fbpx

Les mangas japonais

Les mangas japonais

Le manga est très bien ancré dans la culture japonaise moderne. Il trouve ses prémices dans la peinture narrative qui apparaît à l’époque de Nara, avec l’apparition des premiers rouleaux narratifs peints japonais : les emakimono. Ces œuvres associaient des peintures à textes calligraphiés qui assuraient, ensemble, le récit d’une histoire que l’on découvrait au fur et à mesure que se déroulait le rouleau.

L’histoire du manga

Lors de la période d’Edo, les estampes (gravure sur bois) étaient d’abord destinées à l’illustration de livres.

Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa, vers 1830
Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa, vers 1830

Mais très vite, le rapport de force s’inverse et l’on voit l’apparition de « livre à lire » en opposition avec les « livres à regarder ». C’est Katsushika Hokusai, le fondateur de l’estampe de paysage, qui donne le nom de manga, littéralement « dessins grotesques », nommant ainsi ses célèbres caricatures les Hokusai Manga.

Le manga est la version papier, soit une « simple » bande dessiné japonaise constitué de noir et de blanc. Saviez-vous que la France est le deuxième pays consommateur de mangas derrière le Japon ?

Comprendre le récit

Pour lire un manga, le sens de lecture se fait de droite à gauche de haut en bas. Un manga, ce n’est pas qu’une histoire de dessin. Tant que l’auteur arrive à nous transmettre les émotions qu’il veut qu’on ressente, le manga est réussi. On peut très bien comprendre ce qu’il se passe dans une scène sans qu’il y ait de dialogues. Les dessins parlent d’eux-mêmes.

Les scans

Les scans sont la version web du manga. C’est une bonne affaire pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter les versions papiers. Également en noir et blanc, le scan se représente souvent par qu’une seule planche qui apparaît au lieu de deux comme la version papier. Pour rappel, la planche est une page entière de bandes dessinés composée de plusieurs cases ou « vignettes ».

Les mangas nous rendent-ils bête ?

Ne lis pas de mangas, tu vas devenir débile.

Les parents japonais

Il faut savoir que c’était une phrase assez courante au Japon. En effet, les parents interdisaient à leurs enfants de lire un manga, ce qui peut paraître incroyable. Heureusement que cette mentalité s’est estompée avec le temps. Vous l’aurez compris, les mangas ne rendent pas plus bêtes mais plus ambitieux et plus rêveur. Nous pouvons apprendre beaucoup de leçons de vie à travers ces dessins en noir et blanc.

N’hésitez pas à lire notre article Ma volonté d’apprendre le japonais pour en savoir plus sur cette culture. Nous espérons que vous avez passé une bonne lecture et n’oubliez pas que vous êtes le héros de votre propre aventure.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.