Endométriose : l’Assemblée nationale vote une résolution pour la faire reconnaitre comme Affection de longue durée (ALD)

L’Assemblée nationale a voté ce matin à l’unanimité une résolution qui reconnait l’endométriose comme Affection de Longue Durée (ALD).

C’était l’une des propositions phare de la gauche : reconnaitre l’endométriose comme Affection de Longue Durée (ALD). L’Assemblée nationale l’a fait voté à l’unanimité. La députée Clémentine Autain (LFI) a ainsi déposé une proposition de résolution ce matin. Celle-ci a été validée par tous les députés de l’hémicycle. Une reconnaissance importante pour toutes les femmes qui souffrent de cette maladie.

Macron et sa « stratégie nationale » de lutte contre l’endométriose

Le président de la République avait présenté le 11 janvier sa « stratégie nationale » de lutte contre l’endométriose. Alors que les derniers mois de son mandat approchent, Emmanuel Macron veut se reconnecter avec la grande cause du quinquennat. Dans une vidéo de six minutes publiée sur les réseaux sociaux, il plaide pour que l’endométriose soit traitée comme un problème de société et non comme celui des femmes uniquement. Le président de la République promet ainsi plus de moyens alloués à la recherche de cette maladie. Mais aussi une meilleure formation des professionnels de santé pour améliorer l’accompagnement des femmes.

« Pas de budget ni de calendrier » pour lutter contre l’endométriose

Face à cette annonce, l’opposition dénonce une “opération de communication vide” du président Macron sur un sujet important et grave. En effet, La France Insoumise (LFI) et Europe-Ecologie Les Verts (EELV) déplorent, via des communiqués de presse publiés sur Twitter, l’absence de plans concrets avec un budget et un calendrier précis.

Les oppositions de gauche plaident pour une prise en charge complète du traitement lié à l’endométriose par l’Assurance maladie. Mais ils demandent également une reconnaissance comme affection longue durée et également à un combat écologique pour réduire les perturbateurs endocriniens et polluants susceptibles de causer ou aggraver cette maladie.

Quant à l’association EndoFrance, elle se réjouit sur Twitter que le président de la République Emmanuel Macron s’empare de ce sujet mais « attend des mesures concrètes ». Cela fait plusieurs années que des célébrités comme l’actrice Laetitia Millot ou encore la chroniqueuse Enora Malagré sensibilisent à travers les réseaux sociaux et les médias sur cette maladie. En France, une femme sur dix souffre d’endométriose. Il s’agit de la première cause d’infertilité chez les femmes. Il faut en moyenne sept ans pour la diagnostiquer.

Laisser un commentaire

Ô Magazine
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
Autoriser tous les cookies
Enregistrer la sélection
Paramètres individuels
Paramètres individuels
Il s'agit d'un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Afficher les cookies