fbpx

Le phénomène OnlyFans : la démocratisation du porno ?

Le phénomène OnlyFans : la démocratisation du porno ?

Si on vous dit OnlyFans, à quoi pensez-vous ? Sûrement pas à des tutoriels de DIY ou des recettes de cuisine. Et pourtant, c’était bien cela qu’offrait OnlyFans à ses débuts. Aujourd’hui, la plateforme américaine est devenue synonyme de contenu pornographique amateur. Pour cause : le site permet à qui le veut de se créer un revenu en vendant du contenu, photos ou vidéos, bien souvent sexuellement explicite. Le boom d’OnlyFans marque-t-il le début de la démocratisation du porno ?

OnlyFans : le renouveau du porno ?

Les Cam Girls et le porno amateur ont toujours existé. Mais aujourd’hui, l’usage d’OnlyFans pour héberger ce genre de contenu s’est popularisé. Avec OnlyFans, tout le monde peut produire du contenu pornographique et en faire son gagne-pain. Le site offre certains avantages non-négligeable. En effet, OnlyFans permet à ses utilisateurs de ne pas être dépendants de l’industrie pornographique. Chacun peut se créer son compte, y diffuser son contenu, et recevoir un salaire. OnlyFans offre aussi la possibilité aux fans de donner des pourboire à leurs créateurs de contenu préférés. Avec un tel fonctionnement, pourquoi s’engager dans l’industrie du porno, connue pour ses conditions de travail plus que douteuses ?

L’industrie pornographique, bien qu’elle soit extrêmement profitable, est vivement critiquée pour des raisons éthiques. Notamment pour sa tendance à ne pas respecter les droits des actrices et acteurs de ses films. Coercition à faire des actes qui n’étaient pas mentionnés dans leur contrat, obligation de supporter la violence et l’humiliation, agressions sexuelles et viols… Beaucoup de témoignages dénoncent les dysfonctionnements de l’industrie pornographique. Et les conditions s’empirent encore plus pour le porno amateur. Les sites X gratuits en contiennent beaucoup, et une grande partie sont filmés de manière illégale. Il peut arrivé qu’un internaute consomme du contenu pornographique qui est en fait un viol filmé. OnlyFans va donc à l’encontre des sites comme PornHub : les acteurs ne sont forcés à rien et contrôle leur contenu. Contrairement à PornHub, ou les actrices et acteurs n’obtiennent pas de salaire peut importe le nombre de vues, OnlyFans permet de fixer ses propres prix. Il permet donc, en soit, d’être indépendant financièrement.

Le travail du sexe pour recourir à la précarité

La crise économique et l’inflation des prix a provoqué un changement majeur dans notre rapport au travail. Aujourd’hui, même avec un ou plusieurs diplôme, il peut être difficile pour certains de trouver un emploi stable. Le fait que OnlyFans soit en plein boom aux Etats-Unis n’est pas une coïncidence. Pour les jeunes américains qui veulent financer leurs études, une question se pose. Est-il préférable de travailler à mi-temps dans un fast-food ou un magasin et gagner moins que le SMIC, ou de travailler à son compte et potentiellement se faire triple le salaire ? Le recours au travail du sexe pour financer ses études ou rembourser des dettes n’est pas une pratique nouvelle. Aux Etats-Unis, beaucoup de jeunes femmes deviennent strip-teaseuses lorsqu’elles commencent l’Université. Leur revenu leur permettent de réduire leurs dettes, ou de les rembourser plus tôt que d’autres.

OnlyFans au sein d’un renouveau social et économique

La vague progressiste que les nouvelles générations ont apporté change doucement notre vision du travail du sexe. Le courant du féminisme libéral assimile la normalisation du travail du sexe à l’émancipation sexuelle des femmes. Qu’elles soient des actrices de films pornos, des prostitués ou des cam-girls, le fait qu’elles obtiennent un profit de leur activité sexuelle signifierait qu’elle reprendraient pouvoir sur leur sexualité. Au lieu d’être utilisées et dégradées par le système patriarchique, c’est elle qui exploitent ce système, et s’émancipe financièrement.

Photo par chloe s. provenant de Unsplash.

Néanmoins, pour les plus conservateurs, et d’autres tranches de féminisme, la popularisation d’OnlyFans n’annonce rien de bon. Selon les féministes radicales, la normalisation du travail du sexe ne bénéficie pas les femmes. Cela n’aide en rien la cause féminine, puisque ça incite encore plus leurs hypersexualisation. Le travail du sexe mettrait un prix sur leur corps, et participerait à normaliser encore plus leurs objectification dans la société. En fait, ça ne ferait que valider la misogynie qui existe déjà dans notre société. En général, que ce soit sur OnlyFans ou PornHub, le débat sur la pornographie divise.


Lire également : Le consentement sexuel doit être libre et éclairé !


La carrière OnlyFans : un pari risqué ?

Pour gagner de l’argent grâce à OnlyFans, il ne suffit pas de se créer un compte et diffuser ses photos. Il faut d’abord avoir une certaine notoriété sur d’autre réseaux sociaux. En effet, le but est d’avoir un certains nombres de fans fidèles, qui dépenseraient régulièrement de l’argent pour accéder à un contenu spécial ou personnalisé. Sans ses fans, ils est difficile de se créer une audience fidèle, et donc un salaire décent. De plus, OnlyFans prend une partie des gains.

Du plus, utiliser cette plateforme vient avec certains risques. La youtubeuse Trisha Paytas, une des créatrices les plus connue du site, a averti du danger des stalkers. En effet, certains fans qui désiraient une relation encore plus personnelle avec elle ont commencé à la harceler. OnlyFans poserait donc un problème en terme de protection de ses utilisateurs. Trisha a aussi avoué que certaines de ses vidéos OnlyFan s’étaient retrouvées sur PornHub. Il font donc qu’elle paye une importante somme d’argent tous les mois pour protéger son contenu. Tout le monde n’aurait pas les moyens de dépenser une telle somme d’argent.

Photo de la youtubeuse Trisha Paytas. Source : Twitter.

Enfin, avant de se lancer sur ce site, il faut d’abord prendre conscience que cette carrière pourrait poser problème pour être embaucher en entreprise dans le futur. Le travail du sexe en ligne peut devenir un boulet pour ceux qui souhaitent se mettre en avant dans le monde du travail. Pour cette raison, certains utilisateurs d’OnlyFans ne montrent jamais leur visage, ou de signes distinctifs, comme des tatouages, des cicatrices…

Les mœurs de notre société changent. Le manque de respect des droits des travailleuses et travailleurs du sexe devient de moins en moins toléré. Nous sommes de plus en plus sex-positive. La montée en popularité d’OnlyFans nous pousse encore à repenser notre vision des choses, comme la question de la place de la pornographie au sein du mouvement féministe.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.