jeune Gil n’est pas à l’aise et finalement, il quittera l’architecture pour se consacrer complètement à l’American Academy of Art. Dans un tout petit atelier, il commence les premiers tableaux: tout d’abord, il recevra l’ordre de réaliser des portraits de Pin-Up pour les fameux calendriers Dionne Quintuplets de Brown & Bigelow. Celle-ci sera une heureuse collaboration des années 40 aux années 50. Pendant cette période, Gil Elvgren était en train de connaître son talent…

Les Pin-Up de Elvgren : rendre le quotidien sexy

Le quotidien sexy de Gil Elvgren
Les actions quotidiennes déviennent sexy. © The Art of Pin-uo of Gil Elvgren FB

La beauté impétueuse des femmes et leur naïveté pendant le quotidien, sont les ingrédients clefs de l’œuvre de Elvgren. Ses modèles ne sont pas toujours connues (comme pour les portraits de Marilyn Monroe réalisés par Earl Moran) mais elle brillent, néanmoins, d’une lumière spéciale. Ces filles si belles et sensuelles, viennent à la vie sur les tableaux de Elvgren, qui peint leurs formes et leurs regards coquins. Cependant, il n’y a rien de vulgaire: des actions communes à toutes les femme, dénichent les jarretelles en dentelle, dans un jeu drôle de provocation subtile. Et c’est comme ça que faire du ménage, travailler en tant que infirmière, changer la gomme de la voiture, dévient sexy, provoquant. Toute action normale dévient l’occasion pour séduire.

Les années 50 de Gil Elvgren: les succès et les magazines de mode

Livre des tableaux de Gil Elvgren.
LIvre des plus beaux tableaux de Gil Elvgren. © Amazon

En 1951, notre illustrateur américain, devenu désormais très connu, ouvrit un grand atelier. Plein de nouveaux clients frappaient à sa porte, et très tôt, il fut indispensable d’embaucher des nouveaux artistes. Ça commence le grand âge des pin-up et les premiers succès pour Gil Elvgren qui avait marqué une époque : apparaitre sur ses calendriers ( ” target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>voici un exemple), deviendra une règle pour se lancer dans le monde du spectacle et les aspirants star, elle le savaient très bien. Les magazines de mode aussi, Cosmopolitan parmi tous, font le clin d’œil à Elvgren et ses illustrations deviennent une icône de style, pour la presse aussi.

Un message caché dans l’ouvrage de Elvgren

Dans une époque comme la nôtre, où on est tous pressés par le régime, par la beauté physique, par les problèmes de l’anorexie, regarder ces illustrations fait du bien. Et pas seulement parce que c’est de l’art véritable : quand on admire le travail de Elvgren, en fait, on commence aussi à nous aimer. C’est tout à fait normal de vouloir se faire apprécier par les autres, mais ce qui est important c’est de s’accepter tel qu’on est. Allez les curvy alors, allez les formes naturelles et la sensualité qui fait de chaque femme, un trésor inconnu! Parce que une femme à l’aise avec son corps et heureuse, est très belle pour de vrai.

Et vous les filles, qu’est-ce que vous en pensez ?  Enfin, c’est mieux d’être heureuse que avoir une taille 0 ?

Vous pouvez trouver une publication très intéressante et complète des œuvres de Gil Elvgren, ” target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>ici.

Sara Jay De Rosa

Italienne née en 1987. J'ai une licence universitaire en Lettres Modernes et je travaille comme rédactrice depuis 2012. J'adore l'art, la culture, la musique et surtout l'écriture. J'ai étudié la langue française et le web-marketing à Paris où je travaille comme rédactrice/traductrice bilingue française.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.