fbpx

En poudre, gélules, liquide, comprimés : comment consommer la spiruline ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
En poudre, gélules, liquide, comprimés : comment consommer la spiruline ?

Aliment traditionnellement consommé en galettes, la spiruline peut se prendre sur plusieurs autres formes. Cette algue bleue, consommée depuis l’antiquité, possède d’innombrables vertus pour la santé. En poudre, gélules, liquide ou comprimés : comment consommer la spiruline ?

Vous ne trouverez pas plus complet ! Extrêmement riche en bêta-carotène, en fer, en vitamine B12, en vitamine E (puissant antioxydant), en protéines, en minéraux et oligo-éléments ( calcium, phosphore, magnésium, zinc, cuivre), la spiruline est un concentré de vertus. Cette algue verte peut être consommée sous plusieurs formes. À chaque format son utilisation spécifique. Découvrez comment consommer la spiruline ?

La spiruline en poudre, facile à cuisiner

La spiruline est un aliment incontournable de la cuisine vegan. Sous la forme d’une poudre elle sera d’autant plus facile à intégrer à vos recettes. La composition complète de cette algue permet de combler les potentielles carences que peuvent entrainer une alimentation vegan ou végétalienne. Sachez que 100 grammes de spiruline séchée contiennent 57,5 grammes de protéines alors que 100 grammes de steak de bœuf cru contiennent environ 19,2 grammes de protéines ( soit 24 grammes pour la viande cuite, en raison de la perte d’eau lors de la cuisson).

Il y a ainsi proportionnellement plus de protéines dans la spiruline que dans la viande. Intéressant ! La spiruline n’a donc rien à envier à la viande. Pour les passionnés de musculation, sachez que même le poulet ne fait pas le poids. Attention tout de même à diversifier les sources de protéines en y associant des protéines issues de légumineuses ou de produits laitiers si votre alimentation le permet.

Les comprimés de spiruline, pratiques au quotidien

Comme mentionné par Nutri and Co, c’est la forme la plus pratique à consommer au quotidien d’un point de vue dosage et absence de goût. En plus de cela, les comprimés peuvent être transportés n’importe où et venir équilibrer votre apport à n’importe quel moment de la journée. Et ce, peu importe l’endroit où vous vous trouvez.

Attention, sous ce format là, à privilégier une composition pure. Parfois la spiruline accumule des métaux lourds, selon l’endroit où elle a été cultivée. Vous pouvez ainsi vous renseigner sur l’endroit géographique de conception du produit pour orienter votre achat.

La spiruline en liquide pour vos boissons

Pour les passionnés de smoothies, quoi de plus pratique que le format liquide ? En effet la forme liquide s’associe sans problème aux boissons. Seul problème, la teneur en glycérine. Pour optimiser la conservation d’un produit liquide, les concepteurs optent généralement pour l’ajout de glycérine, ce qui dénature le produit en lui apportant du sucre. De surcroît, le prix n’est pas toujours avantageux pour ce type de format. À vous de voir si vous aimez votre boisson sucrée !

En paillettes ou en pétales pour conserver le goût

Voilà comment les puristes aiment consommer la spiruline. Sous ces formats semblables à du thé, la spiruline conserve toute ses saveurs et garantie une expérience culinaire des plus naturelles, contrairement à un format comprimé par exemple. Cela signifie donc que les paillettes et les pétales conviendraient tout à fait à une personne férue du goût de cette puissante algue verte.

Comme convenu précédemment, la méthode de séchage à son importance dans la qualité du produit. Ici plus que jamais puisque l’algue va être consommée directement après son séchage. Pour choisir le meilleur produit, intéressez vous au temps de séchage. Plus le temps de séchage est court, meilleur le profil nutritionnel sera. Le format pétales est d’ailleurs généralement synonyme d’une spiruline qui a vite séchée du fait de sa petite épaisseur. Attention, que ce soit en paillettes ou en pétales, l’algue sera riche en goût, à vous de doser.

À lire également : Le nunchi ou l’art du bien-être coréen

Laisser un commentaire