fbpx

Le corset minceur : une tendance nocive pour la santé qui influence toute une génération ?

Le corset connu de tous, porté comme sous vêtement au 16ème siècle,  il s’est transformé avec le temps en un outil minceur. Un bout de tissu aux promesses miracles. La nouvelle génération se l’est réapproprié en un objet incontournable dans la quête du corps idéal .  Des magasins spécialisés le déclinent en différents coloris, matières. C’est un véritable marché qui prône la façon contemporaine de le porter. Mais alors quel est l’impact et l’influence sur la société de ce fameux corset minceur ?

La vision idyllique que l’homme a du corps de la femme peut être expliqué par le désir du côté maternel  : une poitrine généreuse en ce qui concerne l’allaitement, des hanches larges pour l’accouchement. Une réponse physiologique peut être alors apportée. A l’époque, dans plusieurs  œuvres étudiées, le point commun lié à la beauté féminine vue par les hommes est la finesse de la taille. Le ventre plat serait un marqueur de bonne forme et de hauts niveaux d’hormones sexuelles, comme les œstrogènes.

Beaucoup de femmes s’entraînent à affiner leur taille, souhaitant une silhouette en sablier, en « 8 ». Cette forme est considérée comme la plus proportionnée et flatteuse qu’une femme puisse avoir. Le port de corset minceur permet d’obtenir une forme de sablier en serrant la taille et en accentuant les courbes des hanches et du buste.

Kylie Jenner et son corset minceur.
Kylie Jenner

Les jeunes conditionnés par la société qui nous entoure

Les filles de téléréalités, les influenceuses et précisément l’icône Kylie Jenner, portent toutes un corset et le  promeuvent. Attirant de nombreuses femmes de grâce à  leur notoriété qui séduit davantage. Poussant les jeunes filles a vouloir leur ressembler, certaines dorment toute la nuit avec le corset sans se préoccuper de l’aspect dangereux du produit. Elles veulent ressembler à tout prix leurs idoles.  Cette déformation du corps aussi extrême ne peut être naturelle. Il faut donc arrêter d’endoctriner les jeunes filles qu’il faut grossir mais au bon endroit, en évitant de les complexer un peu plus davantage chaque jour ! Sur les réseaux sociaux , le défilé  de corps parfaits botoxés, liposucés vantant les mérites du corset . Le lipofilling, la liposuccion et la cryothérapie étant excessivement chers,  cet artifice paraît réunir tous les avantages. Cependant sur le long terme, qu’en advient-t ‘il ?

Une quête de la beauté qui peut être destructrice

On ressent très vite en le portant, un sentiment d’inconfort, des reflux acides, l’impossibilité de fumer,  une oppression,  ça complique la digestion , la  respiration . Par la suite, on peut également être victime de problèmes dorsaux et musculaires. En outre, il peut aussi blesser les organes internes. Sous l’effet de la compression, l’estomac et les intestins remontent et viennent endommager le foie, la rate et les reins. De plus, cela a un effet psychologique pervers. Souffrir pour être belle n’est pas un dicton fait pour remettre sa santé en cause.

Les impacts sur la nouvelle génération

Lucile Macbernik dans la famille pirate
La famille Pirate.

Les jeunes filles sont entourées par les dessins animés ou les personnages principaux féminins ne sont plus toutes fines. En effet elles ont bien grossi, mais encore une fois seulement à des endroits bien placés. Le rap également promeut de façon plus ou moins vulgaire une morphologie impossible à atteindre. Ainsi, les petites filles ont maintenant comme modèle féminin des corps disproportionnés et soi-disant mieux formés les uns que les autres. Dès le plus jeune âge, la société confronte en permanence les jeunes filles a l’idéal d’un corps difforme ce qui crée des complexes .

Comment prendre de la distance par rapport à ce cliché qui nous entoure et sur lesquels les hommes fantasmes? Tant d’exigences envers la femme, ses droits et ses devoirs mais également sur le paraître. Nous évoluons dans un monde où l’on fait passer en priorité l’apparence et le cliché d’une femme aux hanches larges, à la taille fine, une poitrine bien ferme et des fesses énormes. La soumission à cet idéal paraît incontournable . Le désir de l’homme, ses fantasmes guident-ils le choix de la femme à propos de son physique ?

6 Comments
  1. Très bon article. Très intéressant dans son ensemble. Il est important aujourd’hui de souligner cet aspect du « souffrir pour être beau » en mettant en avant les risques. Il faut aussi souligner les impacts des « stars des réseaux » qui mettent en avant des produits, qu’ils n’utilisent pas bien sûr, qui veulent faire croire à des recettes miracles fausses.
    Bravo pour cet article, excellent et complet !

  2. Merci pour cet article. Il est vrai qu’il est important de souligner que la femme est soumises à un tas d’exigences et ce genre d’alternatives telles que le corset peut faire penser qu’il s’agit d’une solution miracle alors que pas du tout!

  3. Souffrir pour être belle, c’est tout à fait ça. Mais est ce que la beauté c’est vraiment ça ? La beauté des uns n’est pas la beauté des autres. Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure…

Leave a Reply

Your email address will not be published.