fbpx

Dépendance : aider les aidants avec l’appli FamyHelp d’Agnès Dupuy

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Dépendance : aider les aidants avec l’appli FamyHelp (Agnès Dupuy)

Tous concernés par le vieillissement accéléré de la population ? Aujourd’hui, on estime que le nombre d’aidants s’établit à 11 millions de personnes en France. Demain, en 2030, un Français sur quatre sera devenu aidant ! Mais au fait, qu’est-ce qu’un aidant ? Il s’agit d’un non-professionnel qui vient en aide de manière régulière à une personne dépendante. Avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer ! Pour venir en aide aux aidants et briser leur sentiment d’isolement, Agnès Dupuy a imaginé l’application FamyHelp. Cette dernière est conçue comme une source d’informations inestimables à l’attention des aidants, tout en jouant le rôle d’un réseau social spécialisé. Nous avons rencontré Agnès pour qu’elle nous en dise davantage…

Aujourd’hui âgée de 40 ans, Agnès Dupuy en avait seulement 24 lorsqu’elle a créé sa première société d’aide à domicile. Elle s’adressait alors déjà aux personnes âgées et/ou en situation de handicap, dans la région lyonnaise. « J’ai donc commencé l’aventure de l’entreprenariat assez tôt », s’est-elle souvenue. « Nous étions à l’époque l’une des toutes premières sociétés privées à proposer ce type de services. C’était en 2005, au lendemain de la canicule de 2003. Le marché s’ouvrait à peine et il y avait déjà d’énormes besoins de la part des seniors ».

Avec aujourd’hui six agences dans la région lyonnaise, deux dans l’Isère, cette expérience lui a permis d’être au contact de ce qu’on appelle aujourd’hui les aidants. Le terme désigne les membres de la famille, des proches, qui aident les seniors à bien vieillir chez eux. Leur aide recouvre un large éventail d’activités quotidiennes : administratives, affectives, familiales, etc. Un aidant, cela peut être un conjoint, les enfants ou les petits-enfants, mais aussi les neveux et nièces, jusqu’aux voisins, amis, etc. Agnès a ajouté : « outre cette activité, je développe depuis 2019 FamyHelp. Il s’agit d’une application à l’attention des aidants qui eux-mêmes s’occupent des personnes âgées et/ou en situation de handicap ».

Dépendance : aider les aidants avec l’appli FamyHelp (Agnès Dupuy)
Agnès Dupuy (c) FamyHelp

Les chiffres de l’aidance

Sur les onze millions d’aidants que compte notre pays, 58% sont des femmes. Les deux-tiers tentent tant bien que mal de concilier leur vie professionnelle avec leur rôle d’aidant. Ainsi, ils sont un sixième à consacrer plus de 20 heures par semaine à un proche fragilisé. Bien souvent, l’éloignement ne leur facilite pas la tâche. Ainsi, une distance de 226 kilomètres les sépare en moyenne du foyer dans lequel se trouve leur proche dépendant. En conséquence, ils se retrouvent stressés, culpabilisés et atteignent les limites de l’épuisement pour trois-quarts d’entre eux.

Un phénomène de société

Pourtant, a remarqué Agnès, « la perception des aidants change. Déjà, le simple fait d’avoir mis un nom sur cette catégorie de personnes a donné un signal fort. Car auparavant, les aidants n’avaient pas de nom : c’était simplement la famille ou encore les proches ».

Sur le plan législatif, la loi du 22 mai 2019 « visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants » a mis en place le « congé proche aidant ». Entré en vigueur le 1er octobre 2020, il a constitué une petite révolution. Le salarié peut désormais aborder le problème avec son employeur. Il peut également s’absenter et aménager son temps de travail, tout en recevant une indemnité. Cette dernière, « l’allocation journalière du proche aidant », indemnise ainsi à hauteur de trois mois le congé de proche aidant.

La loi a donc permis la reconnaissance de la problématique de la dépendance dans le monde du travail. Comme l’a noté Agnès, « nous sommes en discussion avec des grands groupes. Ces derniers se demandent comment ils vont pouvoir aider leurs salariés qui se retrouvent dans cette situation ». Et ce n’est pas fini. Les élus départementaux réfléchissent au moyen de faire en sorte que les compétences acquises par les aidants soient reconnues comme un acquis de l’expérience. En outre, le plan national « Agir pour les aidants » (2019) vise à déployer un réseau de lieux d’accueil physique pour les aidants. Il cherche ainsi à mailler le territoire de points d’information et de relais. FamyHelp est en phase avec cette initiative publique, en la transposant dans le monde virtuel !

FamyHelp aide les aidants en les informant et en brisant leur isolement

Parmi les tâches réalisées par les aidants, nous avons les démarches administratives. Ainsi, de nombreuses questions se posent : où trouver le Centre communal d’action sociale ? Comment rejoindre le schéma départemental de l’autonomie, qui s’occupe de recenser les personnes en difficultés ? Selon Agnès, « FamyHelp est la seule application identifiant l’ensemble des points auprès desquels demander l’APA (allocation pour les personnes âgées à domicile), en les géolocalisant. Grâce à l’APA, il sera possible de financer des heures d’aide à domicile. Or, cette information-là, il faut savoir auprès de qui la demander. C’est la raison pour laquelle nous l’avons insérée parmi l’ensemble des services publics que nous recensons au niveau national dans l’appli ».

Au-delà des démarches administratives, l’appli permet également de géolocaliser des prestataires de services d’aide à domicile (toilette, habillement, ménage et autres actes de la vie quotidienne). Grâce à FamyHelp, l’aidant peut aussi mettre en place un système de téléassistance pour s’assurer de la sécurité de la personne âgée. En conséquence, « l’appli va au-delà d’un simple annuaire », a précisé Agnès. « Nous avons déjà un premier niveau d’information avec des vidéos qui vont aborder des thèmes concernant spécifiquement les aidants. Par exemple : comment prendre en charge à domicile un parent atteint de la maladie d’Alzheimer, etc. Comment faire après une hospitalisation ? » À un deuxième niveau, l’appli inclut un portail de services géolocalisés autour du domicile du proche.

Cela peut être utile pour le cas où l’aidant est éloigné du domicile du proche dépendant. Agnès a poursuivi : « par exemple, si j’habite à Marseille et que mes parents sont à Paris, a priori, je ne sais pas ce qui se passe à Paris. L’adresse géolocalisée autour de laquelle tout s’organise correspond à l’adresse du senior. De plus, l’appli intègre une fonction de chat qui permet aux aidants d’entrer en contact les uns avec les autres, de se soutenir mutuellement en se partageant leurs ‘tuyaux’ ».

Le modèle économique de FamyHelp

Côté aidants, dans la mesure où il s’agissait de leur apporter de l’aide et de les soutenir, Agnès a tenu à ce que l’appli reste totalement gratuite pour eux. En revanche, elle est payante pour les prestataires de services à domicile, car elle accroît leur visibilité auprès de nombreux prospects sur toute la France, de façon géolocalisée. Selon Agnès, « pour certaines activités, cela peut se révéler très intéressant pour organiser les tournées de services à domicile, tel que le portage de repas, par exemple. Ils ont donc un intérêt économique à être répertoriés par notre appli. Mais en réalité, le but est bien de faciliter la vie de l’aidant ».

Agnès travaille avec des partenaires lyonnais et isérois, tout en étendant son réseau de prestataires puisque son appli est à vocation nationale. Au niveau local, Agnès a cité Âge et Perspectives en saluant leur travail dans les services à domicile. Au niveau national, FamyHelp propose de la télé-assistance avec Bluelinea ; concernant le matériel médical, il y a Cap Vital ; pour l’aide à domicile, le groupe Azaé ; ou encore les Menus Services pour le portage de repas.

Comme le reconnaît Agnès, il existe une différence de maillage des territoires entre les dix premières villes françaises et le reste du pays. Pour autant, l’application conserve toute sa pertinence en milieu rural, où les distances à parcourir sont plus longues. Ainsi, a précisé Agnès, « on ne sait pas forcément qu’à 5 km, il existe tel service ou tel autre. Si vous allez sur l’appli, vous pourrez vous en rendre compte grâce à la géolocalisation. Ainsi, les villes intermédiaires représentent un axe de développement important pour nous ».

Dépendance : aider les aidants avec l’appli FamyHelp (Agnès Dupuy)
(c) FamyHelp

Mieux vivre la dépendance d’un proche

Lorsque nous avons demandé à Agnès des conseils à l’attention des aidants, elle a souligné qu’il était important de ne pas rester seul. « Il ne faut pas s’imaginer que vous allez pouvoir tout faire tout seul. Aujourd’hui, l’accompagnement des seniors a bien évolué et il y a énormément de solutions qui s’offrent à vous. Il existe des groupes de soutien pour les aidants ainsi que de nombreuses ressources sur internet  ».

Selon Agnès, il ne faut pas hésiter « à faire appel à l’accompagnement social dispensé par les conseils départementaux dans toute la France. Ces derniers pourront aiguiller l’aidant en lui proposant des solutions pour le soulager. Par la suite, il sera toujours possible de mettre en place un service d’aide à domicile, en commençant dès le départ par habituer la personne dépendante à ne pas uniquement compter sur ses propres enfants. Parce qu’il n’est pas possible d’être mobilisé 24 heures sur 24 ».

Le point capital consiste donc à s’en ouvrir auprès de ses proches, de son cercle d’amis, en consultant également les associations dédiées. « Surtout, évitez de rester seuls ! », a-t-elle conclu.

Apprendre à choisir un sapin de Noël plus écologique
Actu lifestyle

Apprendre à choisir un sapin de Noël plus écologique

Cette année, vous avez décidé de vous procurer un sapin de Noël plus “respectueux” de l’environnement ? Alors, ça tombe bien car dans cet article, vous trouverez tous les critères pour bien choisir son sapin de Noël durable et écoresponsable !

Lire la suite »
Comment allier imprévu et développement personnel ?
A la une

Comment allier imprévu et développement personnel ?

Rien ne se passe comme prévu (et c’est tant mieux !), de l’auteure Stéphanie Rauch est disponible en librairie et en ligne. Publié aux éditions Kiwi, ce guide offre une nouvelle perception des imprévus. Ce guide prouve que les changements de plans et les déviations sur notre route peuvent être porteurs de positif. Ô Magazine a interviewé Stéphanie Rauch, la neuropsychologue derrière cet ouvrage.

Lire la suite »
Cadeaux de Noël : sélection des meilleurs coffrets à offrir
Actu lifestyle

Cadeaux de Noël : sélection des meilleurs coffrets à offrir

It’s Christmas time ! Notre période préférée de l’année est enfin arrivée et il est temps de gâter nos proches. Soeur, épouse, maman, amie : toutes les raisons sont bonnes pour offrir un joli cadeau ! Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par un coffret ? Pensé à l’avance et réunissant souvent les best-sellers des marques, c’est l’alternative idéale. O Magazine vous propose donc un tour d’horizon des meilleurs coffrets cadeaux à offrir cette année :

Lire la suite »

Laisser un commentaire