fbpx

L’égalité des droits homosexuels : l’histoire d’un combat

Si Marc Jacob, Ellen DeGeneres ou Jodie Foster s’affichent aujourd’hui fièrement avec leurs partenaires du même sexe, il est difficile à croire que l’homosexualité avait été déclarée maladie mentale en 1990 par l’organisation mondiale de la santé ! Parce que la pédérastie a toujours existé, dépoussiérons les époques et découvrons l’incessant combat pour l’égalité des droits homosexuels.

Gay pride et droits des homosexuels
La Gay Pride et le combat pour les droits des LGBT

L’homosexualité : un combat qui ne date pas d’hier.

Prônant le culte de la beauté, les Grecs tout comme les pharaons, les Romains, et même les samouraïs aimaient se divertir avec de jeunes hommes. Sous prétexte de les former, les actes charnels s’exécutaient entre hommes, laissant les femmes à la procréation et l’éducation.

Sans être la cause direct du mouvement homophobe, la religion fait cesser cette période sodomiste et l’homosexualité devient une menace pour le repeuplement. 

Jusqu’au Moyen-Age, l’acte homosexuel nommé “ crime contre la nature”,  est puni d’actes innommables. En effet, il est question de castration, de bûcher, de lapidation et d’enterrement vivant.

Heureusement, les philosophes du siècle des Lumières remettent en question cette barbarie. Leurs influences permirent aux gays de s’octroyer des terrains tel le jardin des Tuileries …

Des actions longues mais réelles

Qu’en est-il aujourd’hui ?

72 pays sur 194 condamnent encore les actes homosexuels par la prison et la torture. 13 pays prônent la peine de mort. 

En 2019, le combat contre l’égalité des droits homosexuels est toujours d’actualité. Face à ces chiffres consternants, les victoires ne doivent pas être oubliées. 

De la première Gay Pride au “Mariage Pour Tous” adopté en 2019 à Taiwan, de nombreuses lois et mouvements continuent leur lutte vers la parité partout dans le monde.

Des étapes clés pour de grandes victoires

Avec le PACS créé en 1999 et le Mariage Pour Tous en 2013, la France ouvre les portes de l’union des couples lesbiens. Tout comme les Pays-Bas et la Belgique, presque 10 ans auparavant. Et ce, malgré les violentes manifestations d’opposition qui en ont découlé.

combat des droits homosexuels
Réponse aux opposants du Mariage Pour Tous

Depuis, de nombreux pays autorisent l’adoption homoparentale.

De plus, le Don du sang est enfin autorisé pour les homosexuels depuis 2016.

L’association de lutte contre l’homophobie voit le jour en 2000. Et depuis 2003, une loi réprimande les propos homophobes autant que les antisémites et racistes.

Enfin, la récente dépénalisation en Inde courant 2018 est un bel exemple d’espoir pour les années à venir.

Les mentalités évoluent aussi dans les religions

Même si le sujet demeure sensible auprès des religieux quels qu’ils soient, certaines de leurs démarches méritent d’être soulignées.

L'homosexualité dans la religion
L’homosexualité au sein de la religion
  • Depuis 2012, un imam gay accueil les homos et hétéros dans sa mosquée de Paris.
  • Depuis 2013, les prêtres gays peuvent devenir évêques dans les églises anglicanes d’Angleterre
  • En 2014, la hiérarchie judaïque soutient le coming out d’un rabbin aux USA.
  • En 2015, l’assemblée des évêques adopte un texte précisant que chaque personne mérite le respect, peu importe sa tendance sexuelle.

L’homosexualité: les préjugés demeurent

“Porteur du Sida” ou “maladie mentale”, l’homosexuel est passé par de nombreuses luttes face aux préjugés et jugements infondés. Alors qu’aujourd’hui, l’orientation sexuelle se diversifie dans de nombreux pays , le quotidien n’en est pas moins difficile.

Dans le sport, les choix professionnels ou même l’attitude, le style de vie et les comportements sont toujours facilement jugés. 

Des insultes homophobes dans les stades, les stéréotypes des métiers féminins pour les hommes gays , à l’inverse, des professions de “bonhomme” pour les lesbiennes, et même le refus de louer un bien… Ces allusions ne sont rien comparées aux nombreuses agressions homophobes recensées* et aux conflits familiaux qui peuvent briser une vie. 

Car même si les lois et associations les protègent de ces actes, officieusement, nombreux vivent leur tendance sexuelle cachée.

Droits des homosexuels de s'aimer
Vivons heureux, vivons cachés

*Le rapport 2018 de SOS homophobie inscrit une augmentation de 15 % de témoignages d’actes homophobes en France, allant jusqu’à une agression par jour. 

S’il est encore difficile de déclarer son homosexualité aujourd’hui, les combats menés à travers les années permettent aux gays et lesbiennes de se faire accepter de plus en plus. Encore 50 % de Français homophobes dans les années 80, ils ne seraient plus que 15 % aujourd’hui**. Plus que tout, le combat pour les droits des homosexuels doit continuer et cela passe aussi par le soutien des hétéros. Victime ou témoin d’actes homophobes? Appelez le 01.48.06.42.41

Le sujet vous intéresse ? Lisez cet article

** Selon Enquête Valeurs

Cindy Cauchy

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.