fbpx

Spectacle vivant à l’honneur : Le festival d’Avignon, les représentations à ne pas manquer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Spectacle vivant à l’honneur : Le festival d’Avignon, les représentations à ne pas manque

Chaque année depuis maintenant 1947, le festival d’Avignon réunit l’ensemble des artistes du spectacle vivant. Ces derniers offrent alors des représentations inédites. Cette année, il se déroule du 5 au 25 juillet 2021.

Crée par Jean Vilar en 1947, le festival d’Avignon représente aujourd’hui la manifestation internationale la plus importante du spectacle vivant contemporain. Avignon est même désignée comme la « ville théâtre« . Découvrez sans plus attendre les spectacles vivants à voir lors de cette 75e édition du festival d’Avignon.

La Cerisaie de Tchékov, à la cour d’honneur du Palais des Papes

Un lieu historique

Autant commencer par la pièce phare de ce festival.  Et oui, lorsqu’une pièce est sélectionnée pour être présentée devant la cour d’honneur du Palais des Papes, elle attire forcément plus l’attention. Pourquoi ? Parce que la cour d’honneur des Papes, c’est le lieu original de la création du festival.

Spectacle vivant à l’honneur : Le festival d’Avignon, les représentations à ne pas manquer
Cours d’honneur du Palais des Papes

Elle est située en plein air et à ciel ouvert. Qui plus est, sa capacité d’accueil est supérieure au reste des espaces avec 2000 places. À cela s’ajoute son référencement comme patrimoine mondial de l’Unesco.

La pièce sociale

Outre l’espace dans lequel se déroule la pièce, il est aussi intéressant de connaître ce qu’elle raconte. La Cerisaie, c’est une pièce écrite en 1904, par Anton Tchékhov, un dramaturge Russe du 19e siècle. Elle se compose en quatre actes et décrit les changements de la société autour d’une femme : Lioubov Andréïevna Ranevskaïa. Cette dernière est la propriétaire d’une grande maison dotée de nombreux cerisiers. Seulement, elle a fait faillite et est contrainte de vendre son bien.

Une  mise en scène et un casting  de rêve

C’est Tiago Rodrigues, un comédien et metteur en scène portugais qui porte ce projet sur ses épaules. Cependant, il a réadapté ce chef d’œuvre. Ce n’est plus en Russie mais à Paris que se situe le drame. Afin de mener à bien ce spectacle, un casting prestigieux nourrit cette pièce. Le rôle principal est tenu par Isabelle Huppert, l’actrice nominée aux oscars 2017 pour son rôle dans le drame Elle. Rien que ça. Mais ce n’est pas tout. Nous retrouvons aussi des noms comme Suzanne Aubert, révélation théâtrale 2019, ou Alex Descas, nommé aux espoirs masculins en 1991. De quoi assurer une représentation de qualité et exceptionnelle.

Entre Chien et Loup une création Brésilienne pour l’autre scène du Grand Avignon

Une salle récente

Sortie du sol en 2010, l’Autre scène s’appelait initialement Bardi. Son nom a été modifié en 2013. Contrairement à la cours d’honneur du Palais des Papes, cette salle de spectacle est couverte. Ce lieu est dédié à la découverte. Par conséquent, il accueille majoritairement des spectacles provenant d’horizons étrangers. La scène mesure 16 mètres de large et 10 mètres de long. Son espace de réception comprend 200m2. Si sa capacité d’accueil est assez importante, elle devrait augmenter pour atteindre le millier d’ici un an.

Bien que ce lieu ne bénéficie pas de la même réputation que l’emblématique cour d’honneur des Papes, il reste néanmoins important. De plus, il permet tout de même de révéler divers talents.

Une création poignante

Cette pièce imaginée par la metteuse en scène Christiane Jatahy, raconte l’histoire d’une jeune fille fuyant son pays. Elle s’inspire du drame Dogville, du réalisateur danois Lars Von Trier. Afin d’échapper à un régime proche du fascisme, Gracia quitte son pays.

Entre chiens et loups, création de Christiane Jatahy

Elle rejoint alors une communauté sensible au théâtre qui souhaite tester les propos du film Dogville, sur l’accueil de l’autre. Comment va se passer son intégration au sein de ce groupe ? Sera-t-elle encore confrontée à l’exploitation du système capitaliste ? Au centre de cette pièce se pose la question du temps. Ce temps présent qui déborde et que nous n’arrivons pas à contrôler.

Une mise en scène à l’image de la réalisatrice

Fidèle à elle-même, Christiane Jatahy couple les moyens cinématographiques avec ceux du théâtre. Les acteurs choisis n’en sont pas à leur première collaboration avec celle qui dirige ce projet. En effet, Julia Bernat et Paulo Camacho ont déjà travaillé avec Christiane Jatahy.

Par ailleurs, si vous êtes réservé.e quant au travail de cette artiste, sachez qu’elle a déjà dirigé la mise en scène de La règle du jeu à la Comédie française, une institution du théâtre en France.

Olivier Py revisite Hamlet au Jardin Ceccano

Le Jardin Ceccano une scène avec des moyens primaires

Le jardin Ceccano dépend d’une ancienne livrée cardinale. Existant depuis le 14e siècle, il offre un cadre méditerranéen avec ses cyprès et ses oliviers. Toutefois, pas d’inquiétude si la représentation a lieu en plein air. Les platanes vous feront de l’ombre et vous éviteront les coups de soleil.

Spectacle vivant à l’honneur : Le festival d’Avignon, les représentations à ne pas manquer
Représentation dans le jardin de Ceccano

De plus, même si les places sont restreintes, ne vous inquiétez pas !  La représentation d’Hamlet à l’impératif ! sera jouée tout le long du festival d’Avignon à partir du 6 juillet.

À lire également: La Côte d’Azur un paysage de rêve

Hamlet à l’impératif !, un classique Shakespearien revisité

Revisiter Shakespeare, voilà un pari risqué. Toutefois, nous pouvons compter sur le génie d’Olivier Py pour la mise en scène. Cette pièce célèbre pour sa phrase mythique « Être ou ne pas être ? » est revisitée de fond en comble afin de questionner le théâtre. Organisée en dix épisodes, cette représentation reprend des scènes clefs de la pièce, ou s’axe sur un personnage. Présenté comme un feuilleton, Hamlet à l’impératif! propose une réelle réflexion sur ce que pourrait être le théâtre.

Une mise en scène audacieuse

Pour mener à bien ce spectacle vivant, Olivier Py a décidé de diriger des amateurs et des élèves de l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes-Marseille. Un pari ambitieux mais cohérent. En effet, quoi de mieux pour interroger le théâtre que de prendre des personnes non professionnelles qui peuvent alimenter cet art grâce à leur vision extérieure. Ce feuilleton est une réelle expérience, comme toutes les créations de ce metteur en scène qui s’est déjà saisi à plusieurs reprises des œuvres shakespeariennes.

Le festival d’Avignon est un vrai phénomène qui réunit de nombreux amoureux du spectacle vivant. Si vous en faites parti, irez-vous à ce festival ? Quelle pièce vous donne envie ? N’hésitez pas à nous faire part de votre avis. Nous sommes impatient.e.s de lire vos commentaires !

Laisser un commentaire