« We should all be feminists », Chimamanda Ngozi Adichie

We should all be

Vous avez peut-être déjà entendu ou lu cette phrase quelque part. En français, cela se traduit par « nous sommes tous des féministes ». Pourquoi cette phrase est-elle si importante de nos jours et pourquoi a-t-elle autant été partagée ? Ô Magazine vous propose de découvrir Chimamanda Ngozi Adichie, la femme derrière les mots.

Article rédigé par : Eugénie Richert

Lors de son défilé printemps-été 2017, Dior a sorti le grand jeu. Sur le podium, on a pu découvrir ce tee-shirt d’apparence basique, mais qui cachait dans son dos la citation “We should all be feminists”. Cette création de Maria Grazia Chiuri est rapidement devenue sold out. Son premier défilé pour Dior a donc été une réussite et a même fait une entrée fracassante ! En effet, toutes les femmes et plus grandes stars du monde se l’étaient arrachée. Retour sur un succès fou.

Le défilé Dior printemps-été 2017

C’est donc la maison de couture Dior qui, en 2017, reprend la citation “We should all be feminists”. Sur un tee-shirt imprimé, la phrase devient alors culte. A tel point que cela a créé un débat dans les médias : le féminisme est-il capitaliste ? À cette question, beaucoup ont tenté d’y répondre. Mais finalement, il en est surtout ressorti des points positifs. En effet, si Maria Grazia Chiuri n’avait pas relancé la phrase, cette dernière, et son autrice Chimamanda Ngozi Adichie, n’auraient peut-être pas été aussi connues. Cela a permis à la jeune femme et à la mode de marquer une étape importante pour le combat féministe dans le monde. 

De plus, le tee-shirt Dior “We should all be feminists” s’est rapidement glissé parmi les pièces emblématiques de 2017. En effet, cette création est arrivée en plein pic de la tendance “vêtement à message”. Encore aujourd’hui, cette mode permet aux gens de dire haut et fort, sans pour autant parler, leur avis politique, leurs goûts ou tout simplement d’exprimer leur sens de l’humour. Dans un monde apolitique comme celui de la mode, on comprend alors pourquoi ce tee-shirt a tant marqué les esprits.

Il ne faut pas non plus négliger le côté esthétique et visuel de ce tee-shirt. Son apparence simple et sa citation inspirante rendent la pièce très instagrammable. Cela explique donc son succès ! Mais qui est derrière cette phrase ?

Portrait d’une icône méconnue

Chimamanda Ngozi Adichie est une écrivaine et femme politique féministe. Née au Nigeria, elle vit aujourd’hui entre Lagos et Washington aux Etats-Unis. Son livre L’Hibiscus Pourpre l’a lancée dans le monde de la littérature en 2003. Son œuvre, louée par la critique, est proclamée Meilleur premier livre du prix littéraire Commonwealth Writer’s Prize en 2005. 

Mais si Chimamanda est tant connue, c’est parce qu’elle décrit avec humour des problèmes comme le racisme ou la domination. Lupita Nyong’o a même acheté les droits de son livre Americanah pour en faire une adaptation cinématographique avec Brad Pritt. Ce quatrième ouvrage suit le parcours d’une jeune femme nigériane émigrée aux Etats-Unis. Ifemelu y est confrontée à la discrimination, au racisme et à la pauvreté. 

Chimamanda Ngozi Adichie étudie également beaucoup la question de l’éducation. Dans Chère Ijeawele, publié en 2017, elle propose une éducation, appelée féministe, en quinze points. C’est devenu un tel phénomène qu’on a traduit l’essai dans presque vingt langues. Beyoncé en a même repris le titre dans sa chanson Flawless. Quelques mois plus tard, Chimamanda est élue à l’Académie américaine des arts et des sciences, un immense honneur pour tout intellectuel américain ainsi que pour la jeune femme donc. 

We should all be feminists

« We should all be feminists » est en fait le nom d’un livre écrit par Chimamanda Ngozi Adichie. Ce dernier, publié en 2014, est selon son autrice une incitation à un monde meilleur. Elle souhaiterait que « nous rêvions à un monde différent et que nous commencions à le préparer. Un monde plus juste. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes ». Le point de départ de son livre est donc une aspiration à élever différemment nos filles et nos fils.

La phrase, aujourd’hui bien connue, a notamment été reprise lors du discours TedX de Chimamanda. C’est ce dernier, en 2017, qui l’a fait connaître au grand public. Pourtant, la jeune femme avait déjà, avant l’écriture de ce livre, gagné de nombreux prix pour d’autres essais. Elle remporte notamment en 2007 le National Book Critics Circle Award pour Americanah

Le tee-shirt a eu un tel succès que deux femmes ont repris la formulation pour leur livre. We should all be Mirandas de Chelsea Fairless et Lauren Garroni est un ouvrage publié en 2019. Ce dernier retranscrit des “leçons de vie”, données par un personnage méconnu et sous-côté de la série Sex and the city : Miranda. Une autre façon à la fois humoristique et intelligente d’interpréter la citation. 

Le succès du tee-shirt a amené plusieurs entreprises à créer des contrefaçons. Mais la vraie pièce se vend toujours au prix de 650€ chez Dior. Et vous, vous l’achèteriez ?

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies