fbpx

El Diablo, une chanson diabolique à l’Eurovision ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
El Diablo : une chanson diabolique à l'Eurovision ?

Elena Tsagrinou se prépare pour représenter Chypre à l’Eurovision 2021 avec sa chanson El Diablo. Ceci, malgré les réactions négatives du milieu religieux chypriote qui n’a pas pu empêcher la présentation du titre qu’il juge outrageant à l’égard de Dieu.

El Diablo est la chanson avec laquelle Elena Tsagrinou va représenter Chypre au concours Eurovision de la chanson en mai prochain. Un morceau déjà plébiscité par le public européen. En effet, depuis sa publication officielle sur YouTube le 8 mars dernier, la chanson a dépassé les 1,4 million de vues. De ce fait, sa popularité ne fait qu’accroître grâce à un rythme animé qui invite à la danse et un titre en espagnol qui apparaît dans le refrain… On voit bien pourquoi la chanteuse est comparée à l’ancienne participante Eleni Foureira et sa chanson Fuego en 2018.

À lire également : L’Eurovision, un concours prestigieux.

Post Instagram de la représentante de Chypre à l'Eurovision : Elena Tsagrinou.
Post Instagram d’Elena Tsagrinou, qui va représenter Chypre lors de la 65ème édition du concours de l’Eurovision avec sa chanson El Diablo.

Des réactions négatives dans le milieu religieux

Pourtant, l’engouement pour la chanson n’a pas été unanime. Dès sa présentation sur la chaîne nationale chypriote fin février, El Diablo a choqué un bon nombre de chrétiens conservateurs, ainsi que l’église du pays. Plus précisément, le texte aux allusions religieuses a été interprété comme blasphématoire, avec des paroles comme « I fell in love with El Diablo […] because he tells me I’m his angel » (Je suis tombée amoureuse du Diable […] car il me dit que je suis son ange) ou bien « It’s heaven in hell with you » (Avec toi, l’enfer devient le paradis). Ces polémistes ont reproché à la chanteuse sa volonté de faire passer un message corrupteur et diabolique. De plus, l’Église de Chypre a demandé une intervention de la part du gouvernement pour que sa participation soit annulée.

Le vrai message de El Diablo

Elena Tsagrinou a exprimé sa surprise à propos de cette interprétation, qui serait, selon elle, complètement fausse. La chanteuse a expliqué qu’il s’agit d’une chanson allégorique qui parle d’une femme enfermée dans une relation amoureuse toxique. En réalité, El Diablo ne serait que son amant abusif dont elle finit par se libérer. Elena Tsagrinou compare cette relation à une bataille entre le Bien et le Mal avec le Bien qui finit par l’emporter. De plus, elle a souhaité transmettre un message valorisant pour toutes les femmes et les hommes vivant des situations similaires.

Elena Tsagrinou interprétera El Diablo, lors de la première demi-finale, le 18 mai prochain dans une édition particulière à cause de la pandémie du Covid.

Laisser un commentaire