fbpx

Comment continuer de manger équilibré lorsque les activités sociales reprennent ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Comment continuer de manger équilibré lorsque les activités sociales reprennent ?

Les beaux jours sont de retour et les tentations qui les accompagnent également. Entre repas de famille, dîners entre amis ou apéros entre collègues après une journée de travail… Il n’est pas toujours facile de manger équilibré. Pourtant, l’été est une période de l’année propice à l’équilibre alimentaire. Avec de nombreux fruits et légumes de saison et quelques astuces, il est possible de continuer à manger équilibré assez facilement. Pour Ô Magazine, Maxime Mességué, diététicien nutritionniste, nous dévoile ses conseils pour se décomplexer et manger équilibré, même en terrasse.

L’été commence à pointer le bout de son nez au même rythme que les invitations à des évènements sociaux qui n’en finissent plus de tomber. Avec la vie qui reprend doucement son cours, on n’a qu’une envie : retrouver ses proches et profiter du beau temps. Si la réouverture des bars et des restaurants est un coup de boost pour le moral, souvent, ça l’est moins pour l’équilibre alimentaire. Pourtant, il est assez facile de continuer à manger équilibré, même lors d’un déjeuner au restaurant ou encore lors d’un piquenique entre amis. Avec quelques conseils, il est possible de continuer à manger équilibré en toute circonstance. Déculpabiliser, diversifier au maximum son alimentation et être à l’écoute de ses sensations alimentaires sont les clés pour une alimentation équilibrée.

Manger équilibré en toute circonstance, c’est possible

Avant d’apprendre à s’alimenter de façon équilibrée, il est important de comprendre la raison pour laquelle il est important de manger équilibré. L’intérêt de manger équilibré, c’est d’apporter à son corps ce dont il a besoin, quand il en a besoin. Une fois que l’on est conscient de cela, il est possible de manger équilibré en toute circonstance. Maxime Mességué, diététicien et nutritionniste, nous dévoile ses conseils.

Maxime Mességué : Il est tout à fait possible de manger équilibré dans n’importe quelle situation. Mais il faut avoir en tête que l’équilibre alimentaire ne se fait pas forcément sur un repas ou sur une journée. Cela se fait plutôt sur la semaine. En effet, il arrive qu’au cours de la semaine, certains repas ne soient pas équilibrés au sens strict. Ce n’est pas très grave car l’équilibre peut se faire sur plusieurs repas. Il faut comprendre qu’il ne faut pas chercher à compenser les repas riches par des repas équilibrés.

Ce que je recommande, c’est surtout de diversifier au maximum son alimentation et d’être à l’écoute de ses sensations alimentaires. Être à l’écoute de ses sensations alimentaires, c’est par exemple manger quand on a faim, arrêter lorsqu’on n’a plus faim. À mon sens, c’est ça le plus important. Car on parle beaucoup d’équilibre alimentaire, mais si cela devient une contrainte très importante qui frustre trop la personne, elle n’arrivera pas à s’y tenir. Après, la personne se perd et essaye de compenser ses repas très caloriques et c’est là que les problèmes commencent à arriver.

A lire également : Alimentation équilibrée – mode d’emploi

Déculpabiliser pour mieux manger

Culpabiliser lorsqu’on mange n’est pas le bon comportement à adopter lorsqu’on souhaite manger équilibré. Cela pourrait avoir des effets encore plus néfastes sur notre corps. S’écouter est la clé pour adopter sereinement une alimentation plus saine.

MM : La meilleure chose à faire dans un premier temps, c’est d’arrêter de culpabiliser quand on mange. Dans un second temps, je conseille de profiter pleinement des repas en famille ou entre amis auxquels on assiste au cours de cette saison. Ce qui est important également, c’est de prendre conscience de ses sensations alimentaires. C’est-à-dire être à l’écoute de son corps. Ainsi, plutôt que de culpabiliser en se disant que ce n’est pas équilibré ce que je suis en train de manger, il faut plutôt se dire : j’en profite, je mange, j’apprécie et quand je commence à ne plus avoir faim, j’arrête de manger.

C’est le bon état d’esprit, plutôt que de culpabiliser en se disant que c’est trop gras, qu’il ne faudrait pas en manger et, foutu pour foutu, j’en mange quand même et demain je compenserai. Avoir un comportement comme celui-ci, culpabiliser après chaque repas, fait davantage grossir. Cela contribue aussi à déséquilibrer encore plus l’équilibre alimentaire de la personne.

Conseils pour une alimentation équilibrée au restaurant

Lorsqu’on mange au restaurant c’est avant tout pour se faire plaisir. Toutefois, en appliquant quelques conseils, il est possible de manger équilibré, même si le plat est très calorique.

MM : Pour manger plus ou moins équilibré au restaurant, je conseillerais, lorsqu’on prend un plat du jour, de diversifier les accompagnements. Par exemple, on peut demander des féculents et des légumes, plutôt que des féculents seulement. Dans un second temps, il convient de faire attention au pain. Il faut essayer de ne pas se précipiter sur le pain mis sur la table pour nous faire patienter. Souvent, quand on arrive au restaurant, on a faim et donc on mange le pain qui se trouve sur la table. Quitte à ne plus vraiment avoir faim lorsque les plats véritables arrivent. En ce qui concerne le choix du plat, il faut privilégier trois sources : les protéines, les féculents et les légumes. La présence de ses sources en simultané fait de votre repas un repas équilibré.

Quand on est au restaurant, on est d’abord là pour se faire plaisir et oublier toutes nos idées de régime. Par exemple, si on commande un hamburger avec des frites, effectivement ce n’est pas très équilibré mais l’important c’est de s’arrêter lorsqu’on n’a plus faim. Si on se dit qu’on ne devrait pas manger un burger parce que c’est gras, tout en finissant par le commander par gourmandise ; si on finit mon assiette et qu’on prend un dessert derrière, cela va poser problème. Ce n’est pas tant le burger la cause de ce problème, mais la culpabilité qui va nous amener à commettre davantage d’excès.

Siroter, pour un apéro tout en équilibre

Les retrouvailles en terrasses font partie des activités phares à l’aube de cet été. Or, qui dit apéro entre amis, dit très souvent excès. Ainsi, bien choisir sa boisson et siroter son verre de vin au lieu de se précipiter pour le boire d’un trait parce qu’on a soif, permet de limiter les excès.

MM : Actuellement, il est certain qu’on a davantage envie de profiter des terrasses car tout vient de rouvrir. Et donc cela peut être propice à une consommation d’alcool plus importante. En effet, cette situation peut être plus difficile pour les personnes qui souhaitant perdre du poids. Mais je pense que lorsqu’on sort de confinement, il ne faut pas culpabiliser mais au contraire profiter et vivre les choses pleinement.

Il existe de petites astuces quand on va boire un verre pour éviter les excès. Dans un premier temps, c’est d’abord de ne pas boire d’alcool en ayant soif. Car on va boire très vite son verre et un verre vide en appelle souvent un deuxième. Ainsi on risque de boire plus d’alcool. La bière fait partie des alcools qui favorisent le plus la prise de poids. Je conseille donc de l’éviter autant que possible. En termes d’alcool, il est préférable de privilégier le vin, quelle qu’en soit la couleur, car il ne comporte pas de sucre.

Astuces pour un piquenique équilibré

L’été est une saison propice pour manger équilibré. Grâce aux nombreux fruits et légumes de saison désormais disponibles, il est possible de réaliser de délicieux piqueniques tout en respectant son équilibre alimentaire.

MM : Réaliser un piquenique équilibré, c’est finalement assez simple. Je conseille d’avoir des sources de protéines, ça peut être du poulet, du jambon ou du fromage. Avec cela on prévoit une source de féculent comme du pain. On va privilégier le pain le moins transformé tel que le pain au levain, complet ou aux céréales. On va également faire en sorte d’apporter beaucoup de légumes. Cela peut être aussi bien des légumes crus que cuits ou encore des salades comme des crudités. On peut mettre un peu de mayonnaise ou du beurre dans son sandwich sans culpabiliser. Le plus important pour un repas équilibré, c’est que tous les groupes d’aliments soient représentés. L’idéal consiste à réduire autant que possible les aliments ultra-transformés : chips ou sodas. Il ne faut pas s’interdire tout ce qui est très industrialisé, mais en limiter la consommation.

Avec les beaux jours qui reviennent, les activités sociales reprennent doucement. La pression sociale et l’euphorie des retrouvailles n’aident pas toujours à continuer de manger équilibré. Parfois, il suffit simplement de profiter du moment sans se priver, seulement en écoutant les besoins de son corps. Déculpabiliser, être à l’écoute de soi, prendre le temps de déguster, s’arrêter quand on n’a plus faim sont les clés pour profiter de l’été et de ses événements sociaux tout en gardant la ligne.

Laisser un commentaire