Devenir meilleure avec la programmation neurolinguistique

Devenir meilleure- Rêver

Intelligence émotive, pensée positive et créativité de l’action pour devenir meilleure. C’est ça le but de la PNL (programmation neurolinguistique) : effacer les anciennes croyances sur nous-mêmes, sur la société, sur l’argent. En gros, ça veut dire effacer tout ce qui est en train de saboter notre bonheur. Parce que pour avoir un futur lumineux, il nous faut améliorer notre présent. Arrêtons de voir pour croire. Commençons à croire pour voir !

Devenir meilleure : le défi de toute une vie

Combien d’entre nous, nous nous sommes posés la même question : comment puis-je arriver à devenir meilleure ? De fait, être la meilleure version de soi-même, est le défi d’une vie entière. Mais comment y arriver ? Quelles sont les voies pour comprendre et utiliser le secret d’une existence satisfaisante et heureuse ? Il est entendu que la science et la psychologie ont beaucoup progressé à cet égard. Cependant, les statistiques sur la dépression qui atteint chaque année beaucoup de gens, sont révélatrices.

Malgré la hausse de l’économie, malgré les succès des nouvelles technologies, l’homme moderne est toujours victime de l’angoisse et du manque de confiance en lui. Et cette façon de vivre sa propre vie, jour après jour, l’éloigne de son destin : être heureux. Et oui, parce que le but de chaque être humain n’est pas de souffrir, galérer pour décrocher un travail ou soutenir la famille, mais c’est d’expérimenter le bonheur.

La PNL, ou la programmation neurolinguistique pour s’en sortir

Dans un monde hyper informatisé comme le nôtre, le terme programmation neurolinguistique ne passe pas inaperçu. Pourquoi, en fait, choisir un mot comme programmation pour parler de bonheur intérieur, de développement personnel ? Parce que tout au long de notre vie, la famille, la société et les amis qui nous entourent, nous ont fait croire que la vie est synonyme de problème. Il nous faut, donc, une nouvelle programmation.

Devenir meilleure - mots positifs

Plus précisément, notre cerveau qui a été conçu d’une certaine façon, a besoin de nouvelles règles, de nouvelles perspectives pour enlacer l’organe le plus important de notre corps et de notre âme : le cœur. Notre cœur, en effet, est la patrie de nos vœux les plus profonds. Et ce n’est pas tout : dans notre cœur il y a la vérité que l’on s’obstine à cacher ou à effacer. Qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux de ma vie ? Qui je veux devenir ? Comment devenir meilleure ?

La PNL et l’ancienne pratique hawaïenne de l’Ho’oponopono pour devenir meilleure

La PNL, née dans les années 1970 aux Etats-Unis grâce aux études de Richard Bandler et John Grinder, a pour but de nous faire retrouver l’innocence de l’enfant. Quand on était enfant, il y avait peu de choses capables de nous effrayer. Et pourtant, ça semble un paradoxe : comment un enfant peut-il être beaucoup plus courageux qu’un adulte ? L’enfant est comme ça parce qu’il connait l’amour pour la vie et pour la découverte. Par ailleurs, il ne connait pas encore la douleur et la souffrance. Ce sont celles-ci qui causent la perte de confiance en soi et programment une certaine mémoire dans notre cerveau.

devenir meilleure - je peux

Si je suis attirée par le feu et j’essaie de le toucher, je me brûle. La mémoire de cet accident agit sur mon esprit en lui donnant une règle : « ne touche jamais plus le feu ». Si on étend cet exemple à la vie et aux rapports interpersonnels, lorsque je souffre à cause d’un amour, le souvenir de cette souffrance m’emmènera à refuser les relations futures. Effectivement, c’est l’instinct à survivre qui parle à notre cerveau, en faisant taire notre cœur. Cependant, c’est notre cœur qui détient la vérité. Si on essaie de reprogrammer les anciennes croyances de peur, en les remplaçant avec l’amour conscient de soi-même, on arrivera à devenir meilleure.

Les bases de la PNL et de l’Ho’oponopono

Accepter, pardonner, remercier. Nous pouvons réassumer dans ces trois mots les bases de la PNL et de l’ancienne pratique hawaïenne de l’Ho’oponopono. Quand on a un problème, on n’a pas l’habitude de le considérer tel une opportunité. Normalement, un problème est un problème et il nécessite au plus une solution. Et si la façon de regarder un souci serait-elle un souci ?

devenir meilleure - la joie

On pense que réduire le tout, les petites et les grandes angoisses de la vie à la pensée positive, est irrespectueux. Toutefois, la créativité de la pensée et ensuite, celle de l’action, peut littéralement nous sauver la vie. L’Ho’oponopono, né grâce à la guérisseuse hawaïenne Morrnah Nalamaku Simeona, affirme que pour devenir meilleure il faut s’assumer complètement. En effet, son mantra qui récite comme ça « Désolé ! Pardon ! Merci ! Je t’aime ! » veut dire exactement ça.

« Désolé ! Pardon ! Merci ! Je t’aime ! » : un mantra pour devenir meilleure

Devant un problème ou une situation de stress, à travers ce mantra nous nous assumons : nous ne sommes pas la cause du problème, mais nous sommes responsable de sa résolution. Plus précisément :

Désolé : c’est le moment où nous reconnaissons notre responsabilité envers le problème. Nous décidons, en effet, de changer la mémoire de la souffrance qui nous veut déprimés et inactifs ;

Pardon : nous demandons pardon pour nos anciennes croyances à cause desquelles nous détestons l’argent, les relations amoureuses et l’engagement actif dans notre vie ;

Merci : c’est le premier pas vers la nouvelle conception qui héberge dans notre cœur. Remercier d’avance pour une chose qui n’existe pas encore, aide à la matérialiser ;

Je t’aime : mot d‘ordre, amour. Si remercier d’avance est une façon puissante de créer des nouvelles choses, aimer est encore plus important. L’amour est la clé pour chaque chose, pour la vie familiale, celle amoureuse, pour le travail et de même, pour la santé.  

Répéter ce mantra lorsqu’on vit une situation de malaise, nous aide à détruire des années d’éducation qui nous ont éloignés de notre bonheur. C’est un parcours long à faire et peut-être difficile aussi, mais c’est un moyen pour devenir meilleure et vivre, finalement, dans la joie.

Si vous aussi les filles, vous avez déjà connu ces philosophies, nous avons hâte de lire vos témoignages dans les commentaires !

Bannière O mag
Sara Jay De Rosa

Italienne née en 1987. J'ai une licence universitaire en Lettres Modernes et je travaille comme rédactrice depuis 2012. J'adore l'art, la culture, la musique et surtout l'écriture. J'ai étudié la langue française et le web-marketing à Paris où je travaille comme rédactrice/traductrice bilingue française.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.