Turban africain : tout un art et un savoir-faire mis à l’honneur

Vous savez que chez Ô Magazine, nous mettons en valeur la beauté des femmes en général. Alors en ce mois de Black History Month, faisons place à la beauté et aux savoirs-faire des cultures africaines et afro-descendantes. Parlons alors de ce bout de tissu que les femmes noires mettent sur la tête pour se sublimer : le turban africain. 

Ce n’est pas juste un foulard, c’est en effet un tout art et un savoir-faire. On l’appelle aussi turban, turban africain, Headwrap ou encore foulards de tête… et il se porte à tout moment : soirée entre amis, faire ses courses, mariage ou alors juste pour chiller à la maison. Ô Magazine vous propose donc quelques idées de turban africain pour slayer à tout moment.  

Quelques références historiques

Le port du foulard existe dans plusieurs cultures d’Afrique et afro-descendantes. Les plus connues, par ailleurs, sont celles des pays d’Afrique de l’ouest. Le tissu a plusieurs fonctions selon les périodes et les cultures. Au Nigéria par exemple, le foulard se dit gele chez les Yorubas. Il est souvent porté par les femmes lors des mariages et pendant d’autres célébrations. Il permet également de déterminer le statut conjugal des femmes. Pour celles qui sont célibataires, le gele doit pointer à gauche.

A l’inverse, le gele pointé à droite est réservé aux femmes mariées. Ensuite, le port du foulard avait une fonction religieuse. Ainsi, il symbolisait la pureté des femmes notamment pendant la période coloniale. Une fonction religieuse aussi dans les cultures locales. Selon la journaliste franco-malienne Koudiedji Sylla interrogée par Jeune Afrique, les coiffes servaient également à protéger les personnes des mauvais sorts.

En Amérique, on retrouve aussi le port du foulard mais dans l’histoire esclavagiste. Par exemple, en Nouvelle-Orléans, sont votées des lois Tignon aux XVIIIe siècle qui réglementaient l’apparence des personnes esclavagisées. Les esclavagistes ont pris cette décision afin que les individus esclavagisées s’abstiennent de toute ”attention excessive à l’habillement”. Ainsi, les femmes devaient cacher leurs cheveux avec un foulard. 

Aujourd’hui, il est désormais revendiqué comme un symbole d’africanité. Les stars américaines comme Alicia Keys entre autres, ont permis une démocratisation du tissu sur la tête. Aussi, la manière de porter le foulard s’inspire des coiffes portées des royautés d’Egypte. Ainsi, le turban Néfertiti est une dédicace à la reine d’Egypte du XIVe siècle av JC.    

Le Headwrap, un accessoire à porter à tout moment

Aujourd’hui, le headwrap est porté par tout le monde et pour toutes les occasions. En effet, il a plusieurs avantages : on ne s’embête pas à coiffer nos cheveux. C’est une coiffure protectrice de qualité car elle permet de ne pas manipuler les cheveux excessivement. Et pour les paresseuses, c’est le paradis ! La meilleure solution pour être flawless en peu d’efforts ! De plus, c’est esthétiquement beau. Tout dépend de la coiffe et du tissu choisi. Ainsi, cela apporte une touche de punch et d’originalité à notre look. On peut aussi le faire porter aux enfants !

Le foulard, un accessoire de mode sur les réseaux sociaux

Le foulard est un accessoire de mode établi sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreux comptes spécialisés en turbans émergent massivement sur les réseaux sociaux. On retrouve des tutos pour comprendre comment les nouer aussi bien sur YouTube que sur Instagram ou encore TikTok. On retrouve également plusieurs marques qui proposent des foulards à attacher sur la tête, comme OsezleFoulard qui révolutionne le genre. Voici quelques idées de headwraps et de comptes à suivre :

Foulard x tresses

La marque franco-belge Osez le Foulard est une marque de foulard créée par une passionnée de mode D.K Ange.

Turban simple avec un bun au-dessus

Astuce pour un headwrap bien bombé

Votre foulard est trop plat ? Pas de panique, Kilahmazing a une solution pour vous. La queen du Headwrap sur les réseaux sociaux vous montre entre autres comment bien le bomber et faire tenir son foulard.

Avec des twists en avant

Puisque le foulard s’inscrit dans le mouvement Nappy, pourquoi ne pas allier les deux ? Voici une idée de coiffure mêlant cheveux naturels et foulards proposée par le compte Instagram Trulytalentedbeauty.

Avec un bun en arrière

Donc, le turban africain s’est imposé non seulement comme un art mais également comme un accessoire politique. La manière de l’attacher ainsi que les tissus utilisés font référence à de nombreux aspects historiques et culturelles. De plus, il s’adapte comme aux adultes comme aux tout-petits !

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies