Neo by Nature (Hector Sentilhes) : naissance d’un gel douche éco-responsable (1/2)

Cosmétique éco-responsable gel douche

Hector Sentilhes n’a jamais craint de se confronter aux choses de la vie. Sa vitalité et son enthousiasme, il les consacre depuis 2020 à Neo by Nature, l’entreprise qu’il a co-fondée avec son cousin Paulin. Installés dans la Ruche d’entreprises de Paris, ils cherchent à renouveler la cosmétique en éliminant les flacons en plastique jetables, inaugurant ainsi une nouvelle ère éco-responsable. Car le secteur est de plus en plus critiqué pour la pollution qu’il engendre. Nous avons rencontré Hector à la Ruche pour qu’il nous relate l’aventure entrepreneuriale qui l’a mené à créer le premier gel douche éco-responsable. Première partie de son interview…

Article rédigé par : ZIEL Jérôme

Lieu étonnant, la Ruche Paris est une pépinière d’entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire. Elle sont toutes engagées dans la protection de l’environnement, comme Neo by Nature, co-fondée par Hector Sentilhes. Des profils très variés d’individus portant des projets divers occupent ses locaux de la rue de l’Est, dans le 20e arrondissement. Véritable incubateur, la Ruche accompagne tous ceux et toutes celles qui veulent transformer leur vie en créant leur propre entreprise. Elle accueille des personnes aux situations très variées (demandeurs d’emploi, réfugiés, femmes), quels que soient leur idée de départ, l’état d’avancement de leur projet ou même leur localisation.

gel douche éco-responsable
Hector et Paulin (c) Neo by Nature

Reprenant la devise de la Station F située près de la gare d’Austerlitz, plus grand incubateur d’Europe, Hector explique que « 90% des réponses à des questions que se posent les entrepreneurs proviennent d’autres entrepreneurs. Quand on crée une société, au-delà des spécificités propres à chacune, nous avons tous des problématiques communes : trouver un comptable, déclarer un nouvel employé, etc. Les personnes qui ont déjà vécu ce type de situations peuvent apporter des réponses aux autres ».

Ainsi, même si toutes les entreprises de la Ruche sont complètement indépendantes, elles échangent beaucoup sur un mode informel. Selon Hector, « cela concerne la mise en relation ou les conseils. Au sein d’une Ruche, vous entendrez souvent des phrases du type : ‘tu devrais appeler un tel car je le connais et j’ai déjà travaillé avec lui’. Ce qui représente une aide importante. Nous nous sentirions autrement vraiment démunis. Le fait d’en passer par la recommandation d’un autre entrepreneur accroît notre confiance ».

Hector Sentilhes : une première expérience de créateur… en Chine !

Une fois son bac en poche, Hector décide d’aller explorer la Chine pendant six mois pour y apprendre la langue. Il y restera finalement … neuf ans. « J’ai appris le Chinois pendant trois ans, se souvient-il. Ensuite, j’ai passé une licence de droit chinois, en Chinois et avec les Chinois pendant quatre ans, à Shanghai ». Tout en suivant son cursus de droit, il crée une société d’import-export en partenariat avec une grande chaîne locale de restaurants. « Ensemble, nous avons commencé à importer des produits en provenance d’Europe, d’Australie ou encore des États-Unis. En effet, la Chine n’est pas un pays auto vivrier : elle a besoin d’importer une grande partie de ses denrées alimentaires ».

Au terme de neuf années passées en Chine, Hector décide de rentrer en Europe… en faisant un crochet par l’Université de Georgetown, Washington D.C., pour y suivre un master de droit international des affaires. Puis il rentre enfin en France à la fin de 2017. Là, il travaille un an dans des cabinets d’avocats en droit des affaires. « Cette expérience m’a beaucoup apporté : j’ai pu observer la façon dont ce type de structures fonctionnait. Cependant, il me manquait le côté rock n’roll de l’entrepreneuriat ».

Sur ce, Hector recroise son cousin Paulin qui, lui, a un parcours davantage centré sur la France (école de commerce puis première expérience professionnelle chez PepsiCo). « Nous avons réfléchi à l’impact environnemental de nos vies professionnelles respectives, lui dans le secteur des boissons, moi dans l’import-export. Nous avons alors découvert que nous avions la même ambition de nous mettre au service d’une cause centrale pour nous : la protection de l’environnement. Car on se sent toujours mieux quand on se laisse guider par une motivation ‘noble’ , à laquelle on croit ».

Neo by Nature : un nouveau concept de gel douche éco-responsable

À force d’échanger, Hector et Paulin se fixent rapidement sur le thème de la cosmétique environnementale. « Nous nous trouvions chez notre grand-mère dans le Sud-Ouest. À l’été 2019, nous étions assis sur la terrasse surplombant la Garonne : c’est là que nous avons eu l’idée de notre gel douche éco-responsable ».

Les deux hommes réalisent qu’un gel douche n’est jamais qu’un principe actif dilué dans de l’eau. Le tout est emballé dans un flacon jetable. Hector et Paulin ont l’idée de distinguer le principe actif d’une part, la reconstitution du gel douche d’autre part, et enfin le flacon. « L’idée nous est venue assez vite, en voyant notre grand-mère utiliser des sels de bain. Les sels de bain sont de la poudre compactée avec un principe effervescent à l’intérieur, ce qui permet de faire des bulles dans l’eau de son bain ».

En regardant simplement autour d’eux, en se plongeant dans leur histoire familiale et en reliant le tout à des préoccupations environnementales plus larges, Hector et Paulin tiennent enfin leur idée ! Cependant, ils doivent se rendre à l’évidence : « ni Paulin, ni moi-même n’avions de connaissance dans le domaine de la cosmétique. Notre projet était-il techniquement faisable ? »

Le ‘Flacon éternel’ (c) Neo by Nature

De la chance, du culot et aussi LinkedIn pour se constituer un réseau

Les deux associés commencent donc par prospecter LinkedIn, plus particulièrement du côté des acteurs engagés dans l’industrie cosmétique… Parmi ces derniers, ils repèrent une personne qu’ils contactent illico. « Nous avons fini par parler directement à cette personne, se souvient Hector. Nous lui avons exposé notre projet. Elle nous a donné le nom d’une usine en nous recommandant d’aller les voir ».

Cette usine faisant partie du groupe cosmétique Fareva, les deux comparses tirent le fil de la pelote jusqu’à finalement parler au responsable du développement des nouveaux produits. Hector le reconnaît volontiers : « finalement, nous avons eu de la chance et nous avons fait preuve de beaucoup de culot. Je pense que c’est d’ailleurs un élément très important dans toutes les belles histoires entrepreneuriales ».

Les rencontres sur les réseaux et dans les salons dédiés à la cosmétique leur permettent d’appréhender le fonctionnement du secteur. D’autant que les deux hommes veulent innover en s’appuyant sur d’importants efforts de recherche & développement (R&D).

Une fenêtre d’opportunité pour la cosmétique éco-responsable

Les deux hommes mandatent alors le laboratoire R&D de Fareva pour qu’il réalise une étude préliminaire de faisabilité dès 2020. Dans le même temps, ils se penchent sur le marché des cosmétiques. Ils ont la confirmation de ce qu’ils pressentaient : « il s’agit d’un secteur très largement dominé par de grands groupes : L’Oréal, Procter & Gamble, Unilever ou encore Le Petit Marseillais ».

Ils perçoivent également que les attentes du public évoluent. Les consommateurs ont davantage conscience de l’impact écologique et sanitaire des produits qu’ils utilisent, notamment cosmétiques. Ils recherchent désormais davantage de naturalité ainsi que des labels certifiés bio. Ils constatent également que les emballages durables ont désormais la cote.

Or, ces attentes éco-responsables de la part des consommateurs sont encore peu prises en compte. Hector et Paulin y voient une fenêtre d’opportunité, en tant que petits entrepreneurs indépendants… Dans le même temps, le laboratoire leur revient au bout de quelques semaines. « Ils nous ont donné leur devis, d’un montant de plusieurs dizaines de milliers d’euros ! » Mais alors, comment faire trouver les financements nécessaires ?

Plus d’information sur :  www.neobynature.fr

(À suivre)

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies