fbpx

Fashion Week : Versace crée la surprise pour son défilé

Une plongée sous marine dans des océans oniriques à la recherche de la cité perdue de Versaceapolis. C’est dans cet univers avant-gardiste, neptunien et numérique que nous emmène Donatella pour sa nouvelle collection. Une cité dévoilée où l’éternelle beauté, la force, et l’empowerement sont les mots d’ordre. La Fashion Week nous offre en exclusivité un allé sans retour dans la ville de Médusa signé Versace.

Retour sur le défilé de La Maison de Haute couture

La cité perdue de Versaceapolis 

Versace, inspiré par les fonds marins de la mythologie grecque se réinvente et réussi avec délicatesse, élégance et ingéniosité à courber les lignes droites de leur croquis. Tout en nous plongeant dans voyage aquatique où repenser la mode, la beauté, la femme dans toutes ses formes…courbes est un acte politique. Si bien que les mannequins de cette collection printemps-été ont reflété cet air d’empowerement. Entendez par là une prise de pouvoir pour s’affirmer, s’aimer et se faire reconnaître. Versace, essaierait t-il de faire passer un message ? La haute couture représente le glamour, la quintessence de la beauté, l’association souvent disharmonieuse entre son temps et ses aspirations. A l’ère du neo-féminisme, des réseaux sociaux, et de la révolution des standards de beauté. L’influence contemporaine de Versace se lit, se voit et se partage. 

Le chant des sirènes 

Une ville sans habitants serait une ville fantôme. A l’image d’Ulysse tenté par le chant des sirènes. Les choix artistiques sont encore une fois représentatifs des valeurs Versace, ses motifs uniques et facilement reconnaissables se déclinent à l’infini que personne ne peut y résister. Les couleurs pop, marquées et vivantes ( bleu, vert, orange, rose, jaune, mauve) accompagnent les coupes des vêtements rappelant coquillages, corail, ornements précieux, et autres merveilles sous marines. Si vous entendez sifflez vos oreilles, c’est l’hymne des sirènes qui vous envoute. Parmi elles, des modèles grandes tailles ont fait leur apparition dans cette cité idyllique où tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. 

Un nouveau monde

Precious Lee ajoute dans un post Instagram  : ” Ça a toujours été Versace pour moi. Reine Donatella, ton amour et soutien pour moi en ce moment est juste magique. Merci du plus profond de mon cœur d’avoir élever la barre haute. Je sais à quel point ça compte, et je le chérirai. Aucune petite fille noire peut dire que c’est pas possible, parce qu’on le peut. On a toujours été capables, quand tu restes vrai, tu réussiras. » 

Precious Lee défilant pour Versace pour la saison printemps-été.
Precious Lee, Versace SS21

D’autres mannequins grande taille comme Alva Claire, Jill Kortleve ont partagé la scène avec des grands noms tels Imaan Hammam ou Irina Shayk ou encore Adut akech

« Je voulais créer quelque chose de bouleversant, quelque chose qui reflète ce qui a changé en chacun de nous. Pour moi, cela signifiait imaginer un nouveau monde. Un monde fait de couleurs éclatantes et de créatures fantastiques ; un monde dans lequel nous pouvons tous coexister en paix. »

Donatella Versace

Qu’en pensez vous ? Est-ce le début d’une nouvelle ère ? La haute couture sera-t-elle prête à se positionner pour ce changement de mentalité. La diversité est-elle cœur de l’inspiration des créateurs, des artistes, rêveurs ?

Donatella pose avec ses mannequins pour son défilé de la saison printemps-été.

À suivre… on ne manquera de vous tenir au courant. 

Voici les meilleurs look choisis par la rédaction…Cling, cling, splash ? 

Imaan Hammam saison printemps-été
Imaan Hammam / Versace
Irina Shayk pour Versace saison printemps-été
Irina Shayk / Versace
Malika pour Versace pour la saison printemps-été
Malika / Versace

A lire aussi : Anna Wintour, souveraine de la mode

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.