fbpx

Angèle : la Belgique à fond dans nos oreilles

Qui ne connait pas encore la chanteuse Angèle vit surement dans une grotte. Retour sur le succès grandissant de cette belge, dont on a pas encore fini d’entendre parler. 

Angèle et son frère Roméo Elvis, en couverture des Inrockuptibles

Ses débuts

Angèle, de son vrai nom Angèle Van Laeken, est née le 3 décembre 1995 à Uccle, en Belgique. Après le succès de son premier single « La loi de Murphy », elle commence à se faire connaitre du grand public, notamment grâce au rappeur Damso, qui lui propose de faire les premières parties de sa tournée en 2017.
Après un featuring sur l’album de son frère, Romeo Elvis, Angèle se lance dans l’écriture d’un album qui lui ressemble, se découvrant totalement et montrant son véritable style d’écriture.

 

Un lancement réussi

Elle lance « Brol » en aout 2018, un album où elle exprime ses idéaux sur des rythmes pop. Il ne tardera pas à exploser sur nos ondes durant la fin de l’été, et continue à faire danser les adolescents, comme les adultes.
Son album montre également son ressenti par rapport à ce succès qu’elle ne soupçonnait pas. Dans « Flou », elle explique que cette célébrité inattendue est difficilement gérable pour elle mais qu’il est important de garder la tête sur les épaules, ce qu’elle montre en rigolant toujours sur Instagram et en concert, une proximité avec son public qui est appréciée.

 

Une artiste engagée

L’artiste aux multiples casquettes s’engage également dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes. Dans « Balance ton quoi », une référence au mouvement « Balance ton porc » qui a fait polémique sur le harcèlement sexuel envers les femmes, elle remet à leur place les hommes et leur comportement. Le clip, réalisé par Charlotte Abramow qui avait déjà réalisé « Je veux tes yeux » et « La loi de Murphy » met en scène une « anti-sexism academy », où l’on peut retrouver avec étonnement Pierre Niney qui joue un homme ne comprenant pas le concept de consentement.

Elle effectue en ce moment même une tournée des Zéniths, qu’elle remplit presque à chaque fois, accompagnée de ses danseuses, ainsi que de Julien Granel qui fait ses premières parties. Des dates sont ajoutées régulièrement tant son succès est important.
Angèle n’a pas fini de faire parler son public, mais aussi les médias, une influence grandissante qui fera surement bouger les choses.
Alors n’hésitez pas, s’il reste des places pour aller la voir dans votre ville, dépêchez vous car elles ne resteront pas disponibles longtemps !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.