Avec GEEV, vous ne gaspillerez plus jamais ! Originaire de Bordeaux, l’application fut créée en mars 2017. Son objectif ? Favoriser le don et la récupération d’objets entre particuliers.

Avec GEEV, « donner, c’est gagner ».

« Donner, c’est gagner. » Tel est le slogan de GEEV. Son principe ? Réhabiliter le don entre particuliers. Créée en 2017, Hakim Baka et Florian Blanc sont les fondateurs de startup installée à Bordeaux. Depuis ses débuts, plus d’1,5 million d’utilisateurs font partie de l’aventure GEEV. Aujourd’hui, on estime à 9 milliards de tonnes le gaspillage d’objets potentiellement réutilisables. Face à ce phénomène inquiétant, GEEV entre en piste pour endiguer le problème.

Pour ce faire, l’application propose son triangle vertueux au profit du don. Ses points cardinaux ? La diminution du gaspillage, faire plaisir au consommateur et créer du lien social entre les personnes d’une même ville. Gratuit, solidaire et bon pour l’environnement : tels sont les mots d’ordre à retenir.

Comment cela fonctionne ? Plus on fait un don, on reçoit un crédit pour acquérir un objet de notre choix. Le but ? Instaurer une dynamique positive entre tous les abonnés. De fait, cela permet de garder un flux important avec un renouvellement constant des articles proposés. Un réel numéro d’équilibriste auquel GEEV doit s’astreindre. Entre gestion de la dynamique et demande des utilisateurs et futurs propriétaires des objets. En définitive, l’application arrive à maîtriser cette articulation complexe qui est aussi en corrélation avec sa stratégie.

En effet, son modèle économique est solide grâce à la publicité des annonceurs. C’est un élément important à souligner dans la mesure où ce dernier permet la gratuité des objets. De plus, les partenaires de GEEV sont des entreprises également engagées dans la lutte contre le gaspillage. En somme, un point de convergence est atteint entre leurs intérêts et les abonnés soucieux de donner une seconde vie aux objets ou aliments.

Fini le gaspillage… alimentaire ! Depuis juillet 2019, GEEV s’est diversifié en se lançant dans le don d’aliments. On estime à dix millions de tonnes de nourritures jetées par an en France. De fait, une réelle prise de conscience est nécessaire afin d’endiguer ce phénomène néfaste.

GEEV, une application aux perspectives multiples

GEEV est dotée d’une forte présence numérique. De fait, 1,5 million de personnes sont utilisatrices de l’application. On compte 60 000 visites uniques quotidiennes et 150 000 annonces publiées par mois. En 2018, une levée de fonds de trois millions d’euros a eu lieu. En ce sens, la startup démontre son succès. Une réussite à pérenniser pour l’entreprise qui entend bien élargir sa toile.

Ses perspectives ? Premièrement, élargir son audience. Pour l’instant, le public majoritaire est le suivant : jeune, urbain et plutôt féminin à hauteur de 60%. En partant de ce postulat, il y a une volonté de diversifier la cible pour toucher un large public. De fait, des actions sont mises en place pour faire du don d’objet un geste quotidien grâce aux réseaux sociaux notamment. Une démarche stratégique qui dessine également en creux une volonté de s’implanter dans le monde. Déjà implanté au Canada dans les villes de Montréal et de Toronto, GEEV compte poursuivre son développement en Amérique du Nord. Un choix loin d’être anodin dans la mesure où les municipalités du continent facturent les foyers pour débarrasser les encombrants. Dans un même ordre, l’entreprise bordelaise ambitionne aussi des lancements en Europe. En Allemagne et au Royaume-Uni. Le but à terme ? Inciter le consommateur à avoir le réflexe GEEV. Moins gaspiller pour protéger la planète et créer du lien social grâce à l’entraide de la communauté.

N’attendez plus : téléchargez de ce pas l’application GEEV ! En faisant ce geste, vous protégerez la planète en évitant le gaspillage grâce au don.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.