Soul : le nouveau chef d’œuvre de Disney Pixar

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Soul : le nouveau chef d’œuvre de Disney Pixar

Le nouveau film d’animation des studios Pixar est là. Réalisé par Pete Docter, créateur de Vice-Versa, Là-haut ou encore Coco. Soul est un voyage poétique au cœur de questionnements existentiels. À l’instar du film Mulan, la sortie de ce film d’animation ne se fera pas au cinéma, mais uniquement sur Disney+.

Les films du studio Disney Pixar continuent de nous émerveiller chaque année. Avec près de 19 oscars remportés parmi de nombreuses autres récompenses, le studio s’est rapidement imposé dans l’univers du cinéma en devenant un symbole d’excellence et de révolution technique. Avec ses histoires originales et remplies de bons sentiments, Pixar parvient à conquérir petits et grands. Ainsi Soul, le dernier en date, ne déroge pas à la règle.

Soul, le nouveau chef d’œuvre de Pixar.

Soul, en quête de soi

Pourquoi sommes-nous sur Terre ? Quelle est le but de notre vie ? Notre raison d’être ? Telles sont les questions auxquelles tente de répondre Soul. Pour cela, nous suivons l’histoire de Joe Gardner (Omar Sy), modeste professeur de musique qui vient de réaliser son rêve en étant embauché dans le meilleur club de jazz de la ville. Cependant, un malencontreux accident le propulse dans le Grand Avant, un lieu extraordinaire où chaque nouvelle âme se voit attribuer sa personnalité avant son séjour sur Terre. Déterminé à reprendre le cours de sa vie, il s’associe avec 22 (Camille Cottin), une âme qui n’a jamais réussi à s’incarner dans un corps terrestre. Alors que Joe essaye désespérément de lui montrer à quel point l’existence est formidable, il va s’interroger sur le sens de sa propre vie.

Sujet ambitieux et délicat, y compris pour des adultes. Soul joue avec les représentations de la vie et de la mort, ainsi que les valeurs que nous y accordons. L’histoire des deux personnages est différente, tout comme leurs motivations et leurs personnalités. Mais leur quête reste la même : trouver un sens à leur vie, une place dans ce monde. L’intrigue du film a pour but d’apporter des pistes à ces questions hautement existentielles. Ainsi, ces questions sont abordées de manière différente en fonction du personnage, le tout avec humour, tendresse et émerveillement.

Joe Gardner (Omar Sy) et 22 (Camille Cottin) dans Soul.

Un magnifique voyage initiatique

On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une. Tel pourrait être le message principal du film. Comme avec Vice Versa ou Là-haut, les studios Pixar nous livrent un long-métrage touchant à double lecture. Soul nous invite ainsi à voir le monde autrement à travers deux personnages que tout oppose. Une invitation à un voyage qui saura, de toute évidence, émerveiller petits et grands. Un film poétique tant par la beauté de ses images que par son message bienveillant. Soul est une magnifique ode à la vie !

Quel est le plus important dans la vie ? Réaliser ses rêves ? Atteindre ses objectifs ? Profiter de chaque instant ? Si ce film nous pousse à la réflexion quant à ce qui donne un sens à notre vie, il nous envoie un message clair : le bonheur ne réside pas uniquement dans nos passions, nos métiers ou dans l’accomplissement d’un rêve. Soul nous invite à savourer les moments simples de la vie pour faire en sorte que chaque jour compte.

Véritable chef d’œuvre, Pixar offre un véritable petit bijou de divertissement profond et émouvant.

Laisser un commentaire