fbpx

Films d’horreur : pourquoi en regarde-t-on ?

Films d’horreur : pourquoi en regarde-t-on ?

Avez-vous déjà regardé un film d’horreur ? Aimez-vous cela ? Ce genre cinématographique est autant adoré par certains qu’incompris par d’autres. Malgré ces opinions à priori opposés, on vous en dit un peu plus sur les raisons de votre goût pour l’horreur.

Le 7ème art occupe aujourd’hui une place importante dans nos vies. Cependant vous êtes-vous déjà questionné sur la nature de votre enthousiasme à son égard ? En effet, il est évident que chacun d’entre nous puisse répondre d’une façon différente à cette interrogation. Pourtant, quoi qu’on en dise, un film a un but que chaque individu peut percevoir d’une façon singulière. Cela peut être pour vivre une expérience au travers d’émotions, en versant des larmes devant un film dramatique par exemple. L’envie de visualiser un film peut aussi provenir d’une volonté de s’enrichir sur le monde qui nous entoure. Mais aussi d’avoir des réponses à des questions. Tout comme le spectateur peut être simplement désireux de voyager au travers de belles images ou s’en servir comme un moyen de distraction.

De ce fait, qu’est-ce que le genre horrifique peut-il apporter ? Comment sommes-nous amenés à prendre du plaisir devant ce divertissement déviant qui éveille chez certain le mépris ?

L’horreur aux seuils de nos lits

Naturellement, nous pensons que les histoires terrifiantes abordées dans ces films ne sont connues que des grands. Pourtant, lorsqu’on y réfléchi on constate que nous y faisons face depuis des années. Bien entendu, si les images ne sont pas aussi effroyables que celles proposées à l’écran, les aventures fictives de nos livres d’enfance font elles aussi l’objet d’effroi. Effectivement, le sentiment de peur créé par les réalisateurs nous a déjà traversé par le biais de nombreuses autres figures monstrueuses. On pense par exemple aux sorcières, aux créatures terrifiantes ou bien même au grand méchant loup. Ainsi, on constate que dès notre plus jeune âge nous façonnons notre goût ou notre ressentiment pour l’horreur. Les films d’horreur sont donc la continuité des histoires dans notre vie d’adulte qui ont bercé notre jeunesse.

Les films d’horreur, une expérience sensorielle intense

A priori, si l’on regarde un film d’horreur c’est sans doute pour se faire peur et ressentir des frissons. Cependant, pourquoi ressentons-nous ce besoin de connaître cette émotion qu’habituellement nous tentons d’éviter ? Qu’est-ce que cela provoque réellement chez nous ? Lorsque l’on visualise un film et que nous sommes à la recherche d’expériences fortes, l’épouvante semble être le plus apte à répondre à nos attentes. En effet, la peur est le sentiment le plus intense ressenti par l’être humain. Ainsi, ressentir cette émotion au travers d’une distraction, est ce qui nous stimulerait le plus. Notamment par la création d’adrénaline.

Néanmoins, l’horreur permet d’innombrables autres choses pour celui qui le regarde. Le spectateur, par le simple fait d’en être un, peut jouir de la violence sans l’exercer sur autrui. De ce fait, il peut purger ses pulsions inconscientes qui relèvent du fantasme sans être mal-vu par la société. On parle souvent de catharsis (abordée par Aristote) qui signifie purifier son âme en regardant une mise en scène. De plus, malgré les diverses méthodes misent en place par le réalisateur pour terrifier le public (effets sonore, screamer, gore, etc…), cela reste de la fiction.

Assurément, le témoin de ces scènes angoissantes est lui en lieu sûr, blottit sous une couette ou assis sur un fauteuil entouré d’une foule. Il est donc confronté à la peur sans être en danger ce qui est extrêmement rassurant et plaisant. Sans oublier que l’être humain est curieux et qu’il aime découvrir des sensations inexpérimentées au quotidien. De plus, c’est un excellent moyen d’affronter ses angoisses et ses phobies et de surpasser ses limites.

Une réflexion sur notre société

Bien que les films d’horreur permettent une expérience individuelle, ils sont aussi réunificateurs puisqu’ils expriment des peurs communes à de nombreux individus. Ces films que certains évitent, sont en réalité une critique métaphorique de notre société. Ils parlent de sujets tabous. La peur n’est donc pas le but recherché mais un passage presque obligatoire pour concevoir des thèmes difficiles. À titre d’exemple, dans l’incontournable saga Saw, malgré le gore omniprésent, le véritable objet du film est la question du rapport à la mort et à la vie des êtres humains. Ou bien même dans Get out, qui nous propose une vision choquante et abject du racisme qui existe dans nos sociétés modernes. 

De plus, ils sont bien souvent inspirés de faits réels. On voit donc ici, une volonté d’exposer sous nos yeux ébahis une vérité qu’on nie mais qui existe (la folie, la mort, etc…). Shining l’illustre parfaitement. Dans d’autres cas, ce genre cinématographique peut simplement évoquer l’inconnu appuyé par les croyances culturelles répandues. On pense notamment au paranormal, ce qui intrigue le spectateur et l’invite à se faire son propre avis. Grâce à ses différents aspects du cinéma d’horreur, le public peut s’ouvrir à un questionnement que jusque-là, il refusait inconsciemment d’aborder.

Les films d’horreur sont donc un moyen de vivre des expériences fortes et de mieux appréhender le monde qui nous entoure. Nous sommes tous libre d’apprécier ou non ce genre de film particulier. Dans tous les cas, que l’on soit un adepte ou que l’on n’aime pas, cela résulte de la condition humaine à laquelle nous sommes tous confrontés. Et vous, dites-nous si vous aimer frissonner devant les scènes cultes du cinéma horrifique. N’hésitez pas à nous faire votre sélection des meilleurs films d’horreur, selon vous.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.