fbpx

Cinq choses à savoir sur le Nouvel An chinois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Cinq choses à savoir sur le nouvel an chinois

Bonne année ! Adieu les terribles jours de 2020 placés sous le signe du rat de métal. En 2021, place au Buffle de métal. Ce vendredi 12 février la communauté asiatique fête la nouvelle année. Découvrez cinq choses à savoir sur le Nouvel An chinois, évènement devenu mondial.

Chaque année associe un animal du bestiaire chinois à un élément

Soixante typologies sont possibles. Cette année met à l’honneur le buffle associé à l’élément métal. Pour comprendre, il suffit premièrement d’avoir en tête l’enchaînement des animaux du bestaire chinois : rat, buffle, tigre, lapin, dragon, serpent, cheval, chèvre, mouton, singe, coq, chien et cochon.

La légende veut que l’ordre ait été établi par le résultat d’une course organisée par l’empereur de jade, le chef des dieux. Épreuve à la suite de laquelle l’empereur a décidé que les douze premiers arrivés représenteraient les années de naissance de ses sujets. Ainsi naquit l’organisation du calendrier chinois.

De son côté, la théorie des cinq éléments a vu le jour à la fin du IVe siècle avant notre ère. Ces cinq éléments les « WU Xing » (cinq mouvements) , à savoir, l’eau, le feu, le bois, le métal et la terre seraient les cinq processus fondamentaux présents dans l’univers.

Par exemple, l’eau induit un processus d’écoulement, le bois de construction et le feu de combustion. Dans le calendrier chinois, chacun des éléments régit deux années consécutives. En tout, ils forment un cycle de dix ans qui s’associe à celui du zodiaque, qui lui dure douze. C’est pour cela qu’un même animal peut être associé à différents éléments selon les années.

Le jour du Nouvel An chinois n’est jamais le même

Pas de 1er janvier pour célébrer la nouvelle année. La tradition chinoise veut l’utilisation d’un calendrier luni-solaire. En d’autres termes, le premier jour de l’année coïncide avec une nouvelle lune. La deuxième depuis le solstice d’hiver, juste avant la phase lunaire du solstice de printemps. Toute une organisation ! Le jour même n’est pas établi, mais la période si. Le Nouvel An chinois est systématiquement fêté entre le 21 janvier et le 19 février. Pas de doute là-dessus.

À savoir : Bien qu’en Chine le calendrier soit luni-solaire, il se réfère au calendrier grégorien (le nôtre). Par conséquent, une année se divise en douze mois mais ne compte que 354 ou 355 jours.

Le Nouvel An chinois, synonyme de congés en Asie

Chaque année depuis l’an 2000, le gouvernement chinois accorde deux semaines de congés à ses citoyens, surnommées les « semaines d’or ». Il est question d’accorder trois jours fériés autour d’un week-end. De façon à ce que chacun dispose d’une semaine.

Justement, l’une d’elle est prévue pour célébrer le Nouvel An chinois. Cette année, le conseil d’État de Chine a mobilisé la semaine du 11 février au mercredi 17 février. En plus de cela, sont requis des jours de récupération du 7 au 20 février. Il s’agit de la seule période de l’année, où les usines et les centres de production peuvent fermer pendant plusieurs semaines. C’est dire ô combien cet évènement importe.

La plus importante période migratoire

S’ils disposent de seulement deux semaines de congés par an, les Chinois comptent bien en profiter. L’agence de presse Xinhua rapporte que le ministère des Transports chinois s’attend à enregistrer environ 1,15 milliard de voyages (train, voiture ou avion) sur cette période de « chunyun« . C’est le nom donné à cette période touristique printanière de 40 jours.

Un Nouvel An entre superstitions et traditions

Saviez-vous que le soir du Nouvel An il vaut mieux ouvrir ses portes et ses fenêtres, jusqu’à minuit, pour laisser l’année précédente s’en aller ? Ce n’est pas tout. N’hésitez pas à régler vos dettes, ainsi vous pourrez espérer une année prospère.

Autrefois, certains éclataient des pétards dans le but de faire fuir les animaux maléfiques. Plus fort était le bruit, meilleure l’année s’annonçait. Depuis 2018, cette tradition est interdite dans plus de 400 villes pour limiter la pollution dans l’un des pays les plus atteints par ce fléau.

Les enveloppes rouges envoyées au Nouvel An chinois

Sans oublier les « hongbao ». Vous avez peut-être entendu parler de ces petites enveloppes rouges échangées à l’occasion du Nouvel An chinois. Sans surprise, elles sont censées contenir de l’argent puisqu’il s’agit d’un évènement prônant prospérité. D’ailleurs, ne balayez pas ce soir-là ! Cette action pourrait faire fuir la bonne fortune.

Plus les années passent, plus les amateurs de cette tradition utilisent une plateforme en ligne pour procéder à l’envoi. En 2017, 46 milliards d’enveloppes rouges ont été envoyées par We chat.

Voilà, le Nouvel An chinois n’a plus de secret pour vous. « 新年快乐 » (bonne année) !

La publication a un commentaire

  1. Jérôme

    Bel article sur un sujet d’actualité, à plus d’un titre ! On en apprend davantage sur le calendrier et le zodiac chinois, ainsi que sur les habitudes et la façon dont les Chinois s’organisent pour le nouvel an. Bravo et au plaisir de vous lire à nouveau !

Laisser un commentaire