La percée de Simone Ashley, de Bridgerton à Hollywood

Révélation de la saison 2 de la série évènement, La Chronique des Bridgerton, Simone Ashley s’est rapidement hissée à la tête des actrices les plus en vues de sa génération. Elle incarne dans la série Netflix, Kate Sharma, une Lady audacieuse et indépendante, à la répartie tranchante. Retour sur l’évolution d’une jeune femme ambitieuse… et pas si différente du personnage grâce auquel elle crève l’écran. 

Article rédigé par : Chloé Castanheira.

Vous l’avez découverte sous le nom de Kate, sœur aînée charismatique de la famille Sharma. Mais qui est vraiment Simone Ashley, tête d’affiche de la saison 2 de La Chronique de Bridgerton ? Ô Magazine dresse  pour vous le portrait de l’actrice et revient sur son personnage, entre émancipation, passion et vocation

Les débuts d’une actrice prometteuse  

Simone Ashley, de son vrai nom Simone Ashwini Pillai, est née le 30 mars 1995 dans l’Oxfordshire, au Royaume-Uni.  Née dans une famille de médecins d’origine indienne tamoul, Simone s’intéresse néanmoins très vite au monde artistique. Son père étant un grand passionné de musique, elle grandit bercée par les Rolling Stones, les Doors et Bob Marley. Esprit indépendant, elle intègre l’école Redroofs School for the Performing Arts qui compte  notamment parmi ses élèves, Kate Winslet, malgré les appréhensions de ses parents sur le milieu. 

Sa carrière décolle en 2016, alors que Simone décroche un petit rôle dans la série Wolfblood : Le Secret des loups. Cette expérience consolide ses ambitions d’actrice. On la voit notamment à l’écran dans Guilt ou encore Broadchurch dans lequel elle joue des rôles secondaires. En janvier 2019, sa carrière prend une tournure nouvelle puisqu’elle devient l’une des camarades de classe d’Otis (Asa Butterfield) dans Sex Education. Elle incarne alors Olivia, un personnage qui deviendra cher à l’actrice. Populaire et enviée, Olivia  s’inscrit dans la lignée de toutes les autres Queen Bee qui l’ont précédée. On peut en citer quelques-unes très célèbres comme Blair Waldorf de la série Gossip Girl, Regina George, vedette du film emblématique des 90s, Mean Girls, ou encore Cher, fashion icon du film adolescent Clueless.

L’aventure Netflix

Comme elles, Olivia est une jeune femme privilégiée et appartient à un cercle fermé, (elle est d’ailleurs membre du club très élitiste des « Intouchables »), à la seule différence près que son interprète est l’une des rares actrices non blanches à incarner ce rôle. La même année, Simone Ashley obtiendra la position principale du film Kill Ben Lyk.  On retrouvera ensuite l’actrice dans The Sister, un thriller avec en tête d’affiche, Russell Tovey. Film dans lequel elle joue d’ailleurs le rôle de la sœur d’Amrita Acharia, disparue dans de mystérieuses circonstances. Dans la foulée, en mars 2021, l’équipe de production de La Chronique de Bridgerton la contacte pour donner la réplique à Jonathan Bailey aka Anthony Bridgerton pour le deuxième volet de la série. 

Simone Ashley et Kate Sharma, deux figures libres et déterminées 

Au même titre que son personnage dans Sex Education, Kate Sharma occupe une place particulière dans le cœur de l’actrice anglaise. Cette dernière a en effet dénoncé à plusieurs reprises le colorisme ambiant de l’industrie du cinéma qu’elle combat activement. L’aînée des Sharma incarne en cela, une sorte d’idéal briseur de stéréotypes pour Simone Ashley. Femme de pouvoir,  elle revêt quasiment tous les rôles : Lady distinguée, cheffe de famille, gestionnaire intransigeante et soeur aimante. Kate Sharma, à l’instar d’Anthony Bridgerton, est une bienfaitrice de l’ombre qui se sacrifierait volontiers pour préserver les siens. L’actrice a d’ailleurs avoué à la branche américaine du magazine Elle qu’elle avait directement puisé dans sa vie personnelle pour s’aligner avec son personnage. 

Si, Lady Sharma est une femme caractérielle qui n’hésite pas à tenir tête à un Vicomte Bridgerton un poil trop arrogant, elle le fait surtout pour protéger sa jeune soeur, Edwina. Les portraits de Kate et d’Edwina s’opposent. Lorsque la première se présente inaccessible, sévère et obstinée, la deuxième est plus douce et insouciante. À l’image de Daphné, Edwina Sharma incarne la lady sans failles, dont les manières irréprochables lui vaudront le titre de « Diamant de la saison ». Ce titre, Edwina le doit en grande partie à sa sœur aînée qui œuvre sans relâche pour lui assurer un avenir digne. Et ce, au détriment du sien. 

Récit enchâssé : Eloise Bridgerton et Kate Sharma, l’esprit émancipateur

On appréciera particulièrement l’amitié inattendue qui liera Eloise Bridgerton et Kate Sharma dans cette deuxième saison. Eloise vient alors de faire ses premiers pas dans le monde. Malgré tout, elle est toujours cette jeune femme désabusée et anti-conformiste qui rêve d’émancipation féministe. Assister à des bals aux bras d’inconnus au discours paternaliste ? Très peu pour elle. Elle préfère encore rester chez elle, le nez dans ses livres et tenter de démasquer Lady Whistledown. La Lady jouée par Simone Ashley est, quant à elle, une « vieille fille ». Son statut est donc mal vu de la haute société et pourtant, elle ne manque pas d’afficher fièrement son indépendance. Les deux jeunes femmes trouveront en chacune, à la fois une oreille, un respect mutuel et une validation. Si elles demeurent incomprises du monde auquel elles sont censées appartenir, leurs idées resteront intactes et soutenues par l’une comme par l’autre. 

Portraits miroirs : Lady Sharma et Lord Bridgerton

Des personnalités incompatibles ? 

Rien n’est moins sûr puisque ces deux-là se ressemblent énormément. Sur le plan comportemental d’abord, ils semblent aussi cyniques l’un que l’autre. Anthony, de nature plus impétueuse, aura beaucoup de mal à se défendre des attaques de Kate. Forte tête, la jeune femme ne mâche pas ses mots et n’a absolument rien à envier à la plume de Lady Whistledown. Son tempérament passif-agressif à lui seul, lui permet de lancer des répliques acérées qu’on lui piquerait bien. Par ailleurs, elles ne manqueront pas de déstabiliser le Vicomte. Reste encore à se demander si cela suffira à le faire vaciller pour de bon. Car en effet, pour Kate comme pour Anthony, entre sentiments et honneur, le cœur balance.

Insensible et taciturne en apparence, Lord Brigderton désire secrètement une vie simple et une partenaire avec qui partager les lourdes responsabilités du quotidien. De son côté, Kate Sharma, du fait du décès prématuré de son père, s’est très vite imposée à la tête de sa famille. Résiliée à une vie d’abnégation, sa vie est marquée par les problèmes d’argent et d’alliances qu’elle doit gérer seule.  Le reste de son temps libre est alors réservé à l’éducation de sa sœur cadette. Seulement, les points communs d’Anthony Bridgerton et du personnage joué par Simone Ashley ne s’arrêtent pas là. Tous deux mettent un point d’honneur à remplir leur tâche d’aîné, soit à subvenir aux besoins de leur famille quitte à s’oublier eux-mêmes.

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis 

Une relation qui paraît impossible donc, mais non moins irrésistible. À la manière de Madame de Clèves et du Duc de Nemours dans le célèbre roman de Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves, Kate Sharma et Anthony Bridgerton entament une véritable chasse du chat et de la souris. Luttant contre leurs pulsions internes, l’un comme l’autre essaient de sortir du cycle infernal du désir.  Leur relation posera ainsi de véritables interrogations sur la notion de devoir et d’envie profonde. À partir de quand, finalement, peut-on penser à soi ? Ces deux personnages de fiction peuvent, d’une certaine façon, illustrer notre capacité à nous enfermer dans nos obligations. Parfois, se laisser porter par les évènements qui nous arrivent ou même par notre intuition est nécessaire pour être plus heureux. 

Ce duo ombrageux questionne ainsi sur un ton léger, un rapport aux priorités qui s’avère très actuel. Si la Lady qu’incarne Simone Ashley semble bien éloignée de nous, elle n’est pas si différente puisqu’elle est l’objet de problématiques très contemporaines. Famille ou Amour ? Amour ou travail ? Que faut-il valoriser pour ne pas regretter ses choix ? 

La série Netflix nous aura en tout cas livré sa réponse à travers ces quelques paroles que l’aîné Bridgerton adresse à Kate. Lorsque que cette dernière confie au Vicomte ne plus vouloir le revoir, craignant de commettre l’irréparable. Anthony lui répondit « Vous voulez dire, avant que l’on fasse enfin quelque chose pour nous ? ».

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies