fbpx

Les conséquences du télétravail sur notre santé morale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Les conséquences du télétravail sur notre santé morale

Depuis le premier confinement, le télétravail s’est beaucoup répandu afin de permettre aux entreprises de continuer leurs activités. Cependant, cette nouvelle manière de travailler ne présente pas que des avantages. Elle comporte aussi des risques psychologiques et sociaux pour les salariés.

Le télétravail, qui s’est de plus en plus démocratisé ces dernières années, a nettement augmenté depuis le début la crise sanitaire. Pourtant, bien qu’il permet aux entreprises de poursuivre leurs activités, ce dernier ne présente pas que des avantages. En effet, en travaillant depuis chez eux, certains employés ont l’impression d’être espionnés ou remettent en question leur utilité. Alors comment prévenir ces situations et les améliorer ?

Une nouvelle manière de travailler

Le télétravail instaure une façon de travailler novatrice. Grâce aux nouvelles technologies et aux nombreux progrès informatique de ces deux dernières décennies, le travail à distance est désormais possible pour une majorité d’entreprises du secteur tertiaire. Cependant, cette adaptation n’est pas aussi évidente qu’elle n’y paraît. Le travail à distance bouscule certaines règles. Donnant donc une autre dimension dans les rapports qu’entretiennent les individus avec leur profession. Travaillant directement depuis chez eux, les salariés réduisent leurs activités physiques mais aussi leurs interactions sociales.  De plus, il devient compliqué d’opérer une rupture entre travail et repos puisque leur foyer devient leur lieu de travail. Sans compter qu’une journée en télétravail est plus longue de 48 minutes qu’une journée en présentiel d’après des études menées par la Harvard Business School.

Par ailleurs, d’après des études menées par Empreinte Humaine (cabinet indépendant spécialisée dans la promotion de la qualité de vie au travail), il y aurait une augmentation des troubles psychologiques liés au télétravail.  En effet, les chiffres qu’elle fournit affichent tous une hausse d’un mal-être moral.  Au moins un salarié français sur deux souffre d’un manque de lien social avec ses collègues. Environ 46% des employés français seraient en détresse psychologique, un tiers souffrirait d’épuisement émotionnel et 5% de burnout.

Des conditions particulières 

La mise en place du travail à distance a poussé les individus à s’interroger sur leur utilité. Ces derniers, ne percevant plus concrètement le résultat de leur travail, se sont trouvés inutiles. Certains ont même développé le syndrome de l’imposteur, persuadés que leur travail ne valait pas grand chose.

Par ailleurs, le télétravail provoque des remises en question mais fait aussi émerger des incivilités numériques. En effet, sept personnes sur dix affirment savoir qu’elles ne sont pas forcément écoutées durant les réunions. Et, six personnes sur dix ont le sentiment d’être surveillées par les outils informatiques : ce qui ajoute une pression supplémentaire.  Il en est de même en ce qui concerne l’augmentation des mails de la hiérarchie.

Toutefois, le télétravail ne développe pas seulement l’impression d’être surveillé. La pression de l’afflux de mails et l’isolement se sont aussi développés. À cela, s’ajoute la surcharge de tâches qu’engendre ce nouveau système.

À lire aussi : Tout savoir sur le syndrome de l’imposteur.

Des troubles psychologiques en hausse à cause du télétravail

Depuis le premier confinement, il est possible de constater une hausse des arrêts longs.  La première excuse étant toujours des maladies ordinaires se voit désormais talonner par celle des troubles psychosociaux. Ces derniers englobent le stress, les violences internes et externes des travailleurs comme le harcèlement ou encore l’épuisement. Ils trouvent leurs sources dans le contrôle des émotions, le rythme infernal de productivité et le manque d’autonomie.

Les conséquences de ces troubles ont deux versants. Le premier concerne l’employé. Celui-ci voit sa santé physique et mentale se dégrader. Il peut souffrir de douleurs musculo-squelettiques, cardiovasculaires, des rechutes de maladies chroniques ou connaître des épisodes dépressifs pouvant aller jusqu’au suicide.

Conséquences du télétravail

Le second domaine impacté est l’entreprise. Cette dernière doit accuser une hausse de l’absentéisme, une réduction de la productivité ou une dégradation du climat social pouvant entacher son image.

Maintenir le contact social avec l’entreprise pendant le télétravail

Bien qu’il soit difficile de maintenir des relations à distance avec les collègues, ces dernières restent primordiales pour lutter contre la dépression. En effet, 85% des employés affirment que leur aide principale au travail est leurs collègues, la médecine du travail n’étant approuvée que par 58%.

La communication avec la direction est aussi reconnue à 70%. En effet, il est nécessaire de parler avec ses supérieurs afin de s’adapter au mieux au télétravail. Il est essentiel que le directeur s’informe de l’environnement dans lequel travaillent ses salariés. De plus, il faut que les instructions données soient claires et que les modifications envisagées prennent en compte des risques potentiellement engendrés. En effet, toute modification peut générer un stress chez le salarié qui doit s’adapter à une nouvelle organisation.

Prévenir les risques psychosociaux

Afin d’éviter la dégradation de la santé mentale de ses salariés, l’employeur doit remplir ses obligations. Outre l’évaluation de la charge de travail et l’autonomie qu’il accorde à ses employés, il doit aussi leur témoigner de la reconnaissance. Cette action évite le sentiment d’inutilité et donne par la même occasion un sens à leur travail. Par ailleurs, il est important de communiquer sur les changements d’organisation du travail dès qu’il y en a.

En ce qui concerne les salariés, ces derniers doivent prévenir leur direction lors des premiers symptômes de troubles psychosociaux pour être pris en charge. En effet, son supérieur pourra alors revoir ses exigences de travail, mais aussi le réorienter vers une assistante sociale ou la médecine du travail. Grâce à la médecine du travail, l’employé pourra bénéficier d’un suivi psychologique et d’un soutien moral.

Favoriser un mode de vie sain

Afin d’éviter les conséquences néfastes du télétravail, il est conseillé aux employés d’avoir un mode et un cadre de vie sain. La pratique d’une activité sportive est encouragée, de même que le respect de trois repas par jour, comprenant des fruits et légumes. Il est aussi essentiel d’avoir un cycle de sommeil régulier, entre six et huit heures par nuit. Sortir à l’extérieur et être en contact avec la lumière du jour est aussi important.

Les liens sociaux ne sont pas non plus à négliger.  Avoir une vie sociale active permet de maintenir une bonne santé mentale. La présence d’amis et de la famille lorsque les troubles psychosociaux se font sentir peut jouer un rôle. En effet, l’entourage proche peut accompagner la personne souffrante et l’aider à s’en sortir.

Par ailleurs, les personnes souffrantes doivent consulter un professionnel de la santé, médecin traitant, psychologue ou thérapeute. En effet, pour l’individu atteint de troubles psychosociaux, il est nécessaire d’avoir un suivi médical pour constater l’évolution de son état et prendre les mesures en conséquence.

Laisser un commentaire