fbpx

Le psyllium blond, la plante sauveuse de votre organisme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr

Peu connu, le psyllium blond est un allié de taille contre les problèmes de transit intestinal, mais pas que.

Originaire de l’Orient, le psyllium blond est une espèce de plantain, aussi appelé herbe aux puces, faisant référence aux graines de psyllium ressemblant à des puces. Cette plante est un véritable allié contre les problèmes de transit tels que la constipation, la diarrhée, mais peut aussi agir contre le diabète, le cholestérol et faire office de coupe-faim. Elle soulage les diverticules ainsi que les colopathies fonctionnelles (syndrome du côlon irritable), les colites ulcéreuses ou les ulcères duodénaux. Le psyllium peut être brun mais la variante blonde est plus commune sur le marché. Vous l’aurez compris, cette plante a de multiples vertus et en a sauvé plus d’un. 

“Je m’empoisonnais de l’intérieur”

Les troubles intestinaux sont, dans la majorité des cas, traités à l’aide de médicaments forts prescrits sur ordonnance. Mais quant est-il des remèdes naturels ? Nous négligeons souvent les traitements à base de plantes pour traiter nos différents maux du quotidien. Et pourtant, Georges, souffrant de diverticules, – trouble digestif occasionnant d’importantes douleurs au niveau des intestins et causant l’inflammation ou bien l’infection des petites hernies muqueuses du côlon – n’a pas eu d’autre choix que d’adopter la méthode naturelle. “Je souffrais énormément car j’étais tout le temps constipé. Je m’empoissonnais littéralement de l’intérieur. Mon médecin traitant me donnait un coup des anti-inflammatoires, un coup des antibiotiques”. 

Un traitement qui n’a fait qu’aggraver l’état de Georges selon Nathalie, sa femme. “Le problème, c’est que les anti-inflammatoires lui ont bousillé les intestins. Et une fois abîmés, le médecin lui a prescrit des antibiotiques pour éviter l’infection. Un matin, mon mari a dû se rendre aux urgences car la douleur était trop forte. Le médecin de garde lui a administré un antibiotique extrêmement fort qui a réussi à le soulager”. Mais pour combien de temps ? Nathalie a donc effectué de nombreuses recherches pour  tenter de trouver un remède naturel capable de soulager son mari durablement. “C’est comme ça que j’ai découvert le psyllium blond ! Je me suis précipitée dans une boutique Bio pour lui en acheter sous forme de poudre”.  

Quelle est la posologie du psyllium ?

Tout dépend de votre corps mais aussi de vos besoins. Il faut l’adapter en fonction de votre pathologie. “J’en prend une cuillère à soupe dans un verre d’eau, une fois par jour. Le soir de préférence, après le repas. Et cela me suffit amplement”, explique Georges. “Mais il faut vite le boire, parce que ça gonfle et si on attend de trop ça durcit et c’est assez compliqué à boire”. Le psyllium agit comme un laxatif naturel. Il faut donc diminuer la dose lors de diarrhée et en prendre plus lors de constipation. Vous pouvez en prendre le matin ainsi que le soir si vous en sentez le besoin et aller jusqu’à deux cuillères à soupe. 

Pour traiter les diverticules, les colopathies fonctionnelles, les colites ulcéreuses ou les ulcères duodénaux, prenez une cuillère à soupe de psyllium en poudre (soit 10 g) dans un grand verre d’eau après le repas. Buvez au moins 200 ml d’eau après chaque prise. Vous pouvez en prendre jusqu’à trois fois par jour en fonction des effets ressentis. Si vous vous sentez ballonné, diminuez la dose puis augmentez-la progressivement.

Pour soulager la diarrhée, la dose varie de 2,5 g (une cuillère à café) à 10 g par jour. 

Pour traiter le diabète, le cholestérol ainsi que le syndrome métabolique (syndrome de la bedaine), prenez en une cuillère à soupe après chaque repas.

Si vous voulez que cela agisse en tant que coupe-faim, prenez une cuillère à soupe de psyllium 20 minutes avant chaque repas.

Chez l’enfant, il est recommandé de prendre une demi cuillère à café de psyllium une fois par jour dans une substance semi-liquide telle qu’une soupe, un laitage, une compote ou alors dans un jus de fruit. Il est préférable que l’enfant boive beaucoup d’eau après chaque prise.

Le psyllium blond, la plante sauveuse de votre organisme
©Pixabay

Un transit impeccable

Le psyllium blond attire l’eau vers lui et il va se former comme un gel visqueux dans les intestins. “Ça va nettoyer les intestins, ce qui fait que j’ai un transit impeccable et le psyllium va agir tel un gel protecteur. C’est franchement magique”, précise Georges. Le psyllium peut absorber jusqu’à 8 fois sa masse en eau. Après un mois de prise, Georges se sent “super bien” et n’a plus fait une seule crise depuis. “La première fois qu’il en a pris, il disait que ça faisait bizarre dans sont estomac et qu’il se sentait lourd”, confit sa femme. “Mais depuis ça ne l’a plus fait et il ne peut plus s’en passer”.

En revanche, il sent la différence lorsqu’il oublie de prendre sa potion magique. “J’ai eu le malheur de ne pas prendre de psyllium un soir. Je peux vous dire que j’ai regretté !”. 

à lire également : Comment soulager le mal de dos efficacement

Précautions liées à la prise de psyllium blond

Attention tout de même, car ici on parle d’auto-médication, donc même si c’est un traitement naturel, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas être précautionneux. Il est donc conseillé de ne pas accompagner le psyllium de compléments à base de fer, de calcium, de magnésium, de zinc ainsi que de vitamine B12, sinon l’absorption du psyllium blond ne sera pas optimale. 

De même pour les personnes souffrant d’obstruction gastro-intestinal, de sténose intestinale ou bien œsophagienne, ainsi que les personnes atteintes d’un fécalome (une accumulation de matière fécale plus ou moins sèche et dure dans la partie terminale de l’intestin), il leur est fortement déconseillé de prendre du psyllium.
Dernier petit conseil de Nathalie, “il vaut mieux acheter du psyllium bio en poudre, dans un magasin spécialisé en alimentation bio, plutôt qu’en gélules. Des laboratoires ont analysé certaines de ces gélules et ont découvert des traces d’un pesticide dans leur composition. Un rappel paru dans le magazine 60 millions de consommateurs, explique qu’il s’agit d’oxyde d’éthylène, un gaz toxique et cancérigène. Merci Nathalie, car nous n’y aurions pas pensé ! 

Laisser un commentaire