fbpx

Tendance Dubaï : l’Eldorado des influenceuses

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Tendance Dubaï : l'eldorado des influenceurs

Devenue une destination incontournable, l’Emirat de Dubaï accueille près de 20 millions de touristes et recense plus de 3,3 millions d’habitants. Située aux Emirats Arabes Unis, Dubaï fait partie des lieux les plus « instagramés » au monde. Touristes et influenceurs se l’arrachent. Une stratégie travaillée par les Emirats, dont les influenceuses font partie intégrante. Son style de vie luxueux et à la pointe de la mode et des nouvelles technologies permet aux influenceuses de développer un véritable business. Un long chemin de (re)construction a permis à Dubaï d’atteindre le statut de ville la plus prisée des influenceuses. Comment la ville de Dubaï est-elle devenue l’Eldorado des influenceuses ? Enquête.

En plein essor, Dubaï accueille des expatriés chaque année. Plus de 80% des habitants ne sont pas originaires des Emirats. Cette ville unique et révolutionnaire a d’abord eu des débuts très modestes.

De ville côtière à symbole international du luxe

Centre côtier, la ville de Dubaï a attiré ses premiers touristes par le commerce des perles.

Ensuite, en 1966, le pétrole est découvert et devient une richesse à l’échelle nationale et internationale. La première expédition du pétrole s’est effectuée en 1969.

Dès lors, le gouvernement met en place une stratégie dite de « soft power« , avec la vision d’une ville innovante et à la pointe du business. Les entreprises étrangères, investisseurs et premiers expatriés voient l’avenir prometteur de Dubaï et contribuent à son développement, tant architectural qu’économique. Le commerce et les constructions de bâtiments se multiplient. Dubaï devient une ville moderne, festive et surtout luxueuse.

Crédit vidéo : Office de tourisme de Dubaï

De plus, la population locale se réinvente. L’attrait pour la cité-émirat ne cesse de croître. Peoples et anonymes s’expatrient en masse.

Enfin, le tourisme explose. Les plages, centres commerciaux, bars, restaurants… attirent petits et grands.

À noter tout de même que Dubaï est l’une des villes les plus chères du Moyen-Orient, par son positionnement haut de gamme et sa communication glamour.

Une stratégie de communication et d’image maitrisée

La stratégie de promotion du pays repose donc sur les influenceuses. Au même titre que les entreprises utilisent des égéries pour promouvoir leurs produits et services, Dubaï fait appel à des influenceuses pour développer sa notoriété.

À lire également : Andy, une youtubeuse et influenceuse créative et inspirante

Cette stratégie de communication à l’échelle internationale est réussie. Effectivement, pour la France, les influenceuses les plus suivies ont contribué à la notoriété de Dubaï à l’instar de Caroline Receveur, Jazz (JLC Family), Nabilla Benattia, Jessica Thivenin (Les Marseillais) dont la vie quotidienne et les placements de produits inondent le web et les réseaux sociaux (et même plus généralement les médias).

Crédit photo : Instagram @JessicaThivenin

En somme, Dubaï mise avant tout sur son image pour développer son économie. Les influenceuses peuvent plus aisément mettre en avant les produits des annonceurs, dans un cadre plus idyllique, ce qui est très bénéfique aux marques également. En effet, selon une enquête menée par BPG Group (une agence de communication), 73% de personnes interrogées affirment avoir essayé un produit présenté par des influenceuses, 78% ont suivi une marque sur les réseaux sociaux suite à la publication d’une influenceuse et 66% ont utilisé un code promotionnel d’une influenceuse pour consommer le produit ou service. Un business que la ville de Dubaï permet de faire fructifier.

Temple du glamour et revenus nets d’impôts

Au delà du cadre idyllique et de la météo clémente, vivre à Dubaï présente de très nombreux avantages. Tout d’abord, d’un point de vue fiscal. Les influenceuses ne paient pas d’impôts sur le revenu. À titre d’exemple, un placement de produit sera source d’impôts et taxes en France. Plus le montant négocié sera élevé, plus la taxe sera élevée également. L’influenceuse résidant à Dubaï ne versera aucune charge, quelque soit le montant.

Autre avantage, les invitations dans divers lieux et pour diverses activités en échange de posts sur les réseaux sociaux. Cet aspect fait directement référence à la stratégie de promotion des Emirats vue précédemment, visant à développer le tourisme sur le territoire. Il s’agit en fait de communiquer sur les différents avantages de la ville grâce aux influenceuses, afin de séduire le public étranger.

De même, le prix de l’immobilier est bien inférieur à celui de la France.

Nous pouvons également rajouter l’anonymat, car les influenceuses sont moins connues et médiatisées à Dubaï. Elles peuvent faire des activités lambdas, qu’elles ne pourraient pas réaliser en toute tranquillité en France.

Enfin, Dubaï et plus généralement les Emirats Arabes Unis font partie des villes les plus sûres au monde et constituent, à ce titre, un lieu privilégié pour les familles.

Néanmoins, l’environnement de Dubaï ne correspond pas à toutes les influenceuses. En effet, il concerne plutôt des influenceuses lifestyle, voyage, mode, sport… que des influenceuses « engagées« .

Un Eldorado propice aux relations internationales

Dubaï est considéré comme un axe stratégique, car proche du continent français et européen. La ville a seulement deux ou trois heures de décalage horaire (heure d’été et d’hiver) et permet ainsi de mener des relations commerciales et d’affaires avec l’Europe. Les placements de produits peuvent donc être de toutes natures et toutes nationalités.

En touchant un large public, les influenceuses contribuent à la notoriété et au capital sympathie de l’Emirat de Dubaï. Le cadre glamour de Dubaï permet aux influenceuses de répondre aux sollicitations des annonceurs avec en sus un cadre de vie et les avantages financiers les plus attractifs.

Laisser un commentaire