fbpx

Interview avec Claire Despagne : créatrice du 1er complément alimentaire à boire anti-âge

Compléments alimentaires Day+, de la marque D+ for care.

À la recherche d’une marque de compléments alimentaires 100% naturelle, française et accessible ? Passionnée et ambitieuse, Ô Magazine a interviewé pour vous Claire Despagne, créatrice du 1er stick à boire anti-âge et anti-imperfection. D+ for care est une marque qui pourrait vite vous plaire !

1 – Comment vous est venue l’idée de créer votre marque de compléments alimentaires ?

Claire Despagne : Mon envie de créer cette société répond à 15 années de consommation personnelle de compléments alimentaires. J’ai adoré en tester de nombreux, et je suis arrivée à me poser la question : y aurait-il une manière de révolutionner les usages en rendant la prise de compléments alimentaires plus agréable et plus facile ? Ainsi, démocratiser les compléments alimentaires autour de moi, en rendant leur prise super sympa pour qu’on ai tous, finalement, envie d’en prendre. Les compléments alimentaires sont archaïques, n’ayant pas évolués depuis de nombreuses années, mon but était de révolutionner ça : rendre les compléments alimentaires modernes. C’est comme ça qu’est né Day+, le stick à boire anti-âge et anti-imperfection, le premier produit de la marque D+ for care. Cette idée a été une évidence pour moi ! Il faut que les compléments alimentaires restent un geste de plaisir !

2 – Comment ce stick anti-âge fonctionne, comment faut-il le prendre ?

Claire : Day + se prend comme un petit filou ! Il réunit 5 actifs anti-âge et anti-imperfection dont la peau a besoin. Surtout, il se prend avec plaisir car a un goût agréable ! La première chose quand on prend des compléments alimentaires c’est d’être rigoureux ! Ne vous attendez pas à avoir des résultats dans les 2 ou 3 semaines, c’est un travail qui se fait dans le temps. Donc prenez-le TOUS les matins, de préférence à jeun, sur des périodes de 3 mois minimum. À prendre évidemment en parallèle d’un mode de vie sain. Comme son nom l’indique c’est un complément, il ne remplace pas une bonne alimentation et une bonne nuit de sommeil.

3 – À partir de quel âge conseillez-vous de prendre le complément alimentaire Day+ ?

Claire : Nos consommateurs ont à partir de 27-30 ans. Notre produit est génial contre l’acné donc pour les adolescents il est aussi efficace. En général, nous le conseillons à partir de 30 ans, dans le but de retarder les signes de vieillesse. Le stick fonctionne donc à la fois pour la prévention et pour l’action. Le but : reprendre le contrôle sur votre beauté et votre bien-être. 

4 – Qu’est-ce que la nutricosmétique ?

La nutricosmétique, c’est tout simplement les compléments alimentaires pour la beauté

Claire : C’est tout l’univers des ingrédients, des nutriments qui vont pouvoir agir sur la peau, sur sa texture, son élasticité, sa fermeté etc, mais aussi la santé et la vitalité des cheveux et des ongles. Donc, la nutricosmétique c’est tout l’univers des compléments alimentaires dédiés à la santé et la beauté.

5 – Votre création incite-t-elle plus de femmes à prendre des compléments alimentaires pour leur beauté, en complément de produits à appliquer directement sur la peau ?

Claire Despagne : Bien-sûr, je constate une évolution importante depuis trois ans en ce qui concerne la prise de conscience des clientes sur les compléments alimentaires ! Tous les indicateurs aujourd’hui pointent vers eux. Ce qui explique la croissance hallucinante de mon entreprise. Mais attention : on a à la fois besoin de compléments alimentaires pour nous nourrir de l’intérieur, tout autant que les cosmétiques ! Les compléments alimentaires ne remplacent pas les crèmes hydratantes et autres soins à appliquer directement sur la peau.

Prenez soin de votre peau de l’extérieur comme de l’intérieur !

6 – Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel, comment vous en êtes arrivée à devenir créatrice d’une nouvelle marque ?

Claire : Avant de me lancer dans entrepreneuriat et le bien-être, j’ai travaillé sur les marchés financiers de Londres pendant sept ans. Mon parcours d’études fut très centré sur les maths, l’économie, le business, réalisé en école de commerce et à l’université. J’ai toujours su que je voulais devenir cheffe d’entreprise. J’ai attendu le bon moment pour moi pour quitter ma carrière en finance. Je suis donc rentrée à Paris dans le but de me consacrer pleinement à mon projet de compléments alimentaires. Les années d’études m’ont préparé à ça, mon entreprise a donc été la suite logique !

Claire Despagne, fondatrice de la marque de compléments alimentaires D+ for care.
Claire Despagne – D+ for care

7 – Quand est né votre passion pour le bien-être et la santé ?

Claire : Cette passion est chez moi depuis toujours ! J’ai un parent dans le corps médical et un autre qui est professeur de sport. Depuis petite, moi et ma famille avons toujours eu une alimentation très saine ainsi qu’une pratique sportive régulière. Les compléments alimentaires et la nutrition ont été la base de mon éducation. Tous les matins, avant de partir au collège et au lycée, je buvais mon jus de grenade anti-oxydant. C’était tout à fait normal pour moi !

8 – Quels sont vos hobbies à côté de votre travail ?

Claire : Je dois avouer que depuis trois ans je n’ai plus de vie à côté de D+ for care. D+ est mon travail mais aussi ma passion. J’ai donc décidé de consacrer toute mon énergie à ce projet. C’est un choix. À côté de ça, je vis comme tout le monde : je sors, je mange au restaurant, je voyage etc. J’aime profiter de la vie !

9 – Comment avez-vous vécu la création de votre entreprise ? Y-a-t-il eu beaucoup de problèmes ?

Claire : Dans l’aventure entrepreneuriale, les problèmes ne s’arrêtent jamais vraiment ! Le début est très difficile, comme pour la construction d’une maison, il faut poser les fondations. En ce qui me concerne j’ai passé un an et demi sur mon produit, sans partager, sans communiquer avec l’extérieur. J’ai eu des doutes. Le plus dur est de s’accrocher à sa conviction, surtout être sûre de ses convictions. Toute révolution est d’abord critiquée avant d’être acceptée ! Il ne faut donc pas se laisser abattre. Aujourd’hui, tout le monde trouve normale mon entreprise de compléments alimentaires, mais au début ceci choquait les gens que je quitte la finance pour le bien-être ! Le plus difficile est donc de se dire : j’ai une bonne idée, et je vais l’amener jusqu’au bout.

Une entreprise c’est comme un enfant : petit enfant = petits problèmes, grand enfant = grands problèmes

10 – Avez-vous ressenti plus de difficultés en tant que femme ?

Claire Despagne : J’ai la “chance” d’être une grande compétitrice, d’avoir un côté agressif, je sais me défendre pour que mon entreprise de compléments alimentaires marche ! Je ne me laisse pas influencer ou abattre par la misogynie. Et c’est vraiment important car, en effet, c’est un combat au quotidien ! Les femmes doivent plus que jamais se battre. Nous ne sommes pas prises au sérieux au début, c’est une réalité et c’est bien triste. Mon conseil : continuez de mener vos combats ! Il faut que ça continue de changer. C’est également important d’être soutenue dans son cercle proche, aussi par les hommes. On n’a pas de problème à voir sa femme s’épanouir quand on est bien dans ses baskets !

11 – Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux femmes entrepreneurs aujourd’hui qui tentent de monter leur entreprise ? Des conseils ?

Claire : Pour tous les futurs entrepreneurs, femmes comme hommes : vous y passerez tellement de temps, alors choisissez quelque chose qui vous passionne vraiment ! Pour les femmes en particulier : être attentive à votre environnement, être lucide. Mais aussi arrêtez de douter de vous, vous savez tout faire ! Arrêtez de vous remettre en question en permanence. Ayez confiance en vous, et tracez votre propre route !

Mon message aux femmes : osez, personne d’autre que vous ne sait mieux que vous-même

12 – Vous avez choisi le 100% naturel et fabriqué en France, était-ce une véritable difficulté ?

Claire : En réalité, au départ je ne me suis pas du tout posé cette question. J’ai fait de la qualité car ça me tenait à cœur. Je me suis tout de suite dit : le prix en découlera. Aujourd’hui les femmes connaissent le prix des bonnes choses donc ça marche. Acheter un produit de qualité comme bas de gamme : le consommateur fait le choix qu’il veut. Nous, nous restons totalement transparents.

Vous avez créé DODO, le spray pour le sommeil, et ALOHA, les compléments alimentaires pour le soleil :

13 – Avez-vous l’intention de poursuivre le développement de votre marque en créant de nouveaux compléments alimentaires ?

Claire : Effectivement, mon idée est de continuer à créer des compléments alimentaires inspirés de ma vie, des difficultés que je rencontre, des problèmes que j’ai envie de résoudre. Je veux des produits dont je sois 100% fière. J’ai certes sorti trois produits en deux années d’expérience, ce qui n’est pas énorme, mais toutes les bonnes choses prennent du temps ! Il y a en effet d’autres compléments alimentaires qui vont arriver mais à un rythme qui nous permet d’être hyper serein et précis dans nos choix.

14 – Selon vous, la nutricosmétique est-elle l’avenir beauté de la femme ?

La nutricosmétique est un pouvoir sans limite

Claire : Oui, je pense que la nutricosmétique est l’avenir beauté de la femme. L’alimentation et les compléments alimentaires sont essentiels dans une routine beauté ! Pour moi, la tendance qui va se confirmer c’est : une part plus importante d’utilisation des compléments alimentaires, et une routine cosmétique allégée, plus précise, pour de meilleurs résultats. Donc oui, le complément alimentaire a un bel avenir devant lui. 70% de la beauté de la peau viendra des compléments alimentaires. Les 30% restant viendront de votre routine cosmétique.

15 – Avez-vous d’autres projets professionnels en tête, autre que D+ for care ?

Claire Despagne : J’ai un million de projets en tête, mais aujourd’hui je me concentre surtout sur les compléments alimentaires de D+ for care. L’essentiel est d’abord de mettre mon énergie au service de ce premier projet. Le reste, on verra plus tard !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.