fbpx

Soutenir l’économie locale, ça peut pas faire de mal !

Comme vous le savez, la France est en confinement dû à la pandémie de coronavirus. Les restaurants, cinémas, bars et musées sont fermés. L’économie française est en chute libre, on prévoit une baisse de 8 % du PIB d’ici fin 2020. Notre système économique actuel basé sur la délocalisation et la mondialisation n’est plus viable et il est temps de trouver un plan B ! Quelles sont nos solutions pour basculer vers une économie viable et durable ?

« Des grandes crises peuvent naître de grandes avancées »

Le covid-19 nous fait douter de l’économie délocalisée. Depuis le début du confinement, la pandémie remet en question la fiabilité des grandes industries mondialisées en particulier entre l’Asie et les pays occidentaux. En pleine crise sanitaire, les déplacements sont à limiter au maximum. Importer des produits d’autres continents devient dangereux. Mais de quoi se remplissent nos supermarchés habituellement remplis de produits venant de l’autre bout du monde ?

Les frontières étant fermées depuis plus d’un mois, les grands supermarchés ont dû trouver de nouvelles solutions pour s’alimenter. Pourtant, celles-ci sont sous notre nez !  Habitude perdue depuis la révolution industrielle, l’agriculture locale elle aussi fourni de bon produits. Pourquoi avoir choisi d’aller chercher des bananes et des pamplemousses à l’autre bout du monde ? Seuls quelques petits supermarchés, coopératives et AMAP fonctionnent grâce à la production française. 

Comment nos supermarchés réagissent-ils ?

Aujourd’hui, alors que les importations sont limitées, les grandes surfaces font enfin appel aux agriculteurs français ! Mais à part limiter la pandémie de coronavirus y a-t-il d’autres avantages ? Tout d’abord, comme vous le savez, l’économie du pays est en chute libre et pour la relancer, soutenir les sociétés françaises est primordial. En achetant des fruits et légumes en provenance de votre région ou du pays vous contribuerez au soutien de l’économie locale, mais également au soutien des agriculteurs. En effet, c’est un métier dur et peu valorisé par les français. Beaucoup de petits paysans ont du mal à tenir parmi ces sociétés agricoles industrialisées, alors qu’il nous fournissent de quoi manger ! Illogique n’est-ce pas ?

La crise du coronavirus « montre que bien des domaines de notre quotidien doivent être extraits des logiques de compétition mondiale, de recherche de profit à tout prix, de financiarisation de l’économie réelle, de spécialisation des territoires »

le syndicat agricole
Soutenir l'économie locale, ça peut pas faire de mal !

Les bienfaits de l’économie locale

En plus de soutenir les paysans français, nous avons remarqué les bienfaits de l’économie locale sur l’environnement depuis le début du confinement. Une fraise venant d’Asie sera à l’origine de bien plus d’émissions de CO2 qu’une fraise de France. Certes, en achetant des fraises françaises, vous ne pourrez pas en déguster au mois de novembre, mais à quoi bon manger un fruit contribuant au réchauffement climatique, plein de pesticides et plein d’OGM ? En parlant de pesticides et d’OGM, ceux-ci sont très nocif pour l’environnement et pour notre santé. Or, l’agriculture locale privilégie très souvent la culture biologique.

Nous comprendrons sans doute mieux les enjeux de changement de notre modèle économique sur l’agriculture en interrogeant une intéressée. En attendant, adoptez les bons gestes pour soutenir notre économie locale !

1 Comment
  1. Bonjour,

    Oui je trouve que cette crose aura fait ouvrir les yeux sur les multiples produits qui nous entourent. Je pense qu il faut aussi soutenir les restaurateurs qui sont dans cette démarche de cuisiner des produits locaux (nationaux tout du moins) et de saison. J espere que nos mauvaises habitudes ne vont pas toutes reapparaitre post crise….

Leave a Reply

Your email address will not be published.