fbpx

Comment mieux vivre son anxiété ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Comment mieux vivre l'anxiété

Pertes d’objectivité, maux de tête, sensation d’être déprimé, l’anxiété n’est pas à prendre à la légère. Bien qu’elle puisse sembler futile, celle-ci peut fortement impacter votre quotidien. Ô magazine a eu le plaisir d’échanger avec une psychologue : Cécile Fraisse. Elle nous éclaire sur l’anxiété ainsi que ses causes et conséquences et nous révèle de précieux conseils. Ensemble, découvrons comment réussir à mieux vivre l’anxiété !

Ô magazine. Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis psychologue, et j’exerce en libéral, dans mon cabinet de Saint-Etienne depuis 2011. En parallèle des enseignements universitaires, je me suis formée à différents outils de thérapie brève, à la Thérapie Cognitivo-Comportementale. Je reçois des adultes et des couples. Nous abordons des thématiques telles que la dépression, le deuil, l’anxiété, la gestion des émotions, et tout sujet que la personne souhaite aborder…

Ô magazine. Est-ce vous pouvez définir l’anxiété ?

L’anxiété renvoie à un ensemble de ressentis, sentiments, émotions, inconfortables à vivre. On ressent de l’anxiété lorsque l’on anticipe des difficultés : échec, maladie, problèmes divers, … De surcroît, on se projette dans un futur vu comme négatif. On peut être anxieux au sujet de thèmes précis (la santé, le travail, l’environnement, …) ou de manière beaucoup plus vaste et imprécise, sans thème particulier.


Dans la plupart des cas, les conséquences des difficultés sont exagérées, mais ne sont pas forcément perçues comme telles par la personne. C’est un phénomène qui est parfois mal compris par l’entourage qui ne comprend pas pourquoi la personne s’inquiète autant pour quelque chose qui ne paraît “pas grave”.


Un point me semble important : l’anxiété répond à une fonction : celle de nous préserver, en nous préparant à l’action en cas de problème. Supprimer totalement l’anxiété pourrait alors donner une impression de toute puissance : “il ne peut rien m’arriver !” qui sera préjudiciable à terme. Mais si on surévalue le danger, alors cela peut empêcher totalement l’action.

Ô magazine. Quelles sont les causes de l’anxiété ?

Les causes sont multiples. Dans le jargon statisticien, on parlera de “causes plurifactorielles”. Et c’est souvent la combinaison des causes qui génère de l’anxiété. Certaines peuvent paraître évidentes : quand on craint de rater un examen notamment. Mais, même dans cet exemple, la crainte de rater un examen ne suffit pas à tout expliquer. Il y a souvent d’autres raisons, sous-jacentes, moins évidentes à détecter au premier abord. Cela peut être des traumatismes passés, des croyances limitantes sur soi, …

Si on a vécu ou si on vit encore dans un environnement dit insécure (où on ne se sent pas en sécurité), cette insécurité va générer de l’anxiété : on ne sait pas ce qui va nous arriver.

À l’inverse, le fait d’avoir été surprotégé peut faire naître l’idée que le monde est dangereux. Et une fois que la personne se trouve face à ce monde, elle se met à angoisser, puisqu’elle en a une vision a priori négative.

Des expériences vécues comme négatives peuvent aussi conduire à appréhender l’avenir, avec un raisonnement du type : “ça s’est mal passé avant, alors ça va recommencer…”

Un état de fatigue accentue l’anxiété. Il est donc important d’avoir une vie la plus saine possible et de préserver son sommeil.

Ô magazine. Quelles sont les conséquences de l’anxiété ?

Devant l’anxiété, la première réaction est d’éviter la situation qui nous angoisse. Or, même si cela génère un soulagement immédiat, cela envoie le message suivant : “si j’évite cette situation, c’est qu’elle peut être dangereuse pour moi.” Alors quand une telle situation, ou une similaire, survient à nouveau, nous aurons enregistré ce message et nous ressentirons encore plus d’anxiété, nous incitant encore plus à éviter, etc… C’est un cercle vicieux. Cela peut conduire à une réduction de nos activités, et dans les cas les plus intenses, mener à un repli sur soi total, de peur d’être confronté à un monde perçu comme hostile.

Une autre conséquence peut être de chercher à contrôler ce qui va arriver, afin de se rassurer. Cela peut être exténuant, parce qu’on ne peut pas tout contrôler. Un autre cercle vicieux se crée alors : “je cherche à contrôler ce dont il m’arrive, il m’arrive quelque chose que je n’ai pas anticipé, alors je contrôle encore plus, et ainsi de suite…


L’anxiété se manifeste de multiples manières :
– Psychosomatiques : maux de tête, de dos, douleurs abdominales par exemple
– Comportementales : se ronger les ongles, consommation de substances, …
– Émotionnelles : sensation d’être déprimé, fatigué, malheureux, …
– Cognitives : anticipations négatives, pessimisme, perte d’objectivité, inquiétude constante, …

Ô magazine. Avez-vous des conseils, astuces et exercices pour lutter contre l’anxiété ou réussir à mieux la vivre ?

L’important est de savoir ce qui nous fait du bien, et de le pratiquer. Je conseille très régulièrement de faire de la sophrologie, de la relaxation, de la méditation. La cohérence cardiaque est une méthode très efficace pour faire baisser l’anxiété. 

Je ne parle pas de “lutter contre” mais plutôt de “laisser passer” l’anxiété. Réfléchir à ce qui nous angoisse peut être utile. Se poser des questions comme “quelles seraient les conséquences si ce que je redoute arrive ?” et analyser les réponses peut permettre de relativiser le sujet de notre angoisse, et ainsi de la faire diminuer.


Il est primordial de consulter un médecin, un psychologue, un psychopraticien dès que l’anxiété provoque une gêne dans le quotidien. Le professionnel évaluera votre situation et vous proposera une prise en charge adaptée.
Les thérapies cognitivo-comportementales sont un bon outil de travail. Elles permettent de faire le lien entre les pensées, les émotions et les comportements, de mettre en évidence là où cela dysfonctionne et proposent des méthodes pour résoudre ces dysfonctionnements.


Ô magazine. Connaissez-vous des livres à ce sujet ?

Il y a de nombreux livres, que ce soient des guides ou des romans à visée de développement personnel qui peuvent aider chacun à réfléchir sur soi.


Merci beaucoup à Cécile Fraisse de nous avoir accordé son temps, afin de répondre à nos questions !


Désormais, vous savez ce qu’est l’anxiété et comment réussir à mieux la vivre. Si cet article vous a été utile ou si vous souhaitez partager votre expérience concernant l’anxiété en commentaire, n’hésitez pas !


Pour d’autres articles proches de cette thématique, notamment sur le stress, vous pouvez lire également : Comment répondre efficacement au stress ?

La publication a un commentaire

  1. thiar

    merci pour cet article très intéressant

Laisser un commentaire