fbpx

A la découverte de la France à vélo !

Le vélo est de plus en plus en vogue. C’est une bonne nouvelle pour les promoteurs du tourisme. En effet, ces derniers vous ont préparé plusieurs itinéraires, pour partir à la découverte du patrimoine français, tout en pédalant. Le nom de cette tendance ? Le vélotourisme : à la découverte de la France à vélo !

Le vélotourisme est une activité occasionnelle, qui permet lors de vacances, de voyager à vélo. Cela permet de traverser les régions françaises, de manière autonome, à son propre rythme. Ceux qui sont pressés auront la possibilité de pédaler à toute allure au grès des territoires. Ceux qui désirent prendre leur temps pourront s’autoriser flâneries et profiter des produits locaux et des bonnes adresses qui jalonnent l’itinéraire. Le vélotourisme connaît un succès croissant, et semble ne présenter que des avantages.

Le vélotourisme : la découverte du patrimoine à vélo

Si vous souhaitez voyager différemment, découvrir des sites touristiques sous un autre angle, et que vous n’avez pas peur de l’effort physique, le vélotourisme est fait pour vous ! Plusieurs itinéraires sont mis à votre disposition. Si vous ne possédez pas de vélo, des formules toutes faites vous sont proposées. Elles permettent en plus de la location d’un vélo de séjourner dans un gîte. Ou encore des sorties nocturnes pour profiter des étoiles. Certaines formules offrent des circuits tout compris (de l’hébergement jusqu’à la restauration, et un guide). Plusieurs sites sont à votre disposition pour organiser votre voyage, dont Rando Vélo, ou encore La Bicyclette Verte.

Des associations proposent des itinéraires pour ceux qui disposeraient déjà d’un vélo, parmi lesquelles, France Vélo Tourisme.

Nul besoin d’être un pro du vélo pour se lancer dans l’aventure. Cette activité convient aussi bien aux plus chevronné qu’aux amateurs. Seul, en couple, entre amis ou en famille, tout le monde s’y retrouvera. Cette découverte en douceur des paysages français permet non seulement de parcourir les grands sites touristiques, mais également de faire escales dans des petits villages. Qui plus est, de nombreux itinéraires proposés permettent de partir à la rencontre de producteurs locaux, de profiter de leurs produits, et de découvrir des bonnes adresses qui jalonnent les itinéraires.

Le développement du vélotourisme ne permet pas uniquement de faire les beaux jours des professionnels du tourisme. Des habitants et commerçants. En effet, les itinéraires touristiques incitent la population locale à pratiquer le vélo. Plusieurs études démontrent que jusqu’à 80 % des usagers résident à moins de 5km de l’itinéraire. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui souhaitent partir à la découverte de la France à vélo !

Le vélo : un allié bien-être

Vous n’aimez pas le sport ? Pratiquer une activité physique vous ennuie ? Alors laissez-vous tenter par cette alternative. Tout en pédalant, vous dépenserez des calories. Mais vous n’aurez pas l’impression de faire du sport. Vous pourrez profiter d’un cadre exceptionnel. Découvrir une nature préservée à hauteur d’homme. Et les escales chez les producteurs locaux sauront vous motiver à aller leur rendre visite. Quitte à rouler quelques kilomètres de plus.

Cette activité va venir renforcer renforcer votre système cardio-vasculaire. Pas de panique si vous avez des soucis d’articulation. Contrairement à la course à pieds, cette activité est à faible impact. Elle préservera vos genoux, et soulagera vos douleurs. Sans le réaliser, partir toute une après-midi à vélo renforcera votre endurance, sans que vous n’ayez à faire d’effort. Vous admirerez ce qui vous entoure, oubliant que vous êtes en train de faire du sport. Les ballades se font à votre rythme, sans avoir à enfiler jogging et basket.

Une dernière raison de s’y mettre ? À l’heure où le respect et la protection de l’environnement sont dans tous les débats politiques, le vélotourisme apparaît comme le bon élève. Il répond à tous les critères d’un tourisme durable. Un kilomètre parcouru à vélo évite d’émettre 0,2 kg de CO2, par comparaison avec un kilomètre parcouru en voiture.

Amandine Rummelhard

Passionnée de sport, bien-être et de culture.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.