fbpx

Entretenir ses pieds pour prévenir des douleurs

pied nu dans l'herbe
pied nu dans l’herbe

C’est le pied! Les beaux jours arrivent, tout vas bien. Nous sommes détendus moralement et physiquement. Il faudrait rester dans cet état toute l’année. Alors entretenons-nos pieds pour prévenir l’apparition de douleurs. N’oublions pas qu’ils nous supportent au quotidien.

Les pieds : notre base de support.

Il s’avère que rester debout, tenir en équilibre est un processus extrêmement complexe. En effet, ce processus fait intervenir les récepteurs de l’oreille interne, visuels et plantaires. Les récepteurs de l’oreille interne et visuels vont nous permettre de nous repérer dans l’espace. Enfin, les récepteurs plantaires vont permettre l’adaptation musculaire en fonction du terrain sur lequel nous sommes situés. Il est donc capital de surveiller l’état cutané, articulaire et musculaire de  nos pieds. Il en va de même pour effectuer une marche physiologique.

pieds au ciel, main sur la terre: le parfait équilibre
en équilibre

Les pieds : rôle capital dans la marche

Il est évident que les pieds sont majeurs pour effectuer une bonne démarche. Mais le fait de marcher n’est pas seulement de mettre un pied devant l’autre.

pieds dans le sable
marche dans le sable

En effet, comme l’équilibre, la marche est un procédé plutôt compliqué, qui est aujourd’hui bien analysé (J.A Lachant). Pour une bonne marche, les pieds doivent se dérouler correctement. Cela commence par une attaque talonnière en postéro-externe, puis un affaissement vers l’interne au niveau du médio-pied pour se terminer par les orteils. Le gros orteil permettra de donner l’impulsion permettant de passer le pied devant l’autre.

Ainsi la surveillance et l’entretien des pieds semblent évidents pour optimiser notre démarche.

Comment entretenir ses pieds ?

Après avoir échangé avec plusieurs pédicures-podologues, certains conseils peuvent avoir leurs utilités.

Le premier conseil sera d’effectuer une surveillance et une hydratation quotidienne. Ainsi, nous pouvons remarquer la présence d’hyperkératoses, de cors, de rougeurs… Ces éventuelles constatations laissent supposer des appuis plantaires anormaux. Or des appuis plantaires anormaux peuvent engendrer une mauvaise démarche et un équilibre défaillant.

Pour pouvoir y remédier il est nécessaire d’effectuer un soin de pédicurie qui permettra de pratiquer l’exérèse de ces pathologies plantaires. De ce fait, entre deux séances, l’application d’une crème hydratante au quotidien permettra de retarder l’apparition de cornes plantaires.
Cependant il est préférable d’éviter de mettre des corps gras entre les orteils car ce serait un facteur favorisant pour l’apparition de champignons.
Malgré tout, si ces pathologies réapparaissent rapidement, il sera préférable de corriger les appuis plantaires par le port de semelles orthopédiques après le bilan du podologue.

plante de pied d'un enfant sans pathologies plantaires
plante de pied intacte

Le second conseil se portera sur le choix des chaussures. La chaussure peut être source de conflits cutanés et provoquer des lésions. D’ailleurs, pour choisir une chaussure il est indispensable de vérifier l’absence de coutures en intérieure qui seraient responsables de frottements répétés et donc de lésions.

ideal pour le pied: la chaussure minimaliste séparatrice des orteils
chaussure minimaliste

Enfin il est conseillé d’effectuer un bilan annuel chez un pédicure-podologue pour vérifier l’état cutané et nos appuis plantaires.

En conclusion

La surveillance et l’entretien des pieds sont indispensables pour prévenir d’éventuelles douleurs. Les lombalgies, sciatiques… peuvent trouver leurs origines par des appuis plantaires défaillants. Alors n’hésitez à en parler à un professionnel de la santé que ce soit votre podologue ou votre médecin généraliste.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.