fbpx

Toiletter son chien soi-même, les techniques et les étapes à suivre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
toilettage-chien-astuces

Pour le toilettage de votre chien, deux possibilités s’offrent à vous : le faire vous-même ou le confier à un toiletteur professionnel. Si vous préférez toiletter votre chien vous-même, vous devez prendre certaines précautions. Découvrez ici les techniques et les étapes à suivre pour réussir l’opération.

Toiletter son chien, les étapes à suivre

Le brossage, la base du toilettage pour chien

Que vous choisissez de le faire vous-même ou de le confier à un professionnel, le toilettage pour chien commence toujours par un brossage. C’est durant cette première étape que vous allez retirer tous les poils morts et aérer le pelage de votre animal de compagnie. Le brossage permet aussi d’éliminer les nœuds, les bourres en pagaille et prévenir les irritations. Pour habituer le chien, il est conseillé de pratiquer le brossage régulièrement. Profitez-en pour vérifier que la peau de votre  meilleur ami ne présente ni de plaies ni de parasites. 

Pour mener à bien cette opération, équipez-vous d’une brosse adaptée à l’épaisseur et à la longueur de ses poils. Installez-vous dans un endroit calme. Puisque le brossage exige beaucoup de patience, pensez à vous munir de friandises pour récompenser votre compagnon. Si nécessaire, mettez sa laisse ou son collier pour qu’il ne s’agite pas trop. En présence de nœud, peignez délicatement cette partie en tenant les poils à leur base. 

Nettoyer le chien pour préserver sa santé

Après le brossage, passez à la salle de bain pour laver votre chien. Dans ce cas, vous devez utiliser un shampoing spécial chien. Les shampoings pour humain sont à éviter, car ces produits peuvent irriter le derme de l’animal. Tout d’abord, installez votre ami à quatre pattes dans la baignoire. Après, mouillez-le progressivement avec de l’eau tiède, sans orienter le jet d’eau dans ses oreilles. Lavez délicatement toutes les parties de son corps avec du shampoing. N’oubliez pas les zones odorantes comme la base de la queue, le bas-ventre et les pattes arrière. Pour terminer le toilettage du chien, rincez-le soigneusement pour retirer les résidus de savon. 

Sécher le chien

Après le rinçage, vous devez sécher soigneusement votre chien. Comme les deux précédentes étapes, le séchage est indispensable pour que votre compagnon garde toujours une fourrure resplendissante. Cette étape permet aussi d’éviter les mauvaises odeurs. Aussi, utilisez d’abord une serviette en microfibre ou une serviette éponge pour retirer l’eau. Après ce pré-séchage, prenez un sèche-cheveux adapté aux chiens, sans approcher l’appareil près de sa peau pour ne pas le brûler. Prenez soin de sécher correctement le dessous de ses pattes ainsi que les plis de sa peau.  

Nettoyer les yeux et les oreilles de votre chien

Les yeux et les oreilles de votre animal à quatre pattes exigent des soins particuliers pour préserver sa santé et son bien-être en général. Tous les jours, nettoyez régulièrement le contour de ses yeux à l’aide d’une compresse en coton imbibée d’eau tiède. Vous pouvez également utiliser un nettoyant pour yeux canins afin de retirer les petites sécrétions qui coulent à l’extérieur de son œil. En absence de soin adapté, ces sécrétions peuvent provoquer des irritations. 

Pour les oreilles, utilisez une compresse imbibée de liquide nettoyant pour les oreilles des chiens. Le coton-tige pour humain n’est pas recommandé, car cet accessoire peut lui faire mal, notamment s’il est trop agité durant l’opération.   

Couper ses poils pour un toilettage du chien réussi

Pour couper les poils de votre chien, équipez-vous de ciseaux adaptés. Pour couper la frange, les poils au niveau des oreilles, des pattes et des parties intimes, une paire de ciseaux à bout rond est conseillée. Il faut noter que les races comme le Coton de Tuléar, le Cocker, le cavalier King Charles qui possèdent des poils longs et fins ont besoin d’une tonte régulière pour que leur fourrure ne s’emmêle pas et pour qu’ils n’aient pas trop chaud. 

Lorsque vous êtes prêt, installez votre animal à quatre pattes sur une table. Veillez à ce qu’il ne bouge pas. Si nécessaire, demander à une autre personne de le maintenir avec sa laisse. Si votre chien a besoin d’une tonte, utilisez une tondeuse professionnelle.  

Terminer le toilettage du chien en coupant ses griffes

Si votre compagnon passe la majorité de son temps sur votre canapé, vous devez couper régulièrement ses griffes pour éviter les risques de blessures. Dans ce cas, équipez-vous d’une coupe griffe ou d’une lime à griffe. Retirez ensuite l’extrémité de sa griffe qui est constituée de corne morte. Pendant le toilettage chien, évitez surtout de toucher la partie sensible de l’ongle de votre chien et privilégiez un limage délicat pour ne pas le blesser. 

Toiletter son chien soi-même, les précautions à prendre

Lorsque vous toiletterez votre animal de compagnie, vous devrez prendre quelques précautions. En effet, une fréquence de bain, tous les deux ou trois mois semble correcte. Cependant, si son pelage est sale ou s’il sent mauvais, vous pouvez le laver. Notons que les poils des chiens regorgent de vitamines, qu’il ingère en les léchant. Si vous lavez régulièrement votre chien, il va perdre ses différents éléments nutritifs. Avant de commencer le brossage, le bain et la tonte, pensez à rassembler les accessoires nécessaires. 

A lire également : Dog-dancing : partager sport et détente avec nos chiens !

Laisser un commentaire