Les gens qui s’aiment sont cinq chapitres de cinq histoires différentes. Ces récits témoignent de l’amour entre les Hommes. Voici son introduction.

Les gens qui s’aiment sont des histoires, des contes, des nouvelles et des mots. Les gens qui s’aiment sont des villes. Ils sont Paris, ils sont Bordeaux, ils sont Londres, ils sont Milan. Ils sont les villes et les pays, le pouvoir et l’amour, le pouvoir de l’amour. 

Les gens qui s’aiment sont des photos publiées en 2019. Dans les métros, les parcs, les rues, à la gare, à la mer gare à l’amour, sous un pont et sous la pluie, l’amour est à la rue, avec les deux mains ou avec les deux bouches, avec les deux corps, ou juste les bras, avec la tendresse et la bienveillance, avec le désir ou l’attente du désir. Les gens qui s’aiment sont le rire d’une photo, l’instant d’un endroit, la beauté d’un geste le temps d’une caresse. 

Les gens qui s’aiment sont des témoignages, des lettres, des textes, des voix. Ils sont des mots que j’entends et écoute, que j’écris et réécris sous forme de récit. Les gens qui s’aiment se sont aimés, sèment encore, se sont plu puis déplu. Ils se rencontrent et se racontent, se font du mal et se font du bien. 

Les gens qui s’aiment sont amis, amants, amours. Les gens qui s’aiment sont humains et se tiennent la main, ils font et défont l’amour. Ils sont le passé qui s’est marqué dans le présent, ils sont le bonheur aujourd’hui, ou le futur inconnu. Les gens qui s’aiment sont des courtes histoires, inspirées de faits, d’amour et d’amitié, réels. 

Les gens qui s’aiment sont partout et ailleurs capitale du coeur et j’espère qu’ils réchaufferont tes heures. 

2 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.